Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Fullmetal Alchemist : Brotherhood – Une licence rouillée ou inoxydable ?

Publié le 25/05/2009 par Afloplouf dans Anime - 28 commentaires

Fullmetal Alchemist, FMA : deux mots et trois lettres gravés au fer rouge dans la mémoire de bon nombre d’amateurs de la japanimation.  La série avait réussi le tour de force de plaire à la fois aux vieux routards qui en ont vu d’autres ainsi qu’aux petits nouveaux. Certains esprits chagrins me reprocheront peut-être la simplicité de la formule mais la série avait eu droit à une critique unanimement positive. Quand Bones annonce alors une nouvelle saison intitulée « Brotherhood », il n’en faut pas plus pour captiver l’attention. Mais plantons d’abord le décor et l’histoire pour ceux qui auraient vécu dans une grotte plutonienne ces cinq dernières années.

Dans un monde alternatif où l’alchimie, cette capacité de transmuter (comprendre « transformer ») des objets, comme par exemple Moonchild (c)changer le plomb en or, n’est pas qu’un mythe, Edward « Ed » Elric et son cadet d’un an, Alphonse « Al », sont deux frères passionnés de cette science. Leur mère les élève seule depuis le départ de leur père alors que Alphonse n’était qu’un bébé. Puis leur mère meurt de maladie et probablement d’épuisement. Trois ans plus tard, on retrouve deux frères bien différents. Ed a perdu un bras et une jambe, remplacés par des auto-mails, des sortes de prothèses cybernétiques aussi maniables que de vrais membres qui n’ont pas encore leur pareil dans notre monde. Ed s’est engagé dans l’armée en tant qu’Alchimiste d’État, une position assez décriée parmi le peuple. Mais c’est Al qui est le plus transformé : il a perdu son corps et il ne doit sa survie que parce que son frère a réussi l’impossible : sceller l’âme de son jeune frère sur une armure ! L’ellipse narrative de ces trois ans – comment ils ont pu être transformés à ce point, pourquoi Ed travaille pour les militaires – fait partie des intrigues centrales de FMA.

Voici, résumé en quelques mots, le point de départ de la série. Et du manga, car FMA est l’adaptation éponyme d’un manga de Hiromu ARAKAWA. Adaptation certes mais adaptation infidèle puisque le manga ne faisait que quatre tomes seulement lors de la réalisation de ce qu’il convient maintenant d’appeler la première série. FMA la série tenait plus d’une fanfiction portée à l’écran que d’une adaptation en fait : personnages non présents ou rajoutés quand ce ne sont pas les personnages bel et bien existants qui sont aux antipodes entre la première série et le manga, intrigues nouvelles, pivots narratifs différents… Jusqu’à la réalisation technique qui prend des libertés avec par exemple un chara-design assez éloigné du style d’Hiromu ARAKAWA ! Devant une telle prise de risque, il était presque inévitable de voir des levées de boucliers de part et d’autre entre ceux qui portent la série aux nues et ceux qui la veulent sur l’échafaud.

L'alchimie c'est cui

En effet, pour la plupart des adaptations animées, les épisodes avec une histoire originale par rapport aux mangas qu’ils adaptent, qu’on appelle épisodes hors-série ou HS, ont généralement mauvaise presse. Parfois nécessaires pour laisser le manga reprendre de l’avance dans l’histoire et ne pas stopper brutalement la série et perdre le créneau horaire, les HS sont accusés de surfer sur une vague mercantile (« ah les enfoirés, ils veulent gagner de l’argent ») et surnommés en anglais « fillers », littéralement « qui remplissent ». Ça meuble comme dirait l’autre mais ça ne fait pas avancer le schmilblick. Et FMA réussit le casse du siécle puisque là où un Naruto la joue petit bras composé d’un tiers d’épisodes HS (ce qui ne manque pas d’alimenter ses détracteurs), FMA avec ses deux tiers d’épisodes HS non seulement se fait pardonner ses incartades mais est même proclamé par certains meilleur que l’original ! Blasphème pour d’autres, le débat entre les pros et les antis fait rage. Débat déséquilibré pourtant au vu de la différence de support : l’expérience du visionnage d’un animé et celle de la lecture d’un manga ne sont pas les mêmes.

Quel merdier !

FMA:B se veut même porte-drapeau d’un autre symbole. FMA avait été popularisé en France par une diffusion sur une grande chaîne hertzienne, qui plus est à des heures catholiques ; une initiative qui n’a malheureusement pas fait d’émules malgré l’arrivée de la TNT. FMA:B se veut le chantre d’un nouveau mode distribution puisque les ayants droits japonais comme le producteur Aniplex et les détenteurs des droits d’exploitation en France, Dybex, sont parvenus à un accord et nous pouvons visionner la série six jours après sa diffusion au Japon en toute légalité, en version originale sous-titrée français et gratuitement en streaming sur la plate-forme Dailymotion. Cette initiative n’est pas sans défaut avec des problèmes de géolocalisation d’IP ou une qualité d’encodage sujette à caution – encore que j’estime que devoir se tenir à un mètre de l’écran n’est pas dommageable – mais elle marque peut-être une nouvelle étape de la japanimation en France, on n’ose y rêver.

Castle in the sky

Aussi, quand Bones place dans son line-up du printemps 2009 Fullmetal Alchemist: Brotherhood, ou FMA:B, et annonçait surtout à demi-mots une adaptation bien plus fidèle cette fois et que Dybex annonce sa diffusion, se prenait-on à croire en une paix revenue dans les chaumières otakes.
Symbole de la réconciliation ou nouvelle arme, il est peut-être un peu tôt pour juger – d’autant que la déviation première série / manga n’est pas encore franchement apparue –mais j’estime que FMA:B a raté le premier coche ou, pour être plus exact, n’a pas su distancer l’adversaire et a peut-être même pris du retard. Explications.

Mise en garde : peu m’importe les « attends, ça n’a rien à voir avec la première série, tu peux pas comparer les deux » il ne faut pas pousser pépé dans les chardons, il est évident qu’on va comparer cette nouvelle série à son aînée. Bien sûr, ça a quelque chose d’injuste : nouvelle histoire, nouvelle équipe de réalisation, c’est faire porter un fardeau supplémentaire à une production qui n’en manquait déjà pas. Mais la vie est injuste ma pauvre dame, il était évident que le cadet serait jaugé en fonction de son prédécesseur.

Serious BusinessC’est techniquement que le bât baisse le plus. Au regard de la série de 2003, celle de 2009 n’a pas franchement progressé. Sur certains points, elle régresse même. Le chara-design est presque l’incarnation de ce double visage de la réalisation technique : d’un côté il est plus proche de celui du manga, de l’autre la reproduction plan par plan met en évidence ses faiblesses lors de passages SD. Le trait anguleux mais plein de caractère d’Hiromu ARAKAWA ne prend que toute sa valeur dans cette mise en page un peu déstructurée du manga. Cette notion ne peut être portée à l’écran mais sans cette perspective si particulière, les images perdent de leur sens.
Les décors perdent de leur profondeur et l’inégalité de traitement entre certains passages très bien réalisés et d’autres qui ont l’air d’avoir été confié à des lépreux aveugles coréens met un peu mal à l’aise le spectateur qui ne sait plus sur quel pied danser.

Est-ce à dire que tout est à jeter ? Heureusement non, c’est bien de Bones que l’on parle et si on est déçu, c’est à l’aune de ce à quoi le studio nippon nous avait habitués. Par exemple, je reste amoureux du travail qu’ils arrivent à faire sur la colorisation. Surtout, on retrouve la patte de Yasuhiro IRIE, le réalisateur de FMA:B, qui avait réalisé le premier générique de début de FMA : une animation des combats pour le moins dynamique, audacieuse et aérienne. Dans la mesure où le manga propose bien plus de combats – pour le moins épiques – que ce que la première série ne l’avait montrés, je me lèche les bobines d’avance.

Quand on en est à parler de génériques, ceux de FMA m’avait laissé une forte impression, surtout les openings. Je ne peux pas en dire autant de ceux de FMA:B qui manquent un peu d’envergure. Ils manquent un peu de caractère ou de pêche pour marquer la série. J’aime bien l’ending mais sans plus. Si on excepte son visuel au charme indéniable. En revanche, le reste de la bande-son s’affirme bien plus que celle de la première série, elle accompagne bien mieux les scènes et loin d’être une pièce rajoutée, elle fait bel et bien corps avec l’ensemble de la réalisation.

Rosace

Je n’ai pas vraiment envie de m’étendre sur le scénario développé jusqu’à présent. Je ne sais pas trop quoi penser des choix. Après un pilote audacieux puisque HS lui aussi mais qui a su s’attirer les faveurs des fans du manga en leur faisant du plat à coup d’images subliminales d’évènements futurs, quitte à gâcher la surprise aux nouveaux arrivants, le reste de la série adapte presque à la virgule près les mêmes passage que FMA avait quand même adaptés. Dommage l’humour tombe moins à propos dans ce format un peu plus formel par rapport au manga. Bones a fait le choix (mais avaient-ils vraiment le choix) de réadapter en accéléré le début du manga pour ne pas faire fuir de nouveaux adeptes et même si le rythme est bien trouvé, je reste dubitatif de cette prise de position un peu bancale :
1) Les fans veulent la suite.
2) Les nouveaux peuvent moins accrocher : les séquences « tranche de vie » d’une série, si elles ne font pas avancer l’histoire scen apparence, sont essentielles pour donner une consistance aux personnages et permettre aux spectateurs de s’impliquer dans l’histoire.

Je vais bien tout va bien

Un petit mot tant qu’on y est sur l’adaptation française de Dybex : une fois l’effort félicité, il n’est pas interdit de critiquer le travail. Critique d’autant plus constructive que Dybex prend en compte les remarques. Et oui, crucifiez-moi, je suis de ceux qui voulaient une adaptation au format letterbox (bandes noires) qui a vertement été critiquée (et donc logiquement abandonné par la suite) dans le deuxième  épisode. J’ai déjà cité le problème de ceux qui, parce que n’habitant pas en France ne peuvent pas voir l’épisode même si on soupçonne qu’il y a là plus qu’un obstacle technique un obstacle juridique. J’entends aussi les critiques sur la qualité d’encodage que je ne comprends où il suffit de reculer pour compenser. Cette initiative a quelque chose d’expérimental puisque les épisode 5 et 6 par exemple proposaient quelques publicités, et même si ça reste pour l’instant de l’auto-promotion, ce modèle économique semble plus solide. Reste à démarcher des annonceurs extérieurs qui oseront sortir des sentiers balisés. En revanche, Dybex est bien constant sur au moins une chose : il a fait dès le début le choix d’une traduction couillue qui, non contente de traduire, adapte les dialogues. Un plus indéniable.

Je ne suis pas retenu pour pour la Pop Academy ?

Alors, pour en revenir à ce Fullmetal Alchemist Brotherhood, adaptation petit bras ou tour de chauffe avant de passer aux choses sérieuses ? Le tournant de la course n’a en tout cas pas eu lieu dans les premiers tours et le moteur a encore besoin de rodage mais il n’a pas calé en tout cas. Rendez-vous est donné au prochain passage aux stands.

28 commentaires

1 El Nounourso le 25/05/2009
"C’est techniquement que le bât baisse le plus. Au regard de la série de 2003, celle de 2009 n’a pas franchement progressé. "
Il y a quand même une belle progression au niveau de la qualité de l'animation. Les combats sont nettement plus dynamiques et enlevés...

"Le chara-design est presque l’incarnation de ce double visage de la réalisation technique : d’un côté il est plus proche de celui du manga, de l’autre la reproduction plan par plan met en évidence ses faiblesses lors de passages SD"
Personnellement la sur-utilisation du SD (par rapport à la saison 1) me fait beaucoup rire... Mais je trouve le nouveau chara-design moins réussi que l'ancien. J'ai notamment bloqué sur les yeux, surtout ceux d'Ed et de Winry.
Je confirme pour les combats, c'est vraiment bien plus beau je dirai.
Pour la SD? c'est au goût de chacun.
Enfin, l'opening/ending me font ni chaud, ni froid.
Quand à la traduction de Dybex, on a signalé pour les publicités au beau milieu, ils ont mis au début et donc ça passe mieux !
Bref, pas déçu. :)
3 El Nounourso le 25/05/2009
Le couple OP / ED est vraiment bon je trouve, autant visuellement que musicalement. Aucune faute de goût à ma avis, on reste dans la lignée des génériques entraînants et immersifs de la première saison.
>Cette initiative n’est pas sans défaut avec des problème de géolocalisation d’IP ou une qualité d’encodage sujette à caution - encore que j’estime que devoir se tenir à un mètre de l’écran n’est pas dommageable.

Oui, mais là ça commence enfin à devenir vraiment intéressant !

Concernant l'initiative de mettre en ligne la série aussi vite, je trouve ça excellent. Du streaming légal, obtenu par des ayants droits, c'est une alternative qui pourrait enfin couper l'herbe sous le pied au fansub. Ou plutôt, c'est le moyen idéal d'éradiquer la partie la plus misérable du fansub ("rocket teams" qui veulent faire la même série que les autres, plus vite que les autres, avec plus de fautes que les autres, en traduisant à partir de l'anglais). J'espère sincèrement que ces initiatives vont se multiplier.
5 El Nounourso le 25/05/2009
J'ai des doutes quant à la rentabilité du procédé mais c'est vraiment couillu d'avoir tenté l'expérience avec la plus "grosse" série du printemps.
Oui, c'est la sempiternelle question du suicide commercial des éditeurs s'ils se lancent dans le streaming gratuit.

C'est probablement un peu caricatural, mais il me semble que cela ne peut être que rentable : ceux qui ont toujours refusé de payer ne changeront pas de toute façon, alors de ce côté-là on ne peut pas parler de perte pour l'éditeur. Franchement, il n'est même pas sûr qu'ils paieraient pour voir la série si c'était la seule solution possible.

Cette démarche me paraît importante pour les consommateurs occasionnels, ceux qui ont peu d'argent, ou ceux qui font attention à ce qu'ils achètent. A partir du moment où tu aimes l'idée de posséder l'objet chez toi, peu importe qu'il soit disponible en streaming ou non : si à tes yeux il vaut le prix affiché, ça marchera parce que c'est quand même mieux d'avoir un beau coffret que de posséder 6 gigas sous-titrés parfois n'importe comment. Evidemment, ça implique que l'on ait une culture du "bel objet", ce qui n'est pas évident non plus...
C'est quand même un beau geste qui ne peut que faire estimer l'éditeur, tout en sensibilisant le consommateur...
Kaze fait pareil avec sa plateforme en ligne, mais la qualité du streaming est encore insuffisante (pixels, épisodes coupés en 3)... et c'est en VF... En revanche, l'arrivée du coffret Jigoku Shoujo à 39,90, c'est une autre forme de geste commercial efficace :p
7 topachook le 25/05/2009
En même temps les Japonais ont la possibilité de regarder leur série à la TV ... et mis à part (peut-être) la crise récente ça n'as jamais empêché les gens de vouloir posséder les DVD. Si le produit est bon je ne pense pas qu'il soit préjudiciable de l'exposer. Mais de toute façon au moins au niveau de la relation avec sa potentielle clientèle Dybex a marqué des points ... et puis tant mieux si des gens qui n'ont pas les moyens de s'acheter les DVD peuvent en profiter, certains le feront ptet un jour.

@Citation
parce que c'est quand même mieux d'avoir un beau coffret que de posséder 6 gigas sous-titrés parfois n'importe comment.


ça ressemble pas à un argument du Made in Japan de Shade? :D (je rigole)
*urk !*
Effectivement...
J'espère quand même que mes autres "arguments" prêchent en ma faveur.
(cela dit c'était aussi l'argument de H. Uzan, qui dit vouloir offrir de beaux coffrets pour la collection déclic Gold histoire de faire venir les acheteurs.)

Le problème de ces arguments, c'est qu'ils peuvent effectivement être vidés de leur sens et être utilisés par les fansubbers joueurs de pipeau...
(je ne suis pas fansubber. Je ne joue pas du pipeau !)
9 topachook le 25/05/2009
En plus, il tient la route l'argument ... des DVD ça se prête ça permet de faire découvrir la japanim et c'est beaucoup plus agréable qu'un espace dans le disque dur ... même si pour moi (et pour toi je suppose) le principal argument et de récompenser un tant soi peu le travail de ceux qui nous ont fait plaisir
NAN !
Le principal argument, c'est que le coffret Jigoku Shoujo a l'air beau, et le collector TTGL qui sort en juin est totalement dingue ! C'est la seule raison.

Après, ça n'empêche pas que parfois un éditeur rate son coup ou se foute de la gueule du monde... Et parfois non. Dernièrement en tout cas il y a de quoi être satisfait de ses achats (enfin, ça n'engage que moi).
Bref, le coffret TTGL est beau, alors je l'achète. Argument primaire mais efficace. Tant mieux si ça récompense indirectement les gars de chez Beez :]

EDIT :mince, tu voulais plutôt dire qu'il s'agissait de rémunérer les créateurs dont on apprécie le boulot... bah oui.
11 Saky le 25/05/2009
La release en stream est une bonne idée car ca a sauvagement limité les team le fansubbant du coup on a 2 type de public, ceux qui materont 1 fois en stream et ceux qui après avoir maté les épisode en stream aimeront les revoir bien plus tard en beau dvd ou blu-ray comme moi :p

Concernant la réalisation par contre je trouvais ça techniquement mieux que l'ancien fma (surtt le traitement des cheveux que je trouvais bien special), j'adore l'opening et tout les petits details qu'il offrent au lecteur des manga (que je suis) et je meur d'impatience de voir la suite de l'histoire originale (et pas les partie deja vue en animé dans le passé)
Watanuki > Au sujet de ce coffret Jigoku Shoujo, que j'ai pris récemment (genre y'a trois jours quoi lololo), il est assez sympathique en soit. Coffrets Slim évidemment, joli packaging, mais je suis en train de faire des comparatifs au niveau de l'image parce que certains plans m'ont paru chelou. Pas de goodies mais bon tant pis, vu qu'il y a trois saisons pour le moment, ce qui pourrait vouloir dire trois saisons à acheter en FR, y'aura le temps pour ça.
merci pour les précisions Aer.
Je poste uniquement pour répondre à Watanuki : ( précisement l'argument du "beau coffret DVD" )
En fait moi aussi j'aime avoir les épisodes en DVDs, alors je télécharge les épisodes fansubbé ( illégaux pour la plupart ), je les gravent dans des dvds vierges que je regroupe dans des coffrets ^^ et j'obtient ce que j'aime gratuitement , d'ailleurs même pour les épisodes FMAB je les téléchargent depuis Daily en format FLV et je les mets sur des dvds ..
Où je veux en venir ? Que les épisodes soient téléchargé et stocké sur disque dur ou bien acheté sur DVDs n'est pas vraiment ce qui fait que la plupart des amateurs de japanimation optent pour le fansub, c'est principalement ( et quasi-uniquement ) pour la gratuité et la rapidité du service ....
sinon je donne mon avis sur la série quand même, j'aime bien le début mais je trouve que ça va trop vite comparé à la première série, ce qui fait que ceux qui regardent pour la première fois ratent plusieurs scènes ... ce qui m'a déçu au début c'est la géolocalisation d’IP ( IP française nécessaire pour visionner les vidéos de DYBEX sur Dailymotion ), qui est une contrainte pour moi car j'habite au Maroc .. mais finalement j'ai réussi à contourner le problème en passant par un proxy français :]

Que ferais-tu si tu ne pouvais plus télécharger gratuitement des dessins animés jap ?
Je crois qu'effectivement tout le monde n'a pas la culture du bel objet...M'en vais m'acheter le coffret de Texhnolyze/Haibane Reimei meuah...
Et je crois que les gens n'optent pas tous pour le fansub pour les raisons que tu cites, Raitei. Je pense qu'il s'agit plus d'un choix "par défaut" dans l'attente d'une meilleure option, qui est par exemple celle que propose Dybex.

M'enfin bon, chacun sa merde, c'est ça qu'est-ce que j'dis, moi.
watanuki > j'achèterai légalement les dvds afin d'en copier les épisodes, et de les uploader pour que les fans puissent les télécharger gratuitement ^^

Vit Zayder > ils y en a peut être qui trouvent dans l'option de Dybex une bonne alternative du fansub, je ne suis pas totalement en désaccord avec ça mais je trouve qu'il y a encore plusieurs choses à améliorer dans ce que fait Dybex pour que ça égale le fansub ( qualité de la vidéo, sous-titrage pas trés developpé [pas de karaoké, pas de notes explicatifs en cas de besoin], délai [6 jours c'est pas mal comme début, mais généralement il y a des teams compétentes qui produisent des releases de trés bonne qualité en seulement 2 jours], etc .. )
Aha.
Bon, on va s'arrêter là, hein, ça sert à rien qu'on se fatigue.
Au revoir.

> Vit Zayder : si tu veux ces deux coffrets et que tu es patient, ils sont prévus dans la collection déclic gold. Autour de 19 euros le coffret par mois. En revanche faudra patienter avant de recevoir ton Haibane et Txhnolyse...
19 Gon le 26/05/2009
Le gros intérêt de FMA B, se retrouvera dans son nombre d'épisodes : quelque chose comme 2 ou 3 fois plus d'épisodes que pour la première série : le plaisir va donc durer plus longtemps, et rien que pour ça, c'est une bonne nouvelle !
Sinon, je suis daccord pour dire que le design est un peu trop carré et les décors moins fouillés (je trouve aussi les couleurs beaucoup plus ternes et grisatres). Néanmoins, et celà se voit dès les épisodes 2 et 3, le scénario et le déroulement de l'histoire vont droit au but et ne tournent plus autour du pot : il y a un réel gain de dynamisme ; le respect du manga d'origine, quoi qu'on en dise, permettra une histoire plus homogène et plus péchue. Plus drôle aussi.
20 orieur le 26/05/2009
Je suis d'un avis totalement contraire en ce qui concerne la qualité de l'opening et de l'ending de FMA:B par rapport à la première série.
Que ce soit au niveau de la musique ou de la cohérence des images avec la musique, ils sont très nettement supérieures à n'importe quels génériques du premier.
Bon c'est sûr qu'après "les goûts et les couleurs" ça se discutent mal.

En ce qui concerne l'anime, FMA ne m'avait pas plus emballé plus que ça à l'époque (question d'âge peut être ou un problème d'incompatibilité d'humeur avec les deux héros).
Cependant je trouvais que la série ne stagnait pas trop et que l'histoire se tenait bien, une réussite sans aucun doute.

Quand j'ai vu FMA B, en dépit du fait que les deux histoires me paraissent très semblable pour le moment, j'ai trouvé que ça passait très bien.
Je pense que le fait que l'histoire va plus vite y ait pour beaucoup (1 épisode de FMA B = 3 épisodes de FMA).
C'est moins mou du coup.

Les deux versions sont trop proches sur les grandes lignes et la lassitude guette.
Espérons que les deux séries divergent et que l'on puisse avoir du supens sans savoir ce qui va se passer à l'avance.
21 orieur le 26/05/2009
Je pense fortement que l'avenir de l'animation passe par une sorte de télévision à la demande.
En gros comme fait dybex.
Cependant pour que ça ressemble à une chaine télé et que le modèle économique soit viable.
Il faudrait de la pub courte mais impassable au début de l'épisode.
Oui c'est dur mais le modèle sera viable.
Watanuki > Au revoir. Bonne Chance avec tes coffrets :)
23 orieur le 27/05/2009
Fansub / Offre légale il y a de la place pour tout le monde.

Il y a ceux qui n'ont pas de thunes et qui sont prêts à passer tous leurs week end à graver, à essayer de reproduire la jacquette et qui sont satisfaits de la qualité fansub (fautes d'orthographe, blagues vaseuses, des "bon anniversaire gégé" entre deux épisodes bien graves, annonce de recrutement,...).
Ces personnes n'auraient pas acheté le DVD même sans fansub de toute façon.
Néanmoins ils ont aussi droit à la culture.

Puis il y a ceux qui finiront par acheter le DVD (même en ayant vu 10 fois les chevaliers du zodiaque ou albator à la télé) parce qu’ils sont fans et que le service proposé par l’offre légale est à la hauteur de la passion qu’ils ont pour la série.

Les pertes engendrées par ceux qui auraient pu acheter sans fansub devraient se compenser par le bouche-à-oreille et la large audience du gratuit qui permet de trouver de nouvelles personnes du deuxième groupe.
Peut être que c’est pareil en terme de profit mais au final il y a plus de gens heureux, c’est l’idée que j’ai du progrès.

Mais attention !
Si il fut un temps où les studios profitaient de l’absence d’alternatives pour s’en mettre plein les poches, des profits à la limite du dépôt de bilan est une situation dangereuse.
Une entreprise n’investit jamais à perte.
Que fera-t-on Raitei lorsqu’il n’y aura plus de séries à uploader pendant des années ?
Le sevrage va être dur.
Je compte sur toi pour nous produire avec quelques équipes de « fansub » de super séries gratuitement, avec des graphismes qui tuent et un scenar original et maîtrisé.
Qui sait ? Si on est arrivé à faire du très bon fansub gratuit, ça sera sans doute aussi facile de faire du très bon « fananime » gratuit ?

J’espère que les professionnels et les consommateurs arriveront à se comprendre mutuellement.
Une offre légale avec un prix honnête qui leur permette de vivre et de créer tout en permettant aux fans européens d’avoir la même chose que les fans japonais serait un bon consensus.
J’achèterais FMA B parce que Dybex aura bien mérité son argent.
24 Angous le 28/05/2009
Orieur...je ne comprend pas pourquoi tu doutes que le scénario soit différent.

Ne vas-tu point en libraire? N'as tu point remarqué que les couvertures du manga FMA comprenait des personnages qui ne sont pas dans le 1er animé?

C'est un comble ça, faut avoir vécu dans une grotte préhistorique pour ne pas savoir que le manga et le 1er animé sont différent ne serait-ce que par les couvertures!!!

En 8 episodes, dont 1 HS, FMAB a fait...les 21 premiers episodes du précédent animé...

Tu penses sincerement que FMAB va s'arreter a l'episode 15-16...?

OUBLIEZ le scénar du 1er animé quand vous mattez le second!
25 orieur le 28/05/2009
Angous :

On sait tous que l'histoire diverge à un moment.
Les auteurs du premier anime avait dû broder la deuxième moitié car le manga ne la racontait pas encore.

Ceux qui avaient appris l'annonce d'un deuxième FMA se posait la question de savoir si ils allaient nous refaire la même chose avant de passer à l'inédit ou si on allait avoir un ou deux épisodes de transitions puis passer rapidement au moment où les histoires divergent.
C'est à cela que mon mail répondait.

On sent le fanatique qui s'exprime :)
Donc je t'invite à relire avec la tête froide l'ensemble de mes mails et tu verras que ce n'est pas parce que j'ai écrit "la lassitude guette" à un moment que je n'apprécie pas plus FMA B que FMA pour autant.
26 Hell9 le 30/05/2009
Le début de FMA:B (qui est le début du manga et de l'anime 1 donc) est largement raté pour moi.Des modifications pour que l'histoire se passe + rapidement, mais malheuresement la mise en scene(histoire,les musiques,la facilité de compréhension) est nase. De + j'ai regardé recemment FMA 1 car je croyais que c'était la suite ms bon...Cependant comme ca suit l'histoire du manga, j'imagine que les moments forts reviendront rapidement.
27 Angous le 07/06/2009
Bones a tout de meme reussi l'episode sur Nina, une seconde fois. Ce que je pensais impossible.

Enfin l'episode 9, est plus émouvant que ce meme episode dans le 1er animé pour ma part. Après oui les décors sont vides en arrière plan et les personnages quelquefois mal déssiné mais franchement pour l'instant ça va.

En esperant que là ils utilisent pas leur budget pour le début car c'est a peu près pareil que le 1er animé .
28 Brandon209 le 08/06/2009
Pas grand chose a redire, si ce n'est que j'suis quand meme un peu plus optimiste face a cette nouvelle adaptation. Peut etre que le temps a un peu passé le gout de l'ancienne pour ma part...

En tout cas meme s'il est vrai que les openings et endings de FMA sont peut etre les choses dont je me souviens le mieux de part leurs qualité, je trouve ceux de Brotherhood aussi bons, meme si l'opening est un peu plus noir.

En espérant que la lassitude ne pointera pas...

Laisser un commentaire

Pour relier le webzine à votre compte AK, cliquez ici.

Contrairement au reste du site, le webzine a été développé sous Wordpress. Vous pouvez toutefois utiliser vos identifiant et mot de passe Anime-Kun habituels pour vous connecter. Cette opération est facultative mais vous permettra, lors de la première connexion, de relier votre compte AK à celui du Webzine et ainsi laisser des commentaires avec votre pseudonyme AK.

Pour des raisons de compatibilité, les membres dont l'identifiant comportent des caractères spéciaux ou accentués doivent utiliser l'adresse mail avec laquelle ils se sont inscrits sur Anime-Kun.

Connexion