Critique de l'anime Air (TV)

» par Axkai le
28 Juillet 2011
| Voir la fiche de l'anime

AIR (TV) ... inoubliable !

Une poésie autour de l'ambiguïté, les éléments, la vie, les autres et le bonheur qu'ils peuvent nous apporter.

Pour ceux qui n'ont pas encore vu ce manga, et qui ne recherche pas un manga ou règne l'action et les combats, alors prenez le temps de regarder Air TV. Vous n'en sortirez pas indemne.

Le premier épisode commence par cette phrase d'une voix angélique/maternelle, sortant des nuages : "cette histoire va se transmettre de génération en génération, et ce jusqu'à la fin des temps ... c'est l'histoire d'un très long voyage "

Certaines images nous paraissent anodines à première vue, comme le corbeau qui s'envole au dessus du premier personnage qui nous ai présenté, avant l'opening !

L'animé nous plonge progressivement dans la poésie ou règne les deux élément (air et eau), et nous présente des personnages attachant avec l'image de Misuzu face au vent (la brize (titre de l'épisode) et la mer, les bras écarté comme si elle déployé des ailes, à côté de Yukito, avec des yeux océan et une musique parfaite, juste après l'opening.

Le titre de chaque épisode est simple, un mot, mais très bien décrit dans chaque épisode.

Attention révélation dès lors (pour ceux n'ayant pas vu le manga) :

C'est Un compte que tous le monde peut interpréter comme il veut, mais qui inexorablement tourne autour du bonheur aussi éphémère soit-il, mais qui représente le but en chacun. Il faudrait écrire un roman pour tenter de comprendre tout ce qui se déroule. Quel est le rôle joué par les deux enfants à la fin qui joue dans le sable ?

Encore une fois, ces enfants sont cité dans le premier épisode, (après le passage du jus de fruits, peut après l'opening), et c'est de la que nait l'envie de jouer et rencontrer des gens chez Misuzu ... en ce début d'histoire il n'y a pas de corbeau, Yukito n'existe que sous forme humaine.

Sa réincarnation, du moins sa disparition de la poésie s'est faite une fois son bonheur trouvé, tout comme la disparition de Michiru quand Minagi eu trouvé des réponses a sa quête, ou dans les épisodes de flash back, les personnes ailés partent après avoir vécu des instant de bonheurs. J'ai l'impression que les auteurs cherche à nous montrer que le but dans la vie c'est vivre des instants inoubliables de bonheur, vivre un rêve, puis disparaitre la quête accomplie ...

Pour revenir a Yukito, lors de sa disparition ou réincarnation, il a souhaité tout recommencer ... ce qui permet au spectateur de vivre un flash back, rencontrer les enfants qui joue sur la plage, mais de loin ... et surtout, le corbeau Yukito, permet à Misuzu de s'exprimer, il représente un partenaire, et lui parle ce qui nous permet d'écouter (ça devient compliqué, non !). C'est enfants que l'on voit enfin au premier plan dans le dernier épisode, dans un dernier retour en arrière pour recommencer l'histoire une fois de plus, pourraient être les témoins de l'histoire : " Ils vont devoir faire face a un terrible destin, et nous en somme le commencement " (fin dernier épisode : Air)

Quoi qu'il en soit, Yukito continu sa quête à la recherche de la fille avec des ailes mais avec des ailes cette fois.

Un manga qui raconte un rêve sans fin, une poésie autour du bonheur et des larmes de joie qu'il peut procurer.

" Aussi éphémère que le scintillement d'une étoile et aussi long que l'éternité " (fin épisode 1)

Concernant la note : 10 bien sûr.

graphisme, bande son, histoire, et leçon de vie ... pour moi tout y est !

Voila, aujourd'hui j'ai fini de voir cet animé tellement mémorable ! Mais :

"Je ne suis pas triste, parce que je souris " (épisode 6 au départ de Michiru vers la filles aux ailes et rêves tristes pour lui apporter des souvenirs heureux)

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Axkai, inscrit depuis le 28/07/2011.
Aucune autre critique
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189645 ★