Bokurano

Bokurano

Lors d’une excursion sur une plage, un groupe de collégiens décide d’aller visiter une grotte pour ne pas rentrer tout de suite à leur pension. En s’enfonçant dans cette grotte ils découvrent un endroit aménagé et avec plusieurs ordinateurs allumés. Un homme apparaît et annonce aux quinze enfants qu’il développe un jeu. Quinze créatures extraterrestres vont attaquer la terre et ils doivent la protéger à l’aide d’un robot noir. La plupart étant emballés à l’idée de jouer ils décident de s’inscrire au jeu sauf la plus jeune qui fait face au refus de son frère. Après s’être inscrits ils se retrouvent, sans savoir pourquoi ni comment, allongés par terre en pleine nuit à l’extérieur de la grotte. Sur le chemin du retour ils découvrent avec stupeur que le robot dont parlait l’homme est debout devant eux. Le jeu est devenu réalité.

Synopsis soumis par Yang Fuu

Akira Ishida (Coemushi), Daisuke Sakaguchi (Takashi Waku), Ao Takahashi (Chizuru Honda), Haruka Tomatsu (Futaba), Hiroki Touchi (Kokopelli), Junko Minagawa (Jun Ushiro), Kana Asumi (Kana Ushiro), Kenichi Suzumura (Kai Hata)

Bokurano » Publié le 12-05-2007

Avant d'être une série animée, Bokurano est un manga signé Mohiro Kiro. Ce mangaka, né le 8 août 1966 dans la préfecture d'Aichi, débute sa carrière en 1996 en publiant le titre The Wings of Vendemiaire dans le magazine Afternoon. Lire l'article

  • Bokurano - Screenshot #1
  • Bokurano - Screenshot #2
  • Bokurano - Screenshot #3
  • Bokurano - Screenshot #4
  • Bokurano - Screenshot #5
  • Bokurano - Screenshot #6

Critiques des membres

#Par Unicorn le 16-04-2012

9

Bokurano, c’est un anime qui prend aux trippes, à n’en point douter. Quinze enfants, un robot géant, des combats. C’est l’idée qu’on pourrait se faire au premier abord, mais attention, cette œuvre est signée Mohiro Kitô, l’auteur entre autres de Naru Taru, amateur donc des intrigues psychologiques et de la mise sous pression de ses personnages. Ainsi il est impossible de rester de marbre devant ce qu’endurent nos héros, et balloté de sentiment en sentiment, il est difficile de retenir ses larmes lors de certains passages. D’autre part, Bokurano est une série très violente, une violence qui sera présente dès le début de manière implicite, devenant de plus en plus explicite au fur et à [...] Lire la critique

#Par Rahvoc le 23-12-2010

9

Les critiques ci-dessous parlant d'elles même je ne fait qu'apporter une voix supplémentaire à ce chef-d'œuvre. Car oui cela en est un. Il parle certes de robots mais n'aller surtout pas y voir un anime du genre Gundam. Je le signal car j'ai failli passé à côté à cause de cela, le genre à la Gundam m'insupportant au plus au point...(vous l'aurez compris, je n'aime pas les séries avec des robots...;) Attention seulement à ne pas le regarder à la légère et si vous êtes un peu déprimé en ce moment car il y a effectivement des passages douloureux (en fait quasiment un à chaque épisode...) mais cette anime, d'une originalité incontestable, m'a vraiment accroché de bout-en-bout. L'histoire [...] Lire la critique

#Par Baillan le 02-10-2010

9

Bokurano est l'un de mes plus gros coup de cœur. L'histoire, 15 enfants qui se battent avec un robot géant pour protéger leur monde, peut être assez répulsive, mais au final, j'ai été complètement plongé dans cet univers. Curieusement et heureusement, ce n'est pas les combats qui sont mis en avant dans notre histoire, mais plutôt la psychologie des personnages. On l'aura bien vite compris, les enfants doivent mener 15 combats pour enfin être libérer, chacun ayant le sien à mener. On aura donc un épisode minimum consacré à chacun des enfants, ce qui nous permet de comprendre la psychologie de chacun de ces enfants, suivi par leur combat au commande de leur machine. Bien entendu, la plupart [...] Lire la critique

#Par azorni le 10-07-2010

8

Malgré de nombreuses maladresses, un graphisme parfois très rudimentaire, ainsi que de vraies lourdeurs, Bokurano est une série que j'ai envie de recommander. Cette série a au moins le mérite de surprendre son spectateur. En effet alors qu'au début on pourrait s'attendre à une histoire de meccas des plus classiques, on s'aperçoit au fil des épisodes que les auteurs souhaitent nous embarquer dans un récit dramatique, assez sombre. J'avoue avoir eu quelques réticences au début, surtout compte tenu du nombre de personnages, ainsi que de l'affirmation du genre mecca qui ne m'a jamais spécialement attiré. Pourtant quelque chose m'a plu notamment dans l'aspect godzilesque des robots, [...] Lire la critique

#Par Krokko le 11-06-2009

9

Bokurano c'est quoi? Pour moi c'est triste, glauque, parfois très malsain. Les âmes sensibles qui pleurent souvent devant un moment rien qu'un peu poignant se verront déshydratés en quelques épisodes. Mais sinon c'est très bon. Je n'ai pas lu le manga donc je ne peux faire aucune comparaison, et même si il est vrai que certains éléments restent sans réponse (notamment la célèbre "Le pourquoi du comment ?") j'ai trouvé que cet animé était relativement clos, disposant même d'une très belle fin qui m'a amplement satisfait. Regardons un peu du côté de l'"emballage". J'étais prévenu, ce n'est pas le plus bel anime qu'il m'ait été permis de voir. Les personnages sont relativement tous [...] Lire la critique

#Par miero le 10-06-2009

4

Voilà une série pour le moins surprenante, ne connaissant pas du tout le manga dont elle est tirée, je me suis innocemment lancé dans son visionnage, et là où je m'attendais à une énième série de mécha, je me retrouve dans une sorte de drame psychologique!!!!!!!!! En effet, la série met en avant un groupe de 15 enfants qui se retrouve à piloter un mécha immense afin d'endiguer le venue d'autres méchas sur la terre. Jusqu'ici tout va bien mais le scénario prend une tournure inattendue (je vous laisse la surprise), par la suite chacun doit piloter le mécha quand il est désigné... bref, l'anime se concentre ensuite sur le pilote (1 épisode par pilote) pour nous faire découvrir sa vie et le [...] Lire la critique

#Par topachook le 23-12-2008

7

C’est avec une certaine réticence que j’exprime mon avis sur Bokurano. D’un coté je ne regrette absolument pas de l’avoir vu, mais d’un autre coté cet anime a été très loin de confirmer la qualité scénaristique et l’intensité dramatique que faisait miroiter les débuts tonitruants de l’anime. C’est pour cela qu’il fait partie des animes qui m’ont le plus déçu, ce qui veut dire aussi qu’il fait partie de ceux dont j’avais beaucoup espéré et que j’aurais pu beaucoup aimer. Bokurano est un anime qui ne sera pas du gout de tout le monde et partagera les avis entre l’adhésion et la répulsion. Les férus d’actions et les âmes trop sensibles (il faut quand même un minimum de sensibilité pour [...] Lire la critique

#Par deus ex machina le 24-05-2008

6

Voici une série du studio Gonzo, celle-ci offre quelques rebondissements originaux, mais la narration reste trop classique et les réflexions trop faiblardes pour nous emballer. On suit une bande de 15 adolescents qui vont devoir piloter un robot pour sauver la Terre. Ils vont combattre de mystérieux robots et l’échec ne leur est pas permis. Tout cela n’est qu’un prétexte pour créer une situation difficile pour nos ados. En effet, Les combats s’apparentent plus à un affrontement entre girafes avec des gants de boxe. La narration va se focaliser tour à tour sur un des personnages de la bande, on va ainsi observer les raisons qui les poussent à continuer à combattre. Les auteurs jouent [...] Lire la critique

#Par Sirius le 09-05-2008

7

Bokurano, c’est l’histoire d’un jeu auquel 14 enfants vont devoir participer. A bord d’un mecha baptisé « zearth », chacun d’entre eux va devoir détruire un ennemi… Un scénario peu fouillé d’un premier abord mais qui se révèle poignant et bien construit au fil des épisodes. Bokurano, c’est une réalisation soignée et de très beaux décors. Le chara-design n’est pas affreux mais laisse à désirer car il fait dans le sobre et efficace. Le design des mechas est assez sombre mais bien plus original. Les combats sont lents et alternent les faits sur le terrain avec les états d’âme du pilote. Ils restent néanmoins secondaires même si leur déroulement traduit bien le caractère du [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.031 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★