En avril, tu ne mentiras pas d'un fil. Ou pas.

» Critique de l'anime Your Lie in April par Davenne le
06 Mars 2021

Je ne saurais dire pourquoi j'ai raté le coche à l'époque de sa sortie alors qu'il avait fait beaucoup de bruit.
Peut être parce qu'à l'époque je n'aurais pas su l'apprécier à sa juste valeur.
Ou peut être parce que justement tout le monde en parlait et que par esprit de contradiction je suis allée voir ailleurs.
Ou peut être les 2.
Ou peut être pas.

Quoi qu'il en soit, c'est donc 7 ans après sa sortie que je me suis lancée.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que malgré l'évolution de l'animation en 7 ans, il n'a pas pris une ride. Comme délivré de la glace, il n'a pas vieilli. A-1 Pictures nous offre un visuel exceptionnel, en particulier pour l'époque. Rien que pour ça, ça valait la peine d'attendre.

D'ailleurs, c'est par là que je vais commencer.
Dès les premières minutes, on est hypnotisé par ces couleurs chatoyantes, claires et tendres du printemps. Les tornades de pétales de fleurs de cerisiers, les arbres en fleur, la luminosité, les textures, on est dans la renaissance de la vie.
Les couleurs, les tons, tout change en fonction des saisons. C'est superbe.
Le chara-design est soigné, les décors bien réalisés, visuellement c'est un sans faute.
Enfin presque.
Le seul truc qui m'a fait hausser les épaules, c'est qu'en l'espace de 2 ans, les personnages semblent en avoir pris 10. A 12 ans on dirait qu'ils ont 8 ans, à 14 qu'ils ont 18 ans. Ok ça pousse vite entre 12 et 14 ans mais à ce point c'est plus de la croissance, c'est de l'évolution digne d'un monstre de poche.

Mais qui dit anime sur la musique dit : musique pardi !
La musique est en 2 phases.
D'un côté, l'OST "basique", la musique qui accompagne les émotions en moments de vies des personnages. Elle se fait discrète mais ajoute juste ce qu'il faut.
D'un autre côté, l'OST "jouée", la musique jouée par les personnages, qui elle, sait s'imposer et nous transporte totalement dans l'univers du musicien.
On sent dès les premières note la différence. D'ailleurs il y a peu de musiques "basiques", compensé par le nombre de musiques "jouées"

Niveau scénario, on passe carrément du rire aux larmes.
Des moments tendres, des moments très drôles.
Et parfois des moments difficiles, des moments très tristes.
Je conseille fortement d'avoir des mouchoirs à portée de main pour les plus sensibles.
Et pour les autres aussi.

Les personnages en eux-mêmes sont intéressants.
Le lien entre Kôsei et Kaori est très fort, il se soutiennent, s'entraident, s'engueulent, crient, rient, pleurent ensemble ou l'un pour l'autre.
Bref, ils vivent.
Mais ce qui est marquant, c'est le fait qu'ils soient inversement proportionnels l'un à l'autre.
Quand Kôsei doute ou se plante, Kaori est là, dans toute sa grâce, sa beauté et sa force de caractère pour le pousser à aller au delà de ses peurs et de ses doutes.
Mais quand c'est Kaori qui flanche, c'est Kôsei qui prend le relai pour le soutenir et l'encourager à ne jamais rien lâcher de toutes ses forces comme le "revenant" qu'il est, avec toute sa maladresse et ses blessures.
Leur relation est presque fusionnelle en fait, mais au lieu de les enfermer elle les pousse à aller vers les autres et surtout à aller de l'avant.

La fin est très touchante et bourrée de révélations, l'anime nous tient en haleine jusqu'au bout.

Mais en fait, j'ai pas envie d'en dire trop, j'ai plongé dans cet anime sans m'être trop renseigné, et la découverte de l'histoire a été une super expérience, donc au lieu de raconter grosso modo ce qu'il s'y passe, je vous encourage à plonger vous aussi si ça n'a pas déjà été fait, vous ne serez pas déçus.

Your Lie In April, un anime tout en émotion, porté par une belle OST et une réalisation au cordeau.

9/10

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (0)
Originale (0)

4 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Davenne, inscrit depuis le 14/10/2020.
AK8.1.13 - Page générée en 0.043 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.201419 ★