Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Samidare

» par Afloplouf le
09 Septembre 2010
| Voir la fiche du manga

J'ai commencé à m'intéresser à Hoshi no Samidare quand j'en ai vu que certains ont lancé comme fausse rumeur une adaptation prochaine par Gainax, puis j'ai bien été contraint de le lire quand un des mes potes URL (Red Slaughterer pour ne pas le dénoncer) m'en a fait la propagande assumée.

Et c'est du grand art.

Certes, l'histoire semble classique. Il ne faut pas se laisser abuser par les éléments un peu surprenant comme ce marteau géant pour ne pas reconnaître bien volontiers une trame bien reconnaissable de gens "marqués du sceau du destin qui vaut sauver le monde grâce à des pouvoirs trop cools, des tripes, et le power-up de l'amitié" et même s'il faut saluer à juste titre l'élément trublion du duel à la mexicaine (je ne dis pas plus pour éviter le spoil, si ça vous intrigue tant mieux, vous lirez cet excellent manga) sur le papier, il n'y a pas de quoi enthousiasmer.

Grossière erreur. Hoshi no Samidare nous rappelle que l'histoire en elle-même ne fait pas tout, la narration est prépondérante. Ici, les moments drôles font rire et les moments émouvants donnent la larme à l'œil. Ça n'a l'air de rien dit comme ça mais la simplicité assumée et le côté réussi du résultat sont grandement appréciable. Quand c'est sombre, les personnages ne font pas recharger les piles de leurs lunettes pour qu'elles réfléchissent comme des miroirs. Les blagues ne reposent pas sur des références crypto-otakes pour geek 6ème dan mais des qui pro quo vieux comme le monde mais toujours aussi efficaces. L'intensité dramatique n'est pas sur-jouée avec le Philharmonique dans le fond qui entonne le Pagliacci (ou plus généralement une soupe J-Pop sur le ton de la comédie musicale Roméo&Juliette) non : un plan, un regard, une bulle, point.

De même, l'enchaînement des évènements est surprenant à plusieurs reprises. Certes, je regrette que l'auteur n'est pas pris plus de soin à construire ses transitions (pression de l'éditeur ?) pour mieux constituer le ciment qui lie les briques de l'histoire mais il m'a surpris plus d'une fois. Les personnages, dans leur personnalité ou leurs actes ne correspondent pas souvent - pour ne pas dire jamais - à ce qu'on croit savoir d'eux. Le rythme peut s'emballer - sans qu'on nous l'annonce trois plombes à l'avance - pour ralentir pour mieux nous frustrer. Clairement, Hoshi no Samidare est une des œuvres où l'auteur joue avec le lecteur mais jamais nous prendre pour des idiots.

Les dessins sont peut-être en retraits. Les traits des personnages ne sont pas seulement coupés au couteau mais parfois bizarrement proportionnés voire articulés. Les décors sont souvent un peu pauvres visuellement et on a souvent bizarrement envie d'y voir de la couleur. Les combats sont un peu brouillons, presque trop brefs souvent dans le déroulement. J'en retiens l'impression, d'un gros storyboard un peu élaboré.

Et c'est là qu'on se prend nous aussi à rêver d'une adaptation, de la Gainax dans le meilleur des cas tellement l'inspiration transpire les cases du manga ou bien pourquoi pas d'un Bones.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (0)
Originale (0)

5 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198384 ★