Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Claymore

» par ShiroiRyu le
13 Avril 2009
| Voir la fiche du manga

Maintenant que j'ai parlé de ma déception en ce qui concernait l'animé de Claymore, parlons de mon illumination envers le manga de Claymore. Claymore, c'est tout d'abord l'histoire d'un léger "abandon". J'avais commencé le premier tome puis ensuite, j'ai décidé de mettre ça de côté, je l'avais acheté mais l'histoire m'intéressait sans plus. Puis est venu le moment où mon côté otaku a ressurgit grâce à l'adaptation animée de Claymore.

Car oui... Avant Claymore en manga et en animé, je n'étais pas sur le net à poster dix-quinze messages sur les forums pour parler de Mangas & Animés. Dès que j'ai su pour Claymore en animé, j'ai commencé à lire les premiers tomes en Français. (2 tomes)

Ensuite, j'ai continué avec les chapitres sortis en scantrads anglais (pas très très avancés non plus) pour finir par m'attaquer aux RAWs...

Et que dire que tout les personnages sont charismatiques : Même Raki a son moment de gloire ! Galatea, Miria, Clarisse, Claire, Therésa, Helen, Denève, on pourrait citer tellement de Claymores et pourtant, elles ont chacune quelque chose qui les rend si attirantes et merveilleuses. Car oui, je l'assume complètement : Moi, les femmes qui savent se battre, avec une grosse épée, ça m'excite et je suis à fond dans ce genre de fantasmes. (Fais-moi mal, j'aime ça.)

Après, au niveau de l'histoire, on pourrait penser que tout est une simple question de place 47 et d'une grimpée dans l'organisation et les numéros mais heureusement pour nous, ce n'est pas le cas. Et parlons aussi des ennemis... Deux des trois Abyssaux sont tout simplement sublimes. (La troisième est malheureusement... sous-exploitée) Enfin, Claymore, ce n'est pas une histoire qui stagne, on avance et à chaque fois, on se rapproche peu à peu d'un but... sans que le reste soit ignoré. On a vraiment l'impression que le monde dans lequel évolue les personnages, bouge avec eux. Claire fait une idiotie ? L'Organisation va se charger de la corriger. Les Abyssaux décident de réagir et de faire un peu de bordel ? L'Organisation prépare un plan pour les contrer.

Enfin, parlons des monstres... Chaque démon (du moins les plus puissants) sont la preuve vivante (et puis morte) que le trait de Norihiro Yagi peut-être transcendant. En plus, peu de ressemblances entre chaque démon. Chacun a sa particularité, ce qui le rend si unique en soi... comme les Claymores. D'habitude ou généralement, dans un Shônen, on a deux camps qui s'opposent avec des petits camps mineurs à côté. Ici, dans Claymore, nous en avons deux à la base... Mais "rapidement" (plusieurs tomes quand même), un troisième camp apparaît et on fait mention d'un quatrième. Et si les treize tomes n'étaient que le commencement d'une longue série ?

Claymore est l'un de mes mangas préférés, surclassant tout les autres à mes yeux dans le genre shônen ou presque... Car oui, il y a une rude concurrence avec un autre manga nommé Mao Tsukai Kurohimé. Mais bon... J'ai deux mains, je peux bien avoir un tome de chaque dans chacune d'entre elles, non ?

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

ShiroiRyu, inscrit depuis le 09/11/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.038 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.221956 ★