Manifeste de l'Humour Gras

» Critique de l'anime Seitokai Yakuindomo (TV 1) par Zankaze le
21 Novembre 2010

Avertissement: le visionnage répété de cet anime peut conduire à développer un esprit mal tourné saisissant à chaque fois le côté graveleux d'une situation ou phrase... Vous êtes prévenu.

Prenez une comédie lycéenne, avec un peu d'ecchi, comme d'habitude. Ensuite, enlevez à 99% l'ecchi. Maintenant, pour compenser, rajoutez une bonne dose d'humour camionneur-gras-du-dimanche, et enrobez (quand même) avec des blagues plus conventionnelles, des runnings gags et des parodies bien débiles.

Non mais c'est quoi ce truc? Eh bien c'est Seitokai Yakuindomo.

En effet cette série invente un concept tout bête: l'ecchi sans fan service, sans explicite, et même sans "action", un peu à l'image d'un Panty and Stocking, bien que tout de même beaucoup plus sage et beaucoup moins déjanté. Et ça marche. Pour tout dire, ça renouvelle même complètement le genre ultra bouché de la comédie lycéenne, parmi lequel on compte quelques animes qui surnagent comme par exemple Baka to Test to Shakanjû. Par contre, au lieu, comme celui-ci, de fonctionner sur une reprise de loin améliorée de gags éculés, SY utilise donc un concept très simple: opposer des dessins et une mise en scène des plus classiques avec des blagues biens lourdes, biens grasses, et complètement mal tournées (dans le sens coquin du terme)De plus, pour ne pas lasser tout de même, la série utilise en parallèle un humour plus traditionnel, avec en plus d'excellentes parodies des grands "genres": Yaoi, yuri, shojo, shonen... Complètement désopilantes.
En fait, la série est à la base adapté d'un Yonkoma (comic-strip en 4 cases japonais) et a réussi, en coupant ses épisodes en mini-sketchs dont la durée varie de quelques secondes à 5-6mn, à complètement garder l'ambiance de son média d'origine, tout en l'améliorant, parce que ce genre de blagues quand ça bouge, avec des voix bien choisies et des musiques biens débiles en fond (l'opening, un modèle du genre, rentre en tête en quelques secondes et y reste pour un bon bout de temps), c'est encore mieux...

Ainsi les musiques et les voix, tout en étant dans la moyenne, remplissent parfaitement leurs rôles: elles sont en parfait adéquation avec l'ambiance 2nd degré de l'anime.
Mention spéciale à Hata-san, la présidente du club de journalisme, pour sa voix et son personnage génial. Justement, les personnages. En fait, c'est simple: ils consistent en une joyeuse bande de filles aux idées spécialement mal tournées et en un 1 mec désabusé, qui tente désespérément de remettre à chaque fois la situation sur les rails. C'est simple, certes, mais ça marche très bien. Le fait que ces divers persos soient stéréotypés au possible marche évidemment parfaitement en parodie mal tournée du genre...
Pour finir, SY est, si vous n'avez pas encore compris, un anime COMIQUE. Donc pas la peine d'espérer:

1- se rincer l'oeil
2- voir ça finir en shôjô (bien qu'il y ait un sympathique début-ombre-soupçon-larme de romance entre Tsuda et Shino vers la fin, l'humour passe de loin en premier, encore heureux)
3-un scénario (comme ça, on a de grandes chances d'avoir un jour une saison 2, surtout vu la fin!

Attention toutefois à ne pas trop regarder d'épisodes à la suite, vous risqueriez de vous lasser. Un ou deux par jour, c'est l'idéal pour cette série rafraîchissante (heu...) qui renouvelle agréablement le genre. Et c'est donc pour ça qu'elle obtient un honnête 7/10.

Une saison 2, vite!

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Zankaze, inscrit depuis le 18/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.180416 ★