Critique de l'anime School Days

» par Scalix le
15 Juillet 2008
| Voir la fiche de l'anime

Il m’a fallu deux mois avant d’oser entamer cette série, et trois pour en finir avec elle. Seule la polémique suscitée par School Days m’a poussé, du début à la fin, à continuer, pour enfin savoir si oui ou non l’épilogue était l’un des plus choquants qui soit. Et j’ai effectivement expérimenté une étrange forme de traumatisme au court du visionnage de cette série. Malheureusement pour elle, ce dernier tenait plus du ridicule désespérant de l’intégralité des épisodes plutôt que du caractère « choquant » des vingt dernières minutes.

Tout commence mal pour cet anime.

Le premier épisode se noie dans les clichés du genre, avec le héros insipide qui, sans vraiment savoir pourquoi, après plusieurs années de vie calme et isolée, va se retrouver au centre de l’attention des plus belles demoiselles de son lycée. Tant mieux pour lui non ? Non. Tant pis pour nous. Itou est un échec monumental en matière de protagoniste. Prévisible, stupide, lent et agaçant, ce personnage à lui seul nuit considérablement à la série.

Mais s’il était le seul ! Kotonoha, Sekai, Setsuna et toutes leurs amies bourrées d’hormones vont faire sombrer School Days dans une marrée infâme de sexe, de mièvrerie et de sentiments puants dénués de la moindre once de crédibilité. Ce cocktail à vomir dure approximativement dix épisodes, alors préparez-vous bien si jamais, malgré tout, vous décidez de regarder cette bouse.

Pendant ce temps, alors que l’histoire prenant place sous nos yeux s’avère être affligeante d’inintérêt, le visuel de la série parvient de manière surprenante à s’accorder au scénario, devenant, d’épisodes en épisodes, encore et toujours plus laid.

Alors que les premiers épisodes offraient, au moins, un character-design soigné, malgré son classicisme, la seconde moitié de la série détruit tout, enlaidit tout. Les décors, l’animation, les personnages : tout y passe. Afin que ce genre d’erreur soit pardonnable, il aurait fallut un scénario captivant, ou du moins suffisamment intriguant pour que l’on puisse ignorer ces erreurs. C’est alors que l’épilogue fit son buzz, et que je pris sur moi, comme beaucoup, afin d’en finir une bonne fois pour toutes.

Tout fini mal pour cet anime.

Les derniers épisodes forment une sorte d’abomination malsaine, dénuée de sens, d’esthétique et d’intérêt. Le but est d’offrir au spectateur un nombre élevé de personnages féminins libertins ne couchant qu’avec un seul type pourtant creux et stupide, le tout dans un vide scénaristique plus que flagrant. Mais de fil en aiguille, ce libertinage désinvolte piègera quelques-unes des plus fragiles, jusqu’à les rendre complètement folles. Brillant ! Quelle idée de génie !

Arrive enfin l’épilogue. Après avoir enduré tous ces épisodes laids et déprimants, l’expectative est forte, tout comme le fut ma déception.

Au final, School Days nous aura servi un mélange de sexe et de violence dans tous les cas dénué de logique. Rien ne met mal à l’aise, rien ne choque, rien ne dégoûte ni n’émeut, car il n’y a rien de compréhensible dans cet enchaînement illogique de situations. Le but est tout simplement de faire parler, de surprendre, de faire du chiffre ou je ne sais quoi, mais certainement pas de plaire aux véritables amoureux de l’animation japonaise.

School Days est l’une des rares séries m’ayant demandé une telle volonté pour la terminer. On a beaucoup parlé du réalisme frappant de cet anime ; et je tiens à préciser que si réalisme il y a, il ne sera surement envisageable que par le loser frustré qui ne rêve que d’une chose : un groupe de fille surexcitées prêtes à lui sauter dessus à n’importe quel moment, pour n’importe quelle raison. Pour les autres, il n’y a absolument rien qui soit digne d’intérêt dans cet anime.

Verdict :1/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Scalix, inscrit depuis le 05/04/2004.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189647 ★