Le Tombeau des Lucioles

Le Tombeau des Lucioles

En 1945, Seita et sa petite soeur Setsuko deviennent orphelins et sont recueillis par des parents proches mais sont maltraités. Ils décident de quitter cette famille et de tenter leur chance ailleurs. Dans un pays détruit par la guerre, ces deux enfants vont tenter de survivre et de trouver leur bonheur, au milieu des ruines et l'indifférence des autres.

Synopsis soumis par kuchiki byakuya

Ayano Shiraishi (Setsuko), Tsutomu Tatsumi (Seita), Akemi Yamaguchi (Aunt), Yoshiko Shinohara (Maman)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Le Tombeau des Lucioles
  • Editeur: ADN (VOD), Arte (TV), Kazé
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #1
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #2
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #3
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #4
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #5
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #6
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #7
  • Le Tombeau des Lucioles - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Eren le 20-07-2015

9
Ah! Quelle triste joie!

Avant de commencer, il faut dire que cela fait déjà un bon moment que j’ai vu l’anime mais je n’avais pas voulu faire une critique, car penser à l’histoire en ces temps me rendait triste. "La nuit du 21 septembre 1945, je suis mort." Provenant d’une œuvre d’Akiyuki Nosaka, « la tombe des lucioles » des années 1960, on se dirait très clairement que c’est un vieux « machin » ce truc, ce qui n’est pas du tout faux surtout que cette adaptation date de 1988. Cependant, « la tombe des lucioles » ayant remporté le prix Naoki, le plus prestigieux prix littéraire nippon, et l’adaptation lauréate du prix du Jury et du prix des droits de l'enfant au Festival du film d'animation pour enfant de [...] Lire la critique

#Par binyam le 06-05-2015

9
« Hotaru no Haka » : Hymne à la paix

Adapté d’un récit autobiographique de 1967 de Akiyuki Nosaka, « Le Tombeau des Lucioles » apparaît comme l’une des grandes références de l’animation japonaise, chef-d’œuvre humaniste réalisé par le co-fondateur du studio Ghibli, Isao Takahata. Oeuvre émouvante et bouleversante, ce long-métrage d’animation est l’expression d’un « réalisme documentaire », porté par une triple expression symbolique illustrant les conséquences de la guerre, de l’âme humaine et de la carrière de son réalisateur. Note : Propos non-limités qui peuvent donner lieu à d’autres développements sous un angle différent. Produit il y a presque trente ans (1988), ce magnifique métrage repose sur la nature et la [...] Lire la critique

#Par beber le 02-06-2010

9

Trop souvent, je suis amené à médire sur le sieur Miyazaki – bon, en même temps l’œuvre en question n’est pas réalisée par ce dernier, - et par voie de conséquence, du studio Ghibli. Studio, certes, prolixe en succès divers et variés, qui partagent généralement la même aptitude à m’assoupir. Disons le tout de go, et faisons fi de toute classe élémentaire, Ghibli, ça m’emmerde. C’est ce postulat de départ qui à fait que je n’ai jamais véritablement osé franchir le Rubicon, d’autant plus que « le tombeau des Lucioles » n’est pas œuvre de la toute première modernité (1988 pour ceux qui n’auraient pas bien la fiche ci-dessus). Il m’a donc fallu attendre cette dernière semaine de congé en mai [...] Lire la critique

#Par Ariane le 25-01-2010

8

Le tombeau des lucioles est un splendide film anti-guerre, mais extrêmement dur et à ne voir qu'en étant d'excellent humeur, car à la fin du film, vous aurez le moral dans les talons. Personnellement, je ne l'ai vu que deux fois et n'aurais pas le courage de le revoir une troisième fois, à moins que l'on m'y force! Ce film combine naturellement la patte artistique des Studio Ghibli et le pessimisme à tout-crin d'Isao Takahata, qui se déploie ici de manière exacerbée. On y retrouve notamment le très grand soin apporté au rendu des expressions faciales, aux décors, et à une animation fluide et hautes en couleurs. Cette très grande maîtrise graphique et cinématographique est mise au service [...] Lire la critique

#Par azorni le 22-10-2009

7

"Le tombeau des lucioles" est un film ambitieux et réussi, une preuve s'il en fallait que le cinéma d'animation japonais peut aborder tous les thèmes, tous les genres et donner de véritables chefs d'oeuvre. Ce film est brillant mais à déconseiller aux personnes les plus sensibles, car il s'agit d'un drame réaliste, dans le pur sens du terme : il n'y aura pas de "happy-end" et quand vous l'aurez visionné vous ne serez certainement pas plus heureux. D'ailleurs ce film je ne l'ai vu qu'une fois, il y a longtemps, et je n'ai vraiment, mais alors vraiment, pas envie de le revoir. A vrai dire je ne suis même pas sûr de conseiller ce film, car on peut s'interroger sur l'intérêt qu'il y a à [...] Lire la critique

#Par A Sweet Life le 15-08-2008

10

Ce film est tout simplement magnifique. Il est touchant, et totalement crédible. Je regarde rarement des animes dans ce style et j'étais tout d'abord plutôt septique mais je dois dire que je n'ai absolument pas été déçue ! Les décors sont bien fait et les personnages très attachants. Je pense que tout le monde devrait voir ce film car il montre la dureté de la Seconde Guerre mondiale au Japon alors qu'on ne pense pas franchement que ce pays ait pu être toucher si fortement... La fin est aussi très déstabilisante et je dois avouer que j'étais au bord des larmes... tout s'enchaine si vite... Lire la critique

#Par speedyfoxgonzales le 16-02-2008

10

Tout simplement mon film préféré, je parle de film oui, et non d'anime car cet œuvre dépasse a mon sens ces distinctions pour être l'œuvre cinématographique la plus belle que j'ai connu. Une animation réussie, un doublage français très convaincant pour une fois, des musiques sublimes et surtout une histoire magnifique et triste très loin des univers manga et anime classiques. Beaucoup de gens aiment ce film, mais je sais que certains le trouvent (trop) dur et violent ce qui est très compréhensible devant la dureté de certaines scènes, d'autres trouvent aussi que le film s'apitoie sur le [...] Lire la critique

#Par Soul @ngel le 28-12-2004

10

Cet anime est triste, tragique… c’est une chronique de la monstruosité de la guerre. La petite Seita, malgré tout ce qui arrive, conserve son sourire et son rire d’enfant. C’est l’innocence au milieu de la barbarie des hommes.   Son frère Setsuko s’emploi à lui cacher la vérité, et dans ce sens, on peut rapprocher Le Tombeau des Lucioles au film "La vie est belle" de Roberto Benigni.   Cet anime est tiré d’une nouvelle de Akiyuki Nosaka, et l’on ne peut qu’admirer l’excellent travail de transposition fourni par Takahata et plus généralement par le studio Ghibli qui signe ici un monument cinématographique.   Le film, dès le début, annonce la fin. On pourrait penser qu'il ne transporte pas [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.196541 ★