Critique de l'anime Le Portrait de Petite Cosette

» par Papimoule le
30 Octobre 2010
| Voir la fiche de l'anime

Ces OAV qui, réunis font la taille d'un film, sont du même style que Bakemonogatari (un anime de Shinbo Akiyuki quoi) mais en encore plus psychédélique, laissant une place plus grande à notre imagination et à notre interprétation.

On pourrait penser qu'il y a un manque au niveau du scénario à cause du peu de temps consacré à développer l'histoire. A cela je répond que l'intérêt réel de ces OAV n'est pas dans l'histoire et que celle si nous laisse un avant goût sur la vision de la peinture, de l'amour, de la folie... De plus le scénario colle bien avec le style de l'auteur. Un homme qui voit une petite fille dans un verre et en tombe amoureux. On comprend tout de suite que l'histoire est totalement décalé de la réalité, ne cherchant pas à nous sortir de logique débile sur des faits paranormaux. C'est juste une histoire d'amour très particulière mêlant les âmes aux vivants. Pas forcément très original dans le fond mais par contre bien barré sur la forme. Si vous aimez le style, ces OAV sont des maitres dans cet art. Le monde paranormal de l'auteur ne peut pas nous laisser de marbre.

Les personnages sont négligés. Le héros est un taré. Il n'y a pas d'autre mot quand on voit une fille dans un verre on va illico chez le médecin, on tombe pas amoureux d'elle... moi le verre je l'aurai pété!. En plus il est pédophile, je veux pas dire mais Cossette (la fille qu'il voit dans le verre) elle a pas plus de 14 ans et je suis gentil. Bah on dira pour l'excuser que c'est un peintre et comme tout artiste qui se respecte il est complétement fou. La petite Cossette n'est pas beaucoup mieux, elle est plate (dans les deux sens!), monotone, avec une logique sadique sans pour autant le reconnaitre. Une autre taré quoi. Bon, elle pour excuse elle a son passé tout pourri. Il n'empêche que les personnages ne sont que partiellement développés. En particulier les secondaires qui interviennent n'importe comment et qui sont d'une utilité douteuse.
Cependant cela ne gène pas particulièrement vu qu'ils ne font pas du tout tâche dans ce monde complétement fou.

Les graphismes accompagnent parfaitement le surréalisme du Portrait de Petite Cosette, je dirais même plus, ils font quasiment tout. Car si les personnages sont bâclés, le scénario un peu short, les graphismes sont tout simplement magnifique. Le réel intérêt de ces OAV est là. L'animation est irréprochable. La mise en scène, particulière à cet auteur, est à son apogée. Fini les plans monotones sur une personne, ici il y a une véritable recherche à ne pas faire dans le classique. Pour moi c'est une réussite, les plans proposés sont judicieux et renforces le délire ambiant. On notera un défaut tout de même: l'utilisation abusive du sang. Normalement ça ne me gène absolument pas, ça me plait même, mais là trop c'est trop. Et va y que je te balance un monde où ça pisse du sang de partout, et va y que le héros il gerbe tellement de sang que même 1000 humains ne pourraient en contenir autant. Enfin passons ce n'est pas dramatique, c'est juste un peu gênant quand on arrive à la fin. On se lasse de voir du rouge partout et giclé du moindre petit recoin de l'écran.
La musique est une réussite. Elle accompagne comme il se doit la situation. On a droit à deux styles. Un côté classique qui passe parfaitement avec les vêtements, le milieux de Cossette et un côté J/pop pour le reste. Le fond sonore est donc puissant et aide à vous plongez dans le monde de Shinbo Akiyuki.

Le Portrait de Petite Cossette plaira à tout fana d'anime psychédélique, les autres auront beaucoup plus de mal à aimer cette mise en scène particulière. Sans être excellent ces OAV ne méritent pas d'être dans le Flop d'anime kun juste pour le style recherché, les graphismes d'une beauté sans précédent et la musique prenante.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Papimoule, inscrit depuis le 07/07/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.217381 ★