Ponyo sur la Falaise

Ponyo sur la Falaise

Sôsuke est un petit garçon qui habite avec sa mère dans un phare en l'absence de son père parti pêcher. Il recueille un jour un curieux poisson en jouant sur la plage. Ce poisson au visage humanoïde, c'est Ponyo, la fille d'un sorcier et de la déesse des mers.

Au contact du garçon, Ponyo va se transformer en petite fille et vivre avec lui des aventures extraordinaire, alors qu'une formidable tempête éclate.

Synopsis soumis par brotch

Hiroki Doi (Sosuke), Yuria Nara (Ponyo), Tomoko Yamaguchi (Lisa), Kazushige Nagashima (Koichi), Yuki Amami (Manmare), Joji Tokoro (Fujimoto), Kazuko Yoshiyuki (Toki), Tomoko Naraoka (Yoshie)

Duel au sommet : Ponyo divise, Miyazaki s'éternise » Publié le 13-04-2009

Ponyo sur la Falaise est sorti dans nos cinémas le 8 avril dernier. Trois membres d'Anime-Kun y sont allés et vous racontent leurs expériences... Lire l'article

  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #1
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #2
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #3
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #4
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #5
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #6
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #7
  • Ponyo sur la Falaise - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par mareva le 16-03-2015

8
Un poème bleuté pour les petits et les grands.

Je regarde toujours les Miyazaki avec mes deux filles (à l'exception de Princesse Mononoké car trop petites). A la fin j'ai donc le plaisir de faire un petit débat mère-filles, à l'unanimité nous avons adoré. J'étais un peu réticente pensant avoir à faire, à travers la bande annonce, à un anime destiné à 100% pour les enfants. Comme d'habitude notre réalisateur japonais fétiche a su trouvé un équilibre parfait entre aborder des problèmes graves de la vie et la poésie animée destinée aux enfants. La petite histoire d'amour entre nos deux protagonistes a vraiment plu à mes filles. Qui n'a pas le souvenir d'un amour de petite enfance ! Ponyo est vraiment adorable, gentille et curieuse. [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 27-07-2012

6

J’attends toujours les films de Miyazaki avec joie car je suis souvent émerveillé par ces oeuvres. Qu’en est-il de Ponyo? Sans préambule, je dirai que celui-ci n’est pas à la hauteur de mes attentes. Disons que Miyazaki nous a habitué à mieux sans doute, en mettant la barre très haut avec des Princesse Mononoké ou Le Château dans le Ciel. Ponyo vient très loin derrière. Attention, ce film n’est pas mauvais. Là n’est pas le propos. Il est moins bon si vous préférez. Est-ce une question de comparaison? Non, pas seulement. Sans vraiment m’ennuyer, Ponyo ne m’a pas passionné et j’ai pensé plus d’une fois à le regarder en deux fois (ce qui serait une grande première pour un Miyazaki). Il n’y [...] Lire la critique

#Par escafleiko le 17-05-2010

7

La majorité des films japonais sortis dans les salles obscures n’ont eu droit qu’à de petites diffusions tandis que ceux du Studio Ghibli sont diffusés à grande échelle sur le territoire et surtout dans le monde entier. Ce traitement de faveur est dû à la renommée internationale de Hayao MIYAZAKI, qui a su séduire le public occidental depuis Princesse Monoke en 2000. PONYO sur la falaise raconte l’histoire d’un jeune garçon de cinq ans, nommé Sosuke, vivant dans une maison au sommet d’une falaise culminant le littoral. Il ne voit pas souvent son père qui est Capitaine d’un bateau tandis que sa mère travaille dans une maison de retraite située juste à côté de son école. Un jour où [...] Lire la critique

#Par Kurosuke le 10-09-2009

1

Certaines grandes « marques » tel que Miyazaki connaissent un tel succès que leurs soi-disant « chefs d’œuvres » sont déjà adorés avant même d’avoir été regardés. C’est le cas pour Ponyo avec lequel je ne serai pas tendre, désolé(ou pas) pour ceux qu’ils l’ont adoré mais pour moi c’est juste une grosse arrête qui m’est restée en travers de la gorge. Miyazaki nous offre une esthétique plutôt jolie à l’image à l’instar de ses autres animés (Princesse Mononoke, le voyage de Chihiro ou encore le Château ambulant…) ; mélangeant dans son dessin différents traits, d’un côté un trait assez moderne au couleur pleine ; et d’un trait qui ressemble plus au crayon de couleur donnant vraiment un [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 10-05-2009

7

Ponyo, dernière production Miyazakienne, divise. Elle divise pour des raisons simples et évidentes, celles des comparaisons. Tout fan de Ghibli, et ce depuis plusieurs années, cherche désespéremment à redécouvrir les sensations d'un Princesse Mononoke ou d'un Chihiro. Malheureusement pour lui, ce n'est pas avec Ponyo qu'il y parviendra. Si toute fois on peut le comprendre, faire de Ponyo un poisson pané serait tout de même un triste sacrifice... Beaucoup de choses ont déjà été dites et ce serait un supplice, autant pour moi que pour le lecteur, de redire ce que les autres ont déjà dit. C'est pour cela que je serai bref et concis, tout en transmettant le plus fidèlement possible mon [...] Lire la critique

#Par Jangoo powaa le 02-05-2009

4

En allant voir Ponyo sur la falaise, je m'attendais à un film pour enfants sympathiques mais au final ce fut une déception. Une déception car ce film ne me semble pas digne de porter la signature de Hayao Miyazaki (même s'il est normal de se tromper et qu'il n'est pas bon de toujours attendre des chefs-d'oeuvre d'un grand réalisateur). Le début du film m'a mis mal à l'aise : une musique très puissante associée à une foule de méduses... Cela ressemble plus à un début de film documentaire qu'à autre chose et quelque chose d'écoeurant met mal à l'aise (peut-être le décalage entre la musique et l'animé). En ce qui concerne les personnages... Le père-sorcier semble for sympathique au premier [...] Lire la critique

#Par zil le 29-04-2009

8

Je ne vais pas m'appesantir sur le nombreux points déjà abordés par les critiques précédentes, si ce n'est que pour donner un aperçu plus rapide à celles et ceux qui souhaiteraient savoir si le film est à voir ou non (malgré les nombreuses divergences qu'il en découle au sein des communautés de fans). Avant tout, autant être clair au sujet de Ponyo sur la falaise : c'est le film de Hayao Miyazaki que j'ai le moins apprécié. MAIS - et je souhaite m'appuyer sur ce "mais" - nous sommes malgré tout face à une réalisation de Miyazaki, référence du monde de l'animation japonaise. Et beaucoup auront ainsi compris que nos attentes à son sujet ne sont pas comparables à n'importe quel autre [...] Lire la critique

#Par bouba le 25-04-2009

8

Ouf, j'ai eu peur. En lisant les différents commentaires ici et là sur Internet, j'ai bien cru que "Ponyo sur la falaise" approchait davantage de la daube que d'un bon film d'animation. Simplement, ce qu'on aurait trouvé très bon chez n'importe quel autre réalisateur, on ne le pardonne pas à un maître comme Miyazaki (père, bien entendu), qui nous avait habitués à mieux. Sans être un chef-d'oeuvre (soyons honnête, il n'est pas du même niveau que Le voyage de Chihiro, Princesse Mononoké ou encore Le château ambulant...), l'animé est très agréable à regarder et on retrouve avec plaisir ce qui a fait le succès de Miyazaki : un univers fantastique où esprits et sorciers cohabitent. On peut [...] Lire la critique

#Par Starrynight le 17-04-2009

5

J’attendais Ponyo au tournant pour plusieurs raisons : d’abord c’était papa Miyazaki qui avait repris la barre après des Contes de Terremer décevants menés par le fiston, ensuite j’en avais quasiment lu que des louanges depuis sa sortie au Japon, tandis que les premières images et l’écoute de la bande originale (et notamment l’affreuse chanson de fin) m’avaient fait craindre le pire. Certains donneront peut-être une autre raison : Ponyo serait le dernier film réalisé par Hayao Miyazaki. Cependant, comme c’était aussi le cas successivement de Mononoke, de Chihiro et du Château Ambulant, je me permets de prendre cette assertion avec de grosses pincettes. Hier soir, dans une salle obscure, [...] Lire la critique

#Par Deuz le 10-04-2009

10

A mon avis, tout simplement le meilleur film de Miyazaki, à ce jour. Magnifique, splendide, sublime, fantastique, rafraichissant, désaltérant, euphorisant, baboulifiant et plein d'autres trucs du genre. Contrairement à ce qu'on peut lire parfois, ce n'est pas une oeuvre mineure de la filmographie du vieux papi à lunettes. Tout ce qui fait le charme de ses précédents films s'y retrouve, mais distillé d'une manière plus fine, plus subtile, comme entourée d'un halo de sagesse. Ici, c'est sur de petits détails que l'on peut voir toute la profondeur de l'oeuvre. Tous les personnages, par exemple, sont d'une très grande justesse, qu'ils soient principaux comme Ponyo, espiègle, naïve et [...] Lire la critique

#Par Nakei1024 le 08-04-2009

9

Avec ce film, on peut dire que Miyazaki signe sa première production 100% contemplative et poétique. Ne cherchez pas un scénario construit comme pour les précédentes productions Ghibli, ici il n’y en a tout simplement pas, le synopsis de base ne servant finalement qu’à permettre la mise en scène des différents personnages dans un univers où s’entremêlent merveilleux et fantastique. Réalisé uniquement selon les anciennes méthodes (pas d’ordinateurs ni de modèles 3D…), l’ensemble dispose une fois de plus d’une esthétique propre et désormais inimitable. On reconnaît bien entendu le style du maître, qui nous livre une fois encore un enchaînement ébouriffant de scènes et images toutes plus [...] Lire la critique

#Par Milady13 le 06-04-2009

9

Je vais vous raconter une histoire. C’est une histoire magique et féérique. Une histoire pleine de rêve et d’eau de mer. Cette histoire c’est celle d’une jeune fille d’une vingtaine d’année qui la vit bien assise face à l’écran géant du cinéma. Car c’est un voyage qu’elle va faire en regardant Ponyo sur la falaise, dernier Miyazaki et petit bijoux de rêve et d’imagination. Réinterprétation de la petite sirène d’Andersen, le dernier film du maître de l’animation japonaise nous emmène dans la vie de Ponyo, une mi-fille mi poisson rouge découvrant une petite ville de bord des mers et se liant d’amitié avec Sozuke, petit garçon de cinq ans. L’histoire pourrait se résumer à cette phrase et [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.172295 ★