La vie peut se parcourir en vespa

» Critique de l'anime FLCL par DamL le
06 Septembre 2018
FLCL - Screenshot #1

Naota grandit, et grandir c'est se plier aux règles, c'est repasser sa vie maintes fois, et effacer les plis de l'adolescence, qui nous aura chiffonnés de questions sans réponse. Ainsi tous les jours nous irons travailler, repasser, vaporiser une fumée qui nous cachera l'existence d'un autre monde, grandir ça fait peur.

Bref grandir c'est aussi se chercher, adopter de nouvelles attitudes pour se donner un genre, fumer, boire des boissons amères , la confrontation avec l'autorité (le père) et de nouveau désir, oui Flcl a une idéologie de l'enfance très freudienne ...
L'adolescence est un mélange d'enfant et d'adulte qui se veut assez ingrat (bouton, corps pas bien formé) ... C'est un choc de culture, ainsi Flcl ne trouvera jamais un design stable mais variera vraiment en fonction du moment .

Mais avant toute chose FLCL c'est cool putain, oui ça regorge de métaphore (que j'ai tenté d'identifier plus haut) bien tordue que l'on peut interpréter un peu comme on veut, oui la plupart des scènes sont bizarre , mais bordel laissez-vous allez à ces osts rock n roll , à ces personnages dément et kiffer tout simplement .

Une histoire ne rend pas l’œuvre cohérente, FLCL est cohérent par son ambiance, c'est même un des animes les plus cohérents que j'ai vus car au fond rien de plus cohérent qu'une attitude d'un fou dans un monde de fous que l'on sait fou ... Bitch

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (2)
Originale (3)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

DamL, inscrit depuis le 25/04/2015.
AK8.1.13 - Page générée en 0.124 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.147028 ★