Critique de l'anime The Garden of Sinners (Film 5)

» par kuchiki byakuya le
27 Mai 2009
| Voir la fiche de l'anime

Décidément, les Kara no Kyoukai sont vraiment inégaux.

Alors que le dernier était plaisant, celui-ci ne peut pas s'en vanter. Pourtant, ca partait bien avec une histoire ne concernant pas directement les personnages centraux mais un jeune garçon à la vie tourmentée. La première fois est intéressante et bien ficelée mais au bout d'un moment, on se pose des questions car le scénario n'avance pas d'un poil. La preuve vient au moment où le film enchaine les tranches de vie sans intérêt, qui se répètent. L'idée était sans doute de montrer le quotidien difficile de Tomoe mais la sauce ne prend pas car on se fait légèrement chier. Et la suite ne s'arrange pas. Entre explications foireuses, gros problèmes scénaristiques et solutions faciles, on frôle la catastrophe. Au final, on ne comprend rien et franchement, c'est pas bien grave car on a décroché.

C'est dommage car les personnages sont toujours bons. Tomoe est le plus important mais il est travaillé et crédible. Perdu dans un monde qu'il ne comprend pas, il tente de ne pas se laisser aller. Il cherche parfois les ennuis mais tire toujours des leçons de ses erreurs. Même sur la fin, quand vient l'heure des révélations, il garde la tête froide et pense mêm à aider Shiki, toujours aussi belle et froide. On voit plus Aozaki mais n'attendez pas d'en savoir beaucoup plus. Dommage que la fin gâche un peu sa présence. Par contre, on ne voit que très peu Kokuto mais ce n'est pas plus mal. Il est assez mou et inintéressant. Je pense qu'on en saura plus sur ces deux derniers bientôt.

Le méchant souffre du bordel de l'histoire. Il aurait pu être charismatique mais comme on ne comprend pas ses intentions, ni comment il a réussi à faire son truc, il est difficile de se faire une bonne idée sur lui. De plus, son bras droit est d'un ridicule à pleurer et la copie conforme de Hirako de Bleach (le chef des Vizards). Bref, ca manque un peu de consistance à ce niveau alors que les peurs de Tomoe étaient liées à ces deux hommes (la peur de vivre, la peur de ne pas trouver sa place, etc...)

Les musiques sont moins bonnes qu'avant, voir même insignifiantes. Dans les autres films, elles créaient une atmosphère noires et pesantes, sans pour autant être géniales. Mais là, c'est le désert sonore, le néant.

Heureusement que le design est toujours aussi bon. De ce coté, le studio fait vraiment un travail de bone qualité.

Déçu pour le coup et je n'espère qu'une chose: que le prochain rattrape ce dérapage incontrôlé. En même temps, c'est peut-être ce qu'on appelle l'exception qui confirme la règle. L'avenir nous le dira.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

kuchiki byakuya, inscrit depuis le 24/08/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.195849 ★