Critique de l'anime Tears to Tiara

» par RadicalEd le
10 Janvier 2012
| Voir la fiche de l'anime

Le harem de la table ronde

Tears To Tiara est le parfait exemple d'un anime où le mauvais côtoie le moyen.

Pour résumer succinctement, cette série, inspirée d'un jeu video, raconte les aventures d'Arthur, de sa soeur Riannon et du roi démon Arawn. Cela s'inspire librement des légendes arthuriennes, ainsi on y retrouve de nombreux noms et l'ennemi sera inspiré de l'empire romain. Ensuite ça reste de l'inspiration et donc la plupart des membres de la table ronde seront devenus des femmes pour l'occasion, harem oblige...

Alors concernant le graphisme, on peut dire que le générique ment allégrement par rapport au contenu, la plupart des combats sont animés pauvrement, c'est assez décevant. Le chara-design est assez classique (je vous laisse imaginer les stéréotypes pour un anime harem) mais celui d'Arthur m'a vraiment déplu, heureusement Arawn compense un peu en amenant un peu de classe à l'ensemble.

Les CGI sont corrects pour les sortilèges mais l'intégration de la 3D était très laide au début de la série, elle est d'ailleurs rapidement abandonnée. J'imagine qu'ils comptaient dessus pour rendre la ville d'Avalon vivante, donc en définitive, la ville se retrouve constamment déserte. Pour finir sur une note positive, au niveau décor, c'est plutôt bien, c'est varié et certains décor en forêt sont particulièrement réussis et arrivent vraiment à créer une ambiance.

Au niveau de l'ambiance sonore, il y avait des thèmes musicaux que j'ai apprécié mais je les ai trouvé sous-exploités, par contre ceux que je trouvais insipides, je les ai entendus en boucle, c'était assez frustrant.

Pour en venir à l'histoire, c'est vraiment inégal. Toute l'histoire est assez prévisible, de la fantasy à la japonaise très classique, ça on pouvait s'y attendre. Cependant le premier tiers de la série est extrêmement mauvais car répétitif à souhait: désolé de spoiler, mais ça se résume à présenter des personnages féminins (mal amenés au passage) et à les intégrer au harem. C'est peut-être une adaptation de jeu vidéo mais on est quand même en droit d'attendre plus que ça. La suite de l'histoire est un peu meilleure (c'était pas difficile), même si l'on doit se trainer des personnages plus ou moins utiles.

Ensuite, l'autre problème principal se situe au niveau des personnages principaux que sont Arthur et Riannon, ils sont ennuyeux et limite stressant, campés dans leur rôle respectif de tête brulée stupide et de potiche de service. Certains des personnages secondaires arrivent cependant à tirer leur épingle du jeu (le vieux mage et Octavia) et apportent sporadiquement un peu d'air frais dans cette troupe.

Au final, à part si vous tenez à tout prix à avoir la légende arthurienne comme toile de fond (et vous le paierez cher, croyez-moi), je ne peux que vous conseiller de vous tourner plutôt vers le Le chant des rêves (Utawarerumono). Les ingrédients sont les mêmes entre ces deux séries, à savoir fantasy, harem et conquête du pouvoir mais, même si le chant des rêves n'est pas exceptionnel, les intrigues y sont plus construites et les personnages biens mieux introduits et intéressants.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

RadicalEd, inscrit depuis le 26/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.086 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198630 ★