Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes

Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes

Akira Kamiya (Ryo Saeba), Kazue Ikura (Kaori Makimura), Harumi Ichiryūsai (Saeko Nogami), Houchu Ohtsuka (Vince Ingrado), Kōichi Yamadera (Shinji Mikuni), Mami Koyama (Miki), Marie Iitoyo (Ai Shindō), Tesshō Genda (Umibozu)

  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #1
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #2
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #3
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #4
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #5
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #6
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #7
  • Nicky Larson : Shinjuku Private Eyes - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Deluxe Fan le 22-11-2019

6
SHINJUKU PRIVATE EYES ‎— Un dernier mokkori avant la retraite

Un film d’animation City Hunter en 2019, c’est le genre de nécromancie que l’on n’attendait pas forcément. En effet, le dernier téléfilm animé de la franchise datait de 1999 soit il y a vingt ans, autrement dit une génération entière. Et en parlant de génération, il se trouve que je suis arrivé juste après celle qui a connu Ryo Saeba lorsqu’il était encore vigoureux, je n’ai donc pas d’attachement particulier à cette licence que je n’ai connu que par bribes et ouï-dire. Ryo Saeba est donc un "nettoyeur", une sorte de détective privé qui défend les citoyen(ne)s innocent(e)s contre les vilains qui leur veulent du mal. Le récit de ce film démarre lorsqu’une jeune femme demande la protection [...] Lire la critique

#Par AyanamiRei le 27-06-2019

6
Des retrouvailles sympathiques

De chouettes retrouvailles avec tous les personnages, marquées d'un fort "fan-service" (même le Professeur est présent) et avec l'humour nécessaire. Chacun est plutôt fidèle à lui-même, si l'on ne compte pas la régression des rapports Ryô-Kaori, et a droit à ses scènes d'action, à l'exception de Saeko. Umibozu m'a semblé avoir assez souvent le rôle de clown. Quant aux Cat's Eye, elles apparaissent bel et bien, Hitomi incluse. Ce sera l'occasion d'apposer un petit sparadrap pour "raccorder" les deux univers. L'autre argument de vente, la modernisation, se retrouve partout dans l'environnement, les blagues et l'histoire (d'une manière intéressante). Le concept était certes de confronter [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.175235 ★