Grimgar - Pose ton épée et admire le paysage

» Critique de l'anime Grimgar, le monde des cendres et de fantaisie par Anon le
04 Avril 2016

Présentateur : Bien le bonjour mesdames et messieurs, nous nous retrouvons aujourd'hui aux côtés de Anon, rédactrice à temps très partiel de critiques d'animes et aussi imaginative que son pseudo l'indique. Blague à part, ça fait un moment qu'on vous a pas vue ?

Anon : Eh bien malheureusement, oui. Tandis que mon envie d'animes un peu plus que divertissants se bat avec ma fatigue des animes dépressifs, le temps de finir l'épopée de Casshern et de comprendre le but de RaXephon, qu' Utena se rappelle à ma mémoire une fois par mois et que Mirai Nikki a totalement échoué à me garder dans son public, la saison d'hiver 2105-2016 s'est imposée comme un vide absolu dans la japanimation.

P : Vous m'en direz tant ! Mais alors, qu'est-ce qui vous amène ?

A : En l'occurrence, le seul anime de l'hiver que j'aie réussi à finir, même si promis, je verrai le bout d'Erased un de ces quatre. Il s'agit de Hai to Gensou no Grimgar, Grimgar pour faire court, qui s'inscrit dans la longue liste des animes univers parallèle/MMO-like, c'est-à-dire qu'on va voir de jeunes gens se faire catapulter dans un univers fantasy où il vont devoir développer des capacités type guerrier, voleur, etc, affronter des monstres, et on en passe.

P : Voilà qui semble en effet assez classique, et si je ne m'abuse, vous avez un peu de mal avec ce registre.

A : C'est pas trop ma tasse de thé, en effet, mais les bonnes surprises arrivent toujours et Grimgar en est une, parce qu'il ne traite absolument pas le sujet comme les autres.

P : Une idée générale avant de rentrer dans le détail ?

A : Ne regardez pas Grimgar si vous voulez de l'action-aventure. Définitivement pas !

P : J'ai cru en effet comprendre qu'il était davantage axé tranche de vie ?

A : Tranche de vie....et même, soyons honnêtes, il ne se passe pas grand-chose dans cet anime. Dire qu'il prend son temps est un euphémisme, et les plus impatients parmi les spectateurs affirmeront sans hésiter qu'il est atrocement lent.

P : C'est pas très accrocheur, tout ça. Si vous l'avez apprécié, je suppose tout de même qu'il a des qualités ?

A : Eh bien déjà, visuellement, c'est absolument magnifique, A-1 Pictures a fait du bon boulot. Tous les décors sont réalisés façon aquarelle, ce qui donne des paysages sublimes. Le chara-design est plutôt sympathique, les jeux de lumière superbes, et l'animation tout à fait correcte. J'aimerais lui mettre un sans-faute, mais je dois bien avouer que vers la fin de la série, j'ai eu l'impression que le travail était davantage bâclé, avec un chara qui peine à se maintenir même sur de gros plans ( coucou épisode 8 ). Et bien sur, mon très gros regret sur cette série : l'animation, excellente et même superflue des premiers épisodes, n'est jamais revenue dans les derniers, même pour le combat final qui la méritait amplement et qui perd grandement de puissance à cause de ça. Je tiens quand même à souligner que le mélange dessin/synthèse était très bien géré ( et sans monstres en CGI ! ).

P : Du notable côté musique ?

A : Opening et ending vraiment agréables, même si j'avoue être un peu plus perplexe côté osts. Si elles sont généralement bonnes dans le sens où on les entend vraiment, et que la majorité sont vraiment dans l'ambiance tant au niveau des scènes de combat, des musiques de fond, que des insert song, je dois admettre qu'entendre à certaines occasion du rap ( je crois ) m'a fait drôlement bizarre. Rien de très dérangeant toutefois.

P : Revenons un peu au fond, maintenant. Les personnages ?

A : Soyons francs, ils sont creux. Exceptés Haruhiro, Merry et quelque peu Ranta, Yume, Moguzo et Shihoru sont d'un vide sans nom. Et Manato....eh bien, c'est un cas à part. Si leur absence de background est scénaristiquement justifiée par le fait qu'ils ne se souviennent pas de leur monde d'origine, j'ai trouvé regrettable qu'avec si peu de personnages, puisqu'il n'y a globalement que le groupe cité, on ait si peu d'approfondissement. Après, ils ont des caractères assez définis, il y a quelques problématiques d'entente dans le groupe, des remises en question....donc ce n'est pas catastrophique, mais il y a clairement un attachement très inégal du spectateur envers les héros.

P : A ce stade, je dois bien dire que je ne comprends pas tellement en quoi Grimgar constitue une bonne suprise. A vous entendre, c'est lent, avec des personnages vides et un visuel instable !

A : L'ambiance, cher présentateur, l'ambiance ! J'ai aimé la lenteur de l'anime qui permet de s'imprégner à fond de chaque scène et l'aspect contemplatif totalement assumé. J'ai même apprécié l'atmopshère limite bisounours des premiers épisodes avec les insert song presque trop longues pour remplir les épisodes. C'est un anime qui a, pardonnez-moi l'expression, fait un doigt d'honneur à son format de douze épisodes incitant au rush, pour prendre le temps de se poser. Et, qui plus est, j'aime son parti pris réaliste. Que les gobelins ne soient pas de simples mobs à éliminer, mais des créatures douées de conscience et de sentiments qu'on tue de façon pas toujours glorieuse; que les héros ne soient pas des combattants nés mais apprennent de ce qu'ils ont ressenti au combat, et des erreurs qui leur coûtent parfois très cher; et la vie quotidienne qui pousse le détail jusqu'à la gestion de la garde-robe et de la nourriture. Je pousserai même la barre jusqu'à dire que la dernière partie de la série, qui raccroche le plus avec l'aspect action-aventure, est finalement celle qui m'aura le moins passionnée.

P : Donc si je résume, la plus grande force de Grimgar, qui pour vous surpasse ses défauts, c'est le traitement atypique du thème.

A : Absolument. Mon réel regret vient du format. J'ai apprécié d'avoir une histoire qui n'essayait pas d'accélérer les choses, mais malheureusement, on en vient au résultat habituel : l'impression que ça venait juste de commencer, qu'on avait enfin d'autres décors et d'autres ennemis, qu'on aurait bien voulu voir certaines pistes scénaristiques ( l'amnésie des personnages ) être traitées...mais là, à mon sens, ce n'est pas la faute de l'oeuvre en elle-même.

P : Pour résumer l'affaire, Grimgar, pour vous, c'est quoi ?

A : Un grand bol d'air frais et de calme avec une pointe d'action et d'émotions. J'ai définitivement apprécié chaque minute visionnée, au point que les défauts de la série, que je ne nie absolument pas, me sont totalement passés au dessus de la tête pour la plupart, et qu'avant de faire cette critique, il a fallut que je réfléchisse le plus objectivement possible à l'affaire.

P : Eh bien Anon, on vous remercie pour cette opinion et bon retour sur Anime-Kun ! A moins que vous ne repartiez dans une période dépressive de visionnage d'animes ?

A : Avec le peu qu'offre le printemps, je me pose la question. Mais vous me reverrez peut-être pour du Casshern Sins prochainement.

[NDR : Il n'y a absolument aucun prétexte valable pour avoir présenté cette critique sous forme d'interview.]

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (10)
Amusante (6)
Originale (16)

14 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.063 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174942 ★