Zetsuen no Tempest

Zetsuen no Tempest

Depuis la mort de sa soeur Aika, Mahiro ne vit plus que dans un seul but : la venger. Lui et son ami d'enfance Yoshino s'allient à une magicienne, Hakaze, exilée sur une île déserte.
Hakaze pourra retrouver le meurtrier d'Aika. Mais pour le moment, une plus lourde tâche incombe aux deux jeunes hommes : le clan de magiciens Kusaribe, dont est issue Hakaze, se détourne de son dieu, l'Arbre de la Connaissance, et tente de réveiller l'Arbre de l'Exode. Cela risque de mettre en péril la logique du monde.
Mahiro et Yoshino ont-ils croisé la route d'Hakaze par hasard, ou est-ce là l'oeuvre du destin ? Et si la mort d'Aika était liée à ces évènements ?

Synopsis soumis par Yuki Usagi

Toyonaga Toshiyuki (Fuwa Mahiro), Uchiyama Kouki (Takigawa Yoshino), Mizuki Nana (Evangeline Yamamoto), Nojima Hirofumi (Hoshimura Jun`ichirou), Sawashiro Miyuki (Kusaribe Hakaze), Suwabe Jun`ichi (Kusaribe Natsumura), Koyama Rikiya (Kusaribe Samon), Yoshino Hiroyuki (Kusaribe Tetsuma)

Zetsuen no Tempest – Les fruits de la Passion » Publié le 12-11-2012

La fin du monde n'arrivera pas le 21 décembre 2012 mais bien plus tôt cet automne. En tout cas, sur les écrans nippons, dans la série d'animation Zetsuen no Tempest de Bones qui mêle magie et combats. Lire l'article

  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #1
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #2
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #3
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #4
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #5
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #6
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #7
  • Zetsuen no Tempest - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Benja6910 le 10-09-2014

8
Saviez-vous que Shakespeare était un sorcier ?

"Le début est la fin et la fin est le début. Dans ce cas, commençons à nouveau. Et à chacun sa propre histoire." Il est impossible de rêver d'une meilleure introduction que cette phrase pour une nouvelle critique de Zetsuen no Tempest qui, comme vous l'aurez compris, est tiré d'Hamlet de ce bon vieux Shakespeare. En toute honnêteté, cela faisait longtemps que j'attendais un anime comme celui-ci. J'enrage de savoir qu'il est sorti il y a plus de 2 ans et que malgré tout je ne suis jamais tombé dessus. Vous l'aurez compris, je l'ai aimé mais pour une fois, faisons les choses bien et prenons notre temps, après tout, nous ne sommes pas pressé. I. Mes premières impressions "Rien [...] Lire la critique

#Par Anon le 27-11-2013

7
The Civilisation Blaster, quand Shakespeare envahit le monde des mangas.

Zetsuen No Tempest (The Civilisation Blaster) est un anime qui a fait la même chose que Sword Art Online et bien d'autres: une saison, deux arcs. Et, comme la majorité desdites œuvres, c'était la chose à ne pas faire. La première partie nous offre deux protagonistes masculins très intéressants : Mahiro, bourrin mais pas si idiot et obsédé par sa vengeance, et Yoshino, qui derrière des airs gentils est aussi manipulateur que cachottier. Ces deux personnages aident Hakaze, une magicienne au caractère ma foi très volontaire et très réussi, à arrêter une rébellion de son clan qui mènerait à priori à une fin du monde. Autant le synopsis de départ semble basique, autant le développement [...] Lire la critique

#Par La cigale le 10-08-2013

8

Zetsuen no Tempest ou Civilisation Blaster, adaptation d'un manga (7 tomes sortis en France au moment où j’écris cette critique) qui m’était complètement passé au dessus de la tête à sa sortie (je parle de la version papier) je me souviens même avoir lu le synopsis un jour où j'étais en balade à la fnac . Mais je me souviens surtout l'avoir reposé en me disant que ça ne m’intéressait absolument pas, mais l'animé a été pour moi l'occasion de tenter ma chance, et ce fut une excellente décision de ma part ... Commençons par les personnages. Le duo de héros est un très très gros point fort de la série tant leurs personnalités sont différentes, d'un côté nous avons Yoshino, un gamin [...] Lire la critique

#Par Avendil le 27-07-2013

8

Zetsuen no tempest est une œuvre récente qui était pourtant passée entre les mailles de mon filet, et c’est sur un coup de tête après avoir vu le design général de la série et lu le synopsis que j’ai décidé de la visionner. Je n’en attendais rien, mais j’ai été très agréablement surpris par cette perle. -Le scénario de ZnT paraît relativement banal au départ, cependant on se rend compte assez rapidement que les choses sont plus complexes qu’elles en ont l’air, voire même trop rapidement. Et c’est d’ailleurs cela mon principal reproche à l’encontre de cet anime : on nous explique tout trop rapidement. Pour chaque « révélation importante » on nous laisse un peu de temps pour nous poser [...] Lire la critique

#Par Dark Thunder le 16-04-2013

9

Auparavant, hérétique et inculte que j'étais, je m'imaginais que les mangas et animes se réduisaient à Naruto et autres œuvres du même type, ce qui fait que je ne m'y suis jamais intéressé. Mais un jour, on me fit découvrir les premiers épisodes de Zetsuen no Tempest qui venaient de sortir. Et c'est alors que je découvris la vérité, éblouissante. On m'avait menti! On me l'avait cachée jusque là, mais elle était désormais sous mes yeux. J'ai été époustouflé, emporté. Tout d'abord, Zetsuen no Tempest c'est un anime présenté dans un écrin chatoyant. Les graphismes sont à couper le souffle, l'animation est fluide et que dire de la musique? Elle est tout simplement splendide. Composée par [...] Lire la critique

#Par Izanami le 07-04-2013

7

Se ressasser un malheur passé est le plus sûr moyen d'en provoquer un nouveau... Ou du moins c’est ainsi que je me risquerai à translater du Shakespeare. Zetsuen no Tempest est une œuvre de qualité certaine en surface, mais dont le manque de profondeur me fera vite tourner la page. -- FORME Une véritable tragédie shakespearienne, c’est à cela que l’anime aspirait. La barre était un peu trop haute. Les personnages sont plongés malgré eux au cœur d’une intrigue incroyable qui les dépasse totalement, et tenteront tant bien que mal de « donner un sens à cette absurdité ». Car voilà le thème de ZnT, l’Antagoniste redoutable : c’est l’absurde, l’absolu, le démesuré, en un mot, ce [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.148236 ★