Samidare

Samidare

Comment réagiriez-vous si un beau matin au réveil, vous vous retrouviez nez-à-nez avec un lézard qui parle ? Un lézard qui se dit en plus chevalier et que vous devez sauver le monde d'un marteau géant - pour l'instant invisible en orbite - prêt à réduire la Terre en miettes et protéger une princesse !

Bien qu'il va d'abord essayer de fuir en laissant combattre les autres chevaliers à sa place, Yuuhi ne sait pas encore qu'il va mener une guerre qui va le changer à tout jamais.

Synopsis soumis par Afloplouf

  • Licencié : oui
  • Titre français : Samidare - Lucifer and the biscuit hammer
  • Editeur: Ototo Manga

Il existe une réédition comportant des couvertures différentes

Samidare T1à5 - C'est ton destin » Publié le 04-08-2013

Samidare où l'histoire d'une princesse qui ne fait pas de la broderie et où le chevalier fuit le danger. Gérard Lacombe va faire la gueule. Lire l'article

  • Samidare - Screenshot #1
  • Samidare - Screenshot #2
  • Samidare - Screenshot #3
  • Samidare - Screenshot #4
  • Samidare - Screenshot #5
  • Samidare - Screenshot #6
  • Samidare - Screenshot #7
  • Samidare - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Maya* le 29-10-2014

9
« La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition. » – Albert Camus.

Le monde est en péril. Pour le sauver : Une princesse. Samidare, c’est son nom, est aidée par douze chevaliers-animaux, chacun d’entre eux étant accompagné d’une bestiole lui conférant son titre. Yuuhi, notre héros, un étudiant des plus banals et appréciant la routine de son quotidien, se retrouve affublé du titre de chevalier lézard et d’une bestiole : Noi, ledit lézard. Au début réticent et grognon, on suit l’évolution de sa relation avec la princesse, mais également son évolution en tant que personne. A force de flirter avec la mort et grâce aux rencontres exceptionnelles que sont les autres chevaliers, on voit son regard sur le monde et sur les autres changer, perdre en [...] Lire la critique

#Par GTZ le 24-09-2013

9
T'as pas de lampe-torche ?!

Samidare, Lucifer and the Biscuit Hammer. En anglais c'est tout de suite plus classe. Samidare, pour les intimes, est cette sorte de manga d'initiés, dont seuls les vrais connaissent l'existence, et discrètement, ils murmurent, dans les recoins sombres : la vérité. Samidare c'est un truc de tatoués. Moi je passais par là, un jour, un jour de printemps, ou d’automne, j'sais pu trop, et dans un recoin sombre j'ai entendu murmurer. Je connaissais les bonnes adresses, attention, c'était pas n'importe quel recoin sombre. Celui là, où, il y a de la vraie passe, les trucs de dessous le manteau, qu'toi tu peux pas toucher. Faut avoir le réseau ma poule. Passant par là, j'ai ramassé [...] Lire la critique

#Par Zankaze le 13-05-2012

9
Devenir un Homme en 10 volumes

J'ai lu Hoshi no Samidare il y a exactement 2 jours. Après en avoir entendu parler ici et là comme d'une oeuvre absolument indispensable, il m'a suffit en effet de lire le premier tome pour terminer le manga à peine 48h après. Donc oui, Samidare est bel bien indispensable. Sous son abord délicieusement absurde et doux dingue, on se laisse peu à peu embarquer dans une histoire au second degré permanent sans trop rien prendre au sérieux, découvrant les personnages peu à peu. On s'attache à eux, et ce n'est finalement que lorsque les choses sérieuses commencent que l'on est soi-même surpris par l'intensité des moments que recèle cette petite perle. Samidare est en effet court, mais [...] Lire la critique

#Par Afloplouf le 09-09-2010

9

J'ai commencé à m'intéresser à Hoshi no Samidare quand j'en ai vu que certains ont lancé comme fausse rumeur une adaptation prochaine par Gainax, puis j'ai bien été contraint de le lire quand un des mes potes URL (Red Slaughterer pour ne pas le dénoncer) m'en a fait la propagande assumée. Et c'est du grand art. Certes, l'histoire semble classique. Il ne faut pas se laisser abuser par les éléments un peu surprenant comme ce marteau géant pour ne pas reconnaître bien volontiers une trame bien reconnaissable de gens "marqués du sceau du destin qui vaut sauver le monde grâce à des pouvoirs trop cools, des tripes, et le power-up de l'amitié" et même s'il faut saluer à juste titre l'élément [...] Lire la critique

#Par Kimi le 08-05-2010

7

En présentant ce manga j'aimerais d'abord présenter l'auteur et son travail en général. Je l'avais découvert avec un autre de ses mangas appelé Sengoku Youko qui tourne autour d'une histoire de youkai (démons & esprits du folklore japonais) dans un univers moyen-âgeux. La première chose qui me frappe avec son travail c'est qu'il ne cherche pas à faire original. Pas dans le fond tout du moins. Il fait des « aventures », on pourrait même dire que c'est du shounen mais ce serait un peu pousser. Il met en place une trame très classique, et avance dedans sans se poser de questions. Bon. Mais la forme, souvent, est différente de ce qu'on attend. Ses histoires se déroulent de façon désinvolte, [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.086 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.174158 ★