Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Dragon Ball

» par deathangel le
14 Septembre 2007
| Voir la fiche du manga

Alalah, dire que je fais partie de la « nouvelle génération », il n’empêche que je ne peux pas rester indifférente face au talent indéniable de Toriyama ; une critique s’impose (c’est toutefois plus un éloge mais bon passons ^-^). Bon contrairement à quelques unes de mes connaissances, je ne tiens pas deux secondes face à l’anime, mais c’est encore un autre point.

En ce qui concerne l’œuvre titanesque que constitue le mythe Dragon Ball, je ne peux qu’être béate : nous voilà confrontés à une aventure des plus passionnantes avec des personnages attachants et divers, des combats exaltants, de l’humour à souhait et surtout une imagination qui ne peut qu’émerveiller. A la fin du dernier volume, on en ressort plein de satisfaction, comme après un festin : on a plus rien à redire, juste à y repenser en se disant : mais qu’est-ce que c’était bon !

Déjà, on ne s’ennuie pas une seconde, il n’existe pas a mes connaissances un seul livre Dragon Ball qui ne m’ait pas donné envie de lire le suivant, et jamais je ne me suis retrouvée déçue. Tout tient la route, aussi bien le chara-design, toujours percutant (notons que Toriyama trame très rarement ce qui est carrément impensable pour les mangas actuels ; pourtant, le résultat est une réussite, et je dois dire que je n’avais pas fait attention à ce détail une seule seconde durant ma lecture des 42 volumes… C’est dire à quel point le travail du scénario est impeccable !), que l’histoire et la diversité des personnages : Sangoku nous fait sourire de par sa naïveté surdimensionnée, Tortue Géniale nous fait carrément rire, Végéta nous effraie, ou du moins nous intrigue, Piccolo nous fascine, enfin bref, je ne vais pas lister tous les attributs de chaque personnages.

Le mélange des styles est lui aussi omniprésent : à ceux qui listent Dragon Ball comme un shonen de base avec bastons à souhait et humour à gogo, qu’ils se détrompent : c’est vrai, on a des scènes plus ou moins typiques, mais ça ne s’arrête pas là : le début du manga n’est pas du tout axé sur les combats, il met davantage l’accent sur la candeur de Sangoku et nous dépeint une certaine légèreté ; pourtant, arrivés au milieu de l’histoire, plus de raison de rire : les intrigues s’enchaînent, les problèmes surviennent et on tremble pour nos héros ! Mais l’humour n’est jamais complètement abandonné, ce qui reste une des force de ce manga. Le côté dramatique de l’action sait être mis en avant, les planches de Toriyama et la vivacité de son trait ne diront pas le contraire. Un savant mélange de palpitations alliant action, aventure, humour, drame, et n’oublions pas non plus l’aspect gore qui n’est pas mis de côté et souligne superbement la trame du scénario déjà sans faille de cette œuvre. Plus qu’un shonen : c’est véritablement, comme indiqué dans le résumé de la jaquette, un « chevaliers de la table ronde » version moderne. En un mot : culte.

Tout comme Star Wars ou Le Seigneur des Anneaux, Dragon Ball a su conquérir le monde, ce qui d’après mon analyse n’a rien d’étonnant : du bon, du bon, que du bon, vraiment que du plaisir, maître Toriyama a trouvé la recette infaillible de ce qu’on pourrait désormais définir comme un classique : son public se renouvelle sans cesse et se renouvellera sans doute encore ; Dragon Ball a su toucher l’intemporalité et l’universalité, preuve avérée du génie de son auteur.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

deathangel, inscrit depuis le 13/04/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189731 ★