Another : l'horreur, mais juste un peu

» Critique de l'anime Another par LordFay le
21 Avril 2014

Orphelin d'un genre sous-représenté, cousin éloigné de Higurashi, Another est l'un des rares animes d'horreur qui existe. Ce seul fait lui a donné une visibilité certaine. Bon, alors... ça vaut le coup, ou pas ?

Dans l'anime complet transpire une volonté de bien faire, comme pour s'imposer en tant que nouvelle référence du genre. L'ambiance est agréablement travaillée, la révélation du mystère progresse à un bon rythme, les morts sont de plus en plus crades à défaut d'être vraiment horrifiques... Malheureusement, tout ça ne fonctionne qu'à moitié, pour deux raisons.

D'une, les personnages sont trop lisses. Le chara-design est parlant à ce sujet : il est fin et joli certes, mais les expressions faciales des personnages sont trop simples, trop basiques, et rendent souvent assez imparfaitement les émotions qu'ils devraient ressentir. Quitte à choisir, je préfère largement les tignasses débiles d'Higurashi, parce qu'elles viennent livrées avec des visages fortement marqués. Vous l'avez oubliée, la tête de Rena dans ses pires moments psychopathiques ? Moi non plus. Plus généralement, aucun personnage ne brille, aucun ne se démarque. L'intention est visiblement de nous mettre sous les yeux une bande d'adolescents normaux et vraisemblables, mais un peu plus d'humanité, un peu plus de couleurs ne leur feraient pas de mal. D'ailleurs, leurs réactions à la mort de leurs amis manquent terriblement d'émotions – le deuil, ça a pas l'air si important important que ça.

Et de deux, l'écriture de la série est un patchwork de bonnes idées raccordées avec des bouts de scotch. Plein de petits trucs m'ont plu, les twists relancent efficacement l'intrigue, mais la tension est sans cesse sappée par des erreurs grossières. Par exemple, l'anime passe longtemps à construire un lourd climat d'isolation en dressant les personnages principaux contre leurs camarades de classe, mais finit par dégonfler tout ce potentiel anxiogène à mi-série en n'en faisant presque rien. Et surtout, si l'on me demande de trouver antipathique toute une batterie de persos, que l'on ne me demande pas ensuite de prendre à coeur leur survie et de craindre leur mort. Les morts, d'ailleurs, sont beaucoup trop fréquentes et souvent peu exploitées ; le corollaire étant en plus que le nombre de personnage est étonnamment élevé pour 12 petits épisodes, au point que je me suis retrouvé plusieurs fois à regarder mourir un type qui ne me disait pour ainsi dire rien. Le final de la série est assez emblématique de ce défaut d'écriture : les deux derniers épisodes partent d'une excellente idée mais ne sont absolument pas raccord avec le reste de la série. Il y a un gros décalage entre le niveau de craquage absolu de certains personnages et la relative mollesse avec laquelle ils ont traversé les dix premiers épisodes. Dommage, il y avait moyen de faire quelque chose de super balaise avec un tel setting.

Malgré tout, je garde un relativement bon souvenir d'Another. La partie "mystère" au moins est plutôt réussie ; certains épisodes marchent très bien ; c'est joli ; et le final est cool en dépit de tout. Je n'irai pas conseiller la série à n'importe qui, mais ceux qui se sentent une affinité avec l'horreur peuvent l'attaquer comme un steak-frites ni mauvais ni transcendant. Aller, Another, on se quitte en paix et tu m'as bien assez convaincu pour mériter la moyenne.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (2)
Originale (0)

10 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

LordFay, inscrit depuis le 09/09/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.187374 ★