Black Rock Shooter

Black Rock Shooter

Dans un monde désolé, solitaire et vide, de jeunes guerrières se livrent un combat sans merci par le fer et le feu. Dans une petit ville de campagne, Kuroi Matô, lycéenne, essaye de se lier d'amitié avec une camarade qu'elle vient de rencontrer et qui semble cacher un sombre secret familial.

Quelle est la relation entre ces deux univers ? Et pourquoi Matô fait-elle de plus en plus fréquemment le rêve d'une jeune fille vêtue de noir et répondant au nom de Black Rock Shooter qui semble lui ressembler étrangement ?

Synopsis soumis par Zankaze

Hanazawa Kana (Kuroi Mato), Sawashiro Miyuki (Takanashi Yomi), Noto Mamiko (Irino Saya), Kitamura Eri (Izuriha Kagari), Asumi Kana (Koutari Yuu), Numakura Manami (Obata Arata)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Black Rock Shooter
  • Editeur: Dybex, J-One (TV), Nolife

Critiques des membres

#Par Green-Eyes le 06-11-2012

5

Comme il y a déjà eu des critiques constructives de l'animé, je ne vais pas étaler la mienne. Black Rock Shooter ne restera pas dans les anales de l'animé. Ça c'est sur. Coté réalisation, décors et chara design, il n'y pas vraiment grand chose à dire à part que j'ai été déçu que le chara design ne ressemble pas à celui de l'OAV mais ce n'est qu'un détail car il est original et ne fais pas mal aux yeux pour autant. La 3D dans un animé... Ce n'était pas vraiment ma priorité en le regardant mais je dois avouer qu'on aurait pu s'en passer. J'avais l'impression d'être dans un jeu vidéo, sans pouvoir y jouer et vu comment les huit épisodes tournaient, ça me dérangeait énormément. Car la [...] Lire la critique

#Par Aerin le 03-06-2012

6

Black Rock Shooter, c'est un peu comme de vous lancer de la poudre aux yeux. C'est joli, c'est parfois sombre et quelques fois coloré, mais c'est plat, sans aucune saveur et à tout moment, on cherche la subtilité sans jamais vraiment la trouver. Bref, on en ressort avec l'amertume d'avoir été arnaqué sur la marchandise. Le chara design loin d'être vilain, inclus de la 3D à Gogo (pas nécessaire) en pleine phase de combat, ce qui aura tendance à créer une indigestion chez les adeptes du bon vieux dessin animé dont je fais partie. L'opening (moi qui ne supporte pas Vocaloid et toute la smala à la base), est insupportable et j'ai probablement dû le zapper sur toute la durée de l'Anime. [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 15-04-2012

6

Black Rock Shooter semble être une de ces "icônes" de la sphère Otaku qui semble déchaîner les foules, comme Suzumiya Haruhi et autre Hastune Miku. Pourtant, j'ai entendu beaucoup de mal de cette série TV : niaise, moche, sans scénario... j'en passe et des meilleures! Pourtant, j'ai voulu tenter l'expérience, surtout que la série ne fait que 8 épisodes! Voici mon verdict, bien plus modérer que ce que j'ai pu lire et entendre jusqu'à présent. Montrons du doigt rapidement le principal problème : c'est effectivement niais. Enfin... non... Niais n'est pas le bon mot. Je dirais plutôt puéril. Le problème est que l'on suit des collégiennes. Et qui dit collégiennes dit sentiments exacerbés! Et [...] Lire la critique

#Par Soren le 28-03-2012

4

Black Rock Shooter TV: same player shoots again. On prend les même et on recommence. Une fois arrivé à la fin le bilan est le même que pour l'OAV: c'est sympa graphiquement et les scènes d'action sont réussies. A part ça on se fait chier à cause d'un script qui se paie notre tronche. Mes amis, on a ici un sérieux concurrent à Guilty Crown pour l'award du "script de merde qui relègue à lui seul la série dans une fosse septique". Comme en 2010, il n'y a pas grand chose à reprocher aux animateurs de Ordet/Sanzigen. Même la 3D est d'un niveau très honorable, du moins comparé à ce qu'on voit habituellement dans les séries TV, même si ce choix est regrettable au vu de la qualité des scènes [...] Lire la critique

#Par Deluxe Fan le 25-03-2012

5

Black Rock Shooter TV : Confessions intimes Suscitant aussi bien l’enthousiasme des uns que la perplexité des autres, Black Rock Shooter fait les beaux jours de l’otakusphère depuis deux bonnes années. Cette franchise inaugure en effet un modèle nouveau : ce ne sont plus les studios d’animation, les producteurs et éditeurs qui font le buzz avec leurs créations ; ce sont les otakus eux-mêmes qui se constituent en fanbase autour d’une icône, que les studios n’ont plus qu’à docilement exploiter. Cette icône, c’est Black Rock Shooter, au départ une simple illustration, puis une chanson, puis des mangas, puis un OAV, puis enfin une série télé. La licence a-t-elle pris le temps de mûrir pour [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.041 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.146467 ★