Critique de l'anime Black Lagoon (TV 2)

» par kuchiki byakuya le
05 Janvier 2007
| Voir la fiche de l'anime

Vous avez aimé Black Lagoon saison 1, et bien vous n'aimerez pas forcément la saison 2. Contre toute attente, la suite se révèle étrangement différente, mais dans le mauvais sens.

Bon, ne révez pas, il y a toujours des "boums", des "pafs" et des "pifs", véritables marque de fabrique de notre quatuor de pirates des mers. Non, là où l'animé change en mal, c'est pour le coté glauque qui s'installe. Alors que la saison 1 était dopée à l'adrénaline, la saison 2 est shooté à l'hémoglobine. Où est le mal, me demanderez vous? Il y a gore intelligent et gore inutile, et "Black Lagoon: the second barrage" se situe dans la 2ème catégorie. L'univers est malsain, pervers, trop loin du 1er. On ne prend plus de plaisir à voir notre bande de joyeux drilles, écumer les mers. Si cet animé dérive, le début y est pour beaucoup. Il commence trop sanglant, trop différemment, pour finir aussi brutalement qu'il avait commencé. En effet, l'histoire est en dent de scie et on n'a plus l'impression de voir une succession de petites histoires, qu'une trame générale.

Même si l'auteur a essayé de palier ce manque par un ajout psychologique, la sauce ne prend pas. On voit apparaitre le conflit intérieur de Rock et les doutes (minimalistes, certes) de Levy mais on n'y croit pas, ou plutot, ça ne suffit à masquer un manque cruel de scénario. Il est vrai que la 1ère saison était tout aussi pauvre de ce coté là, mais le rythme infernal parvenait à compenser ce manque évident. La saison 2 n'y parvient pas du tout.

De plus, Dutch et Benny-boy s'effacent et l'animé tourne autour de Levy et de Rock, surtout de leurs relations. On pourrait croire qu'une évolution est prévue mais finalement, elle tourne court. Levy est toujours aussi séduisante, dérangée, bref toujours aussi attirante. Cette "tata-flingueuse" est un peu moins froide que dans le 1er opus et est plus proche de Rock qu'elle ne voudrait l'admettre. Rock, lui, se noie dans un monde qui n'est pas le sien et tente de survivre et de trouver sa voie. Mais l'ambiguité de leur relation n'est pas assez approfondie. Dommage.

Balalaika devient plus importante et devient l'un des meilleurs persos. Très énigmatique, elle est polyvente, ni bonne, ni méchante. A mon sens, c'est l'antagoniste le plus travaillé de la saison.

La musique est identique en tout point, tout comme le chara-design. L'opening est toujours affreux et l'ending a toujours ce petit effet sur moi. On ne peut pas trop dire que c'est étonnant de n'avoir rien changé sur ces 2 points mais il y aurait pu avoir quelques innovations tout de même.

Black Lagoon: the second barrage est moins bon. L'histoire n'est plus cachée par une action effreinée et l'ajout d'un semblant de scénario ne fait qu'aggraver le problème. Les changements ont été mal évalués et finalement, c'est le tout qui en est victime. Les fans aimeront peut-être mais les autres ne pourront être que déçus.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

kuchiki byakuya, inscrit depuis le 24/08/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189731 ★