Critique de l'anime Le Tombeau des Lucioles

» par Ariane le
25 Janvier 2010
| Voir la fiche de l'anime

Le tombeau des lucioles est un splendide film anti-guerre, mais extrêmement dur et à ne voir qu'en étant d'excellent humeur, car à la fin du film, vous aurez le moral dans les talons. Personnellement, je ne l'ai vu que deux fois et n'aurais pas le courage de le revoir une troisième fois, à moins que l'on m'y force!

Ce film combine naturellement la patte artistique des Studio Ghibli et le pessimisme à tout-crin d'Isao Takahata, qui se déploie ici de manière exacerbée. On y retrouve notamment le très grand soin apporté au rendu des expressions faciales, aux décors, et à une animation fluide et hautes en couleurs. Cette très grande maîtrise graphique et cinématographique est mise au service d'une critique acerbe et sans concession de la société japonaise en situation de grave crise. Celle-ci se cristallise sur le sort réservé aux plus faibles, lorsque ceux-ci perdent leur position dans le groupe et finalement leur famille. L'histoire nous entraîne ainsi dans la lente et agonisante descente aux enfers de deux jeunes enfants, pris dans le tumultes des bombardements intensifs des Américains sur le Japon, entre 1944 et 1945. Et comme le disait un autre internaute, ce film brise un des tabous du cinémas qui refuse que l'on tue des enfants. Non seulement cela, mais il se termine sur une ultime scène de démonstration d'abjection humaine qui achève un portrait d'une noirceur absolue du genre humain en temps de guerre.

Ce film a rencontré un écho international en Occident et a été encensé comme un puissant plaidoyer contre la guerre. Néanmoins, en Asie, notamment en Corée où il aurait dû être projeté au cours du Festival de Pusan, il y a quelques années, la réception a été toute autre. Le principal point de difficulté souligné par les critiques concerne l'absence totale d'explication des bombardements américains sur le Japon qui pourrait laisser penser que le pays a été victime d'une agression purement gratuite de la part des USA. En effet, rien n'est dit de l'entreprise de colonisation lancée par le Japon impérial depuis le début du 20ème siècle, ni même des atrocités auxquelles l'armée japonaise s'est livrée dans les pays d'Asie occupée entre 1905 et 1945. Le film pourrait ainsi laissé l'image d'un Japon martyrisé par les Occidentaux sans aucune raison valable. Cette critique est alimentée par le fait que rares sont les œuvres populaires nippones qui abordent, même de manière indirecte, ce terrible aspect de l'histoire japonaise moderne. De fait, beaucoup d'Asiatiques ont beaucoup de mal à accepter des récits décrivant par le menu les souffrances japonaises durant ce conflit, quand les leurs sont si souvent niées par l'opinion publique, la majorité des dirigeants politiques et une grande partie des intellectuels et acteurs médiatiques nippons. De fait, certains sont considérés comme plus habilités que d'autres à parler des horreurs de la guerre...

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Ariane, inscrit depuis le 20/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198384 ★