Montre moi tes seins je te dirai qui tu es.

» Critique de l'anime The Qwaser of Stigmata par Kanade Kyoshiro le
06 Décembre 2018
The Qwaser of Stigmata - Screenshot #1

Ce n'est pas tant une critique qu'une impression que j'ai envie d'aborder aujourd'hui et je pense avoir trouver l'animé idéal pour le faire.

Je nage actuellement en pleine perplexité. J'ai toujours été fan d'érotisme. Je pense que Nozokiana est mon manga préféré dans le genre. Mais je reste néanmoins forcé de constater que dans le genre, les japonais ne sont pas les plus efficaces. Peut être à cause de leur société et surement à cause de leurs rapports sociaux mais tout ce qui touche aux romances ou en tout cas aux relations humaines charnelles, les japonais sont dans les extrêmes. Soit c'est la romance prude de deux personnes qui mettront 26 épisodes à se tenir par la main. Soit on est directement dans le gros hentai. Tu as d'un coté le héros timide névrosé et de l'autre l'ultra perverse ( parce que c'est souvent une femme) qui saute sur tout ce qui bouche. Et au milieux, il y a pas grand chose. Il y a beaucoup de ecchis mais pour moi on est assez loin de l’œuvre érotique. Le ecchis est à l'animé ce que American pie est au cinéma. On est nettement plus proche de la comédie qu'autre chose et parler d'érotisme quand on parle de ecchis me semble assez hors propos.

The Qwaser of Stigmata - Screenshot #2Alors pourquoi est ce que je fais tout un paragraphe, voir même toute une critique hors sujet pour parler d'érotisme? Parce que j'ai une impression assez perturbante d'être devant un animé qui, est à la fois pas ouf du tout, mais d'un autre coté qui est peut être une des très (trop) rares œuvres à tendance érotique pertinente qu'on peut trouver dans l'animation japonaise. Alors je sais qu'on a tous plusieurs exemples d'animés en tête qui pourraient parfaitement faire office de contre exemple. On peut tous sortir '' oui moi je connais tel animé qui est érotique et réussi '' ou alors '' je connais aussi tel autre, c'est du ecchis mais pas débile alors ça peut rentrer dans le cadre érotique sérieux machin ''. Concrètement, on va être claire, des animés ils en existe des milliers. Mais je pense que même si on demande à des gros animévores qui en ont vu plusieurs centaines (dont je fais parti) il y en a extrêmement peu qui sont capable de donner le nom de 10 animés à tendance érotique pertinents. Tout simple parce que comme je l'ai dit plus haut, dans le domaine les animés japonais sont soit: excessivement prude, totalement accès comédie ou directement du hentai. Et au milieu? Ben je pense vraiment qu'on peut mettre Seikon no qwazer.

The Qwaser of Stigmata - Screenshot #3On parle d'un animé ou pour gagner en puissance le héros doit se nourrir du fluide qui sort des poitrines des personnages féminins. La métaphore érotique n'est quand même pas vraiment subtile. Mais c'est toute la métaphore psychologique de l'évolution par le désir qui en fait une œuvre avec un regard intéressant. Est ce que ça en fait un bon animé? Clairement, non. L'animé est assez bof. C'est pas nul mais ça reste assez bof. Par contre je pense qu'il est à 1 000 lieux de l'animé ecchis pouet pouet débile 100% fan service. Parce que la ou dans beaucoup de ecchis débiles, le propos ne va pas plus loin que '' Hey regarde des nichons! ''. Dans Seikon no qwazer la nudité et la sexualité à un réel sens pertinent dans l'oeuvre. Parce que selon moi, c'est une œuvre à tendance érotique. Pas fan service, pas ecchis, mais vraiment érotique (et oui, il y a une différence). Le ecchis fan service c'est débile, ça n'enlève rien au fait que ça peut être fun, mais c'est très bas de plafond. L'érotisme, c'est un art. C'est beau l'érotisme. Et comme tout art il peut être beau de différentes manière. Moi je trouve une certaine sensualité macabre qui se dégage de Seikon No qwazer par moments, et j'ai bien dis '' par moments '' parce que je ne vais pas essayé de vous faire croire que l'animé est exempt de clichés dont il aurait pu se passer. Je n'ai jamais dit que l'oeuvre était parfaite. Mais il n'y a pas que ça et ça fait une différence notable. On pourrait même, en surinterprétant, y voir un genre de chuunibyou de la découverte et du fantasme de la sexualité chez des adolescents.

Il n'en reste pas moins que quelque soit l'interprétation qu'on peut y trouver, selon moi Seikon No Qwazer fait parti des œuvres érotiques les plus pertinentes de la japanimation, (et si on est arrivé au point ou on met Seikon no qwazer comme une œuvre '' pertinente '' d'une catégorie, c'est que la catégorie en question manque très cruellement d’œuvres de qualités, mais ça c'est un autre débat). Donc c'est un animé que je ne conseil qu'aux fans d'érotisme au sens strict du terme. Il conviendra sans doutes à ceux qui veulent se rincer l’œil mais je pense qu'on y perd en attaquant l'animé avec cet unique objectif. Pour le reste l'animé n'est pas fondamentalement mauvais. Certains combats sont sympas, il y a des méchants assez charismatique. La musique rend le tout assez épique par moments. Je trouve qu'il peut faire son office de divertissement pour peu qu'on ne soit pas récalcitrant à l'utilisation de la nudité.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (4)
Originale (1)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.148234 ★