Critique de l'anime Puella Magi Madoka Magica

» par RadicalEd le
23 Mai 2012
| Voir la fiche de l'anime
Puella Magi Madoka Magica - Screenshot #1

J'ai découvert cette série dernièrement et ce fut une très bonne surprise: je la considère déjà comme une des meilleures série que 2011 nous ait offerte (aux côtés d'un Steins;Gate et de quelques autres). Je ne regrette pas d'être passé à côté à l'époque car, au vu des critiques, ça m'aura épargné tout une polémique qui aurait pu parasiter le plaisir de suivre cette série.

De manière générale, je n'aime pas trop les séries de Magical Girl car le scénario aura souvent tendance à me décevoir, tout simplement parce que je ne fais pas partie du public ciblé. Ici, le sujet me semble assez éloigné des thèmes proposés habituellement et le scénario m'aura vraiment intéressé.

Cette série nous présente donc Madoka Kaname, jeune fille ordinaire, qui a le potentiel pour devenir une Mahô Shôjo, c'est du moins ce que lui dit Kyubei, une créature étrange et mignonne douée de télépathie. Cependant, la situation paraît assez compliquée car Kyubei est poursuivi par Homura Akemi qui est elle-même une Magical Girl.
Après cette introduction assez classique, la série va se construire autour de quelques évènements et épisodes clés pour nous dévoiler peu à peu les enjeux cachés.
L'épisode 3 constituera un tournant qui fait définitivement entrer dans le côté sombre de la série, c'est d'ailleurs à l'occasion de celui-ci qu'apparaît l'ending très noir. Ensuite les épisodes seront centrés autour de Sayaka, la meilleure amie de Madoka, et la difficulté pour cette dernière d'aider son amie. Enfin l'épisode 10 constituera le dernier tournant révélant la plupart des éléments avant le final en 2 épisodes.
La construction de cette série m'a paru assez équilibrée et le scénario assez limpide y compris le final qui est amené de façon logique. Le tout m'a donc semblé bien maîtrisé au niveau de l'écriture et j'y ai trouvé mon bonheur.
Les personnages m'ont également beaucoup plu (à l'exception du chara-design mais j'y reviendrai plus tard), en particulier Sayaka, Homura et Kyubei. Je ne m'attarderai que sur Kyubei pour ne pas spoiler, mais, au niveau des personnages, il constitue un peu le coup de génie de la série : détournement de la mascotte habituelle allant de paire avec les Magical Girl, il combine à la fois le côté kawai habituel, souligné par sa voix faussement innocente, avec un esprit froid et calculateur, et un rôle de tentateur à la Méphistophélès.

Puella Magi Madoka Magica - Screenshot #2Au niveau des graphismes, on retrouve la façon de faire de Shinbo, c'est beau et extravagant, travaillé au niveau des angles de caméra choisis. On aime ou pas mais on retrouvera à ce niveau beaucoup de points communs avec un Bakemonogatari ou d'autres travaux de Shinbo.
La particularité graphique de Madoka Magica se situera au niveau des visuels adoptés pour la dimension où résident les Witch, les sorcières que les Magical Girl affrontent. Cette dimension utilisera des découpages de papier et des thèmes assez particuliers. Cela débouche sur une certaine désorientation du spectateur et évoque l'aspect labyrinthique du lieu, j'ai trouvé que c'était assez réussi. Cependant ce choix graphique empêche d'avoir de beaux combats entre Witch et Mahô Shojô, l'interaction entre les deux graphismes étant maladroite.

Le point noir des graphismes reste le chara-design assez horrible, les têtes étant trop grosses et difformes. Le défaut du chara-design apparait surtout quand les jeunes filles interagissent avec des adultes au chara-design plus conventionnel. Le contraste est tel qu'elles donnent alors l'impression d'être hydrocéphales.
Au niveau de l'animation, c'est irrégulier, certaines scènes, notamment parmi les combats, sont superbement animées, d'autres sont trop statiques. Globalement le niveau est plutôt élevé donc je ne me plaindrai pas de cet aspect-là.

Au niveau musical, j'adore les compositions de Yuki Kajiura, dans cette série en particulier. Elles s'accordent bien avec l'esprit des différentes scènes pour rythmer l'anime. L'Opening et l'Ending ne m'ont, par contre, pas vraiment marqué.

Pour conclure et résumer un peu ce que j'ai dit précédemment, je retiendrai de cette série :

Les Plus :
- détournement original des codes des animes de Magical Girl
- scénario sombre et prenant
- identité visuelle forte
- musique de Kajiura

Les Moins :
- chara-design ignoble

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (1)
Originale (1)

2 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

RadicalEd, inscrit depuis le 26/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.168704 ★