Critique de l'anime House of Five Leaves

» par natsuo le
13 Juillet 2010
| Voir la fiche de l'anime

Aaah Goyo !

Autant le dire, cette série a été mon coup de cœur de l’année 2010 !

Je vais tacher d’aborder point par point cette série certes atypique, mais non moins dénudée de charme :

L’histoire: Tout d’abord, l’histoire peut paraitre simple : Masa est un ronin, qui vient d’être viré une énième fois par son employeur a cause de son caractère bien trop timide pour faire un bon garde du corps. Très vite, il tombe sur Yaichi, un personnage mystérieux qui s’avère être le leader des « Five Leaves », un gang de kidnappeurs. Masa est alors engagé comme garde du corps et découvrira peu à peu les secrets de chacun des membres du gang.

Autant le dire tout de suite : NE PENSEZ SURTOUT PAS QU’IL S’AGISSE LA D’UNE HISTOIRE DE SAMOURAI ! Bien que Masa soit sensé être un garde du corps, les combats sont plus que rare dans cette anime, et ne dure pas plus de cinq secondes à chaque fois. L’histoire se focalise essentiellement sur le passé et l’évolution des personnages. Le rythme est donc plutôt lent, mais cela ne veut pas dire qu’on s’ennuie. L’auteur a parfaitement su mettre ce qu’il faut de mystère, de drame et d’humour pour qu’on ne relâche notre attention à aucun moment. Goyo possède d’ailleurs le plus bel épisode final que j’ai vu depuis longtemps. (9/10)

Les personnages : Alors là c’est du tout bon pour moi ! Les personnages de cette série sont tous plus attachants les uns que les autres, même si très vite, deux d’entre eux se détachent du lot : Tt d’abord, le héros Masa : Il est loin d’avoir les traits de caractères que l’on retrouve chez les samourais de manga : Ici, pas de valeureux guerrier au passé sombre, ou de gamin immature qui devient peu à peu le plus puissant samourai de la terre ! Masa est un jeune homme timide et naïf, ce qui lui cause souvent des problèmes par rapport à son métier de garde du corps. Mais au contacte des Five Leaves, il se découvrira rapidement des talents d’enquêteur et c’est à travers lui que l’on découvre les autres personnages. Masa devient rapidement attachant car il est facile de s’identifier à lui. C’est encore le personnage le plus humain de la série, bien qu’assez naïf au début : Il se fait tout de même clairement mener par le bout du nez par Yaichi (du moins au début).

Yaichi justement : En voila un personnage bien charismatique comme je les aime : Leader des Five Leaves, en même temps mystérieux et manipulateur, ne se séparant jamais de son sourire, il a tôt fait d’impressionner Masa dont le but sera alors de devenir comme lui. Sans spoiler, je dirai que ce personnage possède un passé plutôt glauque dont la découverte en fin de série donnera lieu à des scènes plutôt bouleversantes. Au cours de l’histoire, on verra ce personnage évoluer pour finalement tomber le masque et repartir à zero.

Outre ces deux personnages, on a également droit aux rôles secondaires tels les autres membres des Five Leaves qui sont non moins attachants : La belle Otake, Umezo, l’aubergiste qui n’a d’yeux que pour cette dernière, Matsu, l’espion taciturne… (10/10)

Les graphismes : Il est certain que les graphismes ne plairons pas à tout le monde, mais personnellement j’ai adoré : En effet, Goyo possède un style graphique qui se démarque de ce qu’on a vu jusqu’à présent : Les personnages ont les traits du visage plus griffonnés que dessinés, mais à bi y regarder, c’est beaucoup plus travaillé que ce qu’on pourrait croire. De plus, cela intensifie les expressions du visage. Les décors quand à eux sont bien travaillés, et on notera de beaux jeux de lumières. Le tout a des couleurs pastelles qui renforce l’ambiance poétique de l’ensemble.(8/10)

La musique : L’opening est vraiment beau, autant graphiquement que musicalement. Je suis un peu moins enthousiaste pour l’ending qui passe totalement inaperçu. Pou ce qui est des musiques de fond, c’est plutôt réussi : la BO varie entre la musique traditionnelle à la flute ou au shamizen, et la musique techno. Elle contribue donc sans problème à nous mettre dans l’ambiance de l’histoire. (8/10)

En conclusion, il serait, à mon humble avis, vraiment dommage de rater cette série, qui vraiment se démarque des autres par un style graphique et narratif bien particulier. Pour moi, Goyo restera ancré dans ma mémoire comme une excellente série dont je vais surement me repasser les épisodes en boucle pendant longtemps.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

natsuo, inscrit depuis le 20/03/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189731 ★