Beyond The Boundary, vous pouvez tous rester jusqu'au bout

» Critique de l'anime Beyond The Boundary par dahu le
01 Mars 2014

Beyond The Boundary est une énième romance entre adolescents sur fond de combats contre des yôkais, le tout sous la surveillance de l'inévitable société-secrète-qui-cache-des-trucs.
Sauf que là, le studio en charge de la réalisation est Kyoto Animation, apparemment bien éloigné de son registre habituel.

Faisons fi de tout effet de suspens : KyoAni ne s'en sort pas trop mal.
Comme à son habitude, le studio nous livre un visuel léché, une animation très correcte et de superbes couleurs.
En plus de ça on a le droit à quelques scènes d'action très bien menées et portées par Mirai, une héroïne qui se bat avec son propre sang, liquide flamboyant qui donne du dynamisme à chaque combat.
Pour emballer le tout, l'histoire est assez intéressante, présente de nombreux retournements scénaristiques et donne du sens aux éléments troublants des premiers épisodes.
Voilà, nous avons ici un anime tout à fait correct pour ceux qui cherchent une petite série d'action sympathique ou bien encore pour ceux qui cherchent le quinzième titre de leur liste "en cours". Tout ceux là peuvent se jeter sur Beyond The Boundary, je suis persuadé qu'ils passeront un bon moment et ils peuvent d'ores et déjà cesser la lecture cette critique.
Maintenant, ceux qui chercheraient plutôt une série inoubliable qu'ils pourraient inscrire en lettres d'or dans leur sélection d'immanquables, que ceux là restent jusqu'au bout car je dois encore les convaincre de ne pas regarder cette série.

Cette dernière contient en effet beaucoup trop de défauts pour pouvoir rester dans les annales.
En premier lieu, le scénario est (malgré ce que j'ai pu dire au début) bien loin d'être parfait. Les trois premiers épisodes souffrent d'un manque de clarté et d'intensité et pire, les différents personnages n'ont que très peu de profondeur et semblent uniquement définis par des détails à visée humoristique comme Mirai qui passe son temps à manger ou encore son prétendant, fétichiste des lunettes.
L'épisode quatre relance l'intérêt du spectateur en fournissant quelques informations cruciales sur le protagoniste masculin et on se dit que la série va enfin commencer.
Mais le scénario se perd à nouveau en chemin et nous livre plusieurs épisodes de fan-service à tendance tranche de vie avec des combats ridicules en cosplay et des dialogues indispensables dans lesquels ont apprend que l'héroïne est mal coiffée du bas. (authentique)
Si comme je l'ai écrit plus haut, la fin donne un second souffle à l'intrigue, elle ne parvient pas à gommer certains défauts comme un bad-guy sans aucun intérêt et ridicule au possible.
Si on ajoute à tout cela un montage parfois approximatif et une bande son inégale, les scènes d'actions perdent inévitablement en intensité et certaines d'entre elles paraissent anecdotiques là où elles auraient pu être absolument épiques.

Alors au final, qu'avons nous vraiment avec Beyond The Boundary ?
Pas la série du siècle ça c'est certain, mais le contraire aurait été surprenant et assez inquiétant pour les 86 ans à venir. Ce ne sera pas la série de l'année non plus mais quand même, Kyoukai no Kanata reste un anime d'action honnête surtout si on a la "bonne" idée de le regarder en même temps que certaines purges de l'année comme Coppelion. (au hasard)

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (1)
Originale (1)

3 membres partagent cet avis
7 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

dahu, inscrit depuis le 26/04/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.175803 ★