Critique de l'anime Eureka Seven

» par Krokko le
13 Novembre 2008
| Voir la fiche de l'anime

Tout d'abord, il faut que je dise que c'est mon animé préféré, des studio Bones (mon studio préféré!) qui ont fait des séries telles que RahXephon, Wolf's Rain ou en ce moment même Soul Eater. Donc mon avis n'est pas tout à fait objectif.

Eurêka Seven c'est quoi? C'est pas une histoire super originale tout de même: un jeune héros qui s'ennuie dans son village natal, une sorte de groupe dont on ne sait pas grand chose mine de rien mais dont le gamin est fan, le tout parsemé de méchas.

Bah ouais c'est ca mais faut pas se limiter à cette courte description! Deux éléments m'ont frappés dès le début: c'est beau, lisse et l'animation est super fluide, on dirait un film! Mais surtout l'élément qui m'a fait sauter au plafond: des méchas originauuuuux! Je m'explique rapidement : tout en courbes, ces machines peuvent se transformer en voiture en étant au sol, ou bien voler dans les airs en utilisant une planche, on remarque aussi que le mécha peut utiliser les roues qui sont à ses pieds pour simuler des rollers (donc pas de fuser a chaque membre pour assurer sa mobilité). Le premier mécha que l'on voit dispose de deux armes, un couteau et sa planche. Il n'y donc pas de canons a chaque extrémité, pas d'explosions qui embrouillent le combat par leur supériorité numérique et pas de stocks de munitions pharamineux.

Et tout ca rien que pour les deux premiers épisodes !!!

Les personnages maintenant. Tout d'abord il y a Renton Thurston, fils d'une célébrité dont on ne comprend pas bien les exploits au début, tout ce qu'on sait c'est que c'est un scientifique. Bah lui au début, il m'a totalement rebutté. Il a l'air très jeune, il arrête pas de se plaindre, il arrête pas de parler de ref (c'est quoi ca ? :o) et il est un peu énervant tout de même. Et pourtant ... on vient a l'aimer ce ptit bonhomme! Pourquoi? Parce qu'il est humain, il évolue tout au long de l'histoire, si bien que j'avais l'impression qu'il était plus vieux à la fin!

Ensuite vient Eurêka (minute bonhomme! C'est pas le nom de l'animé ca?). Bon elle arrive brusquement dans un mécha tombé du ciel qui attérit sur la maison de Renton. ON se dit: "Ah! Une grosse folle a gros nibards va sortir!". Eh bah non, c'est une jeune fille avec des cheveux bleus turquoise coupés courts, une barrette, des yeux violets en tourbillon, une salopette en plastique blanche et bleue: la bonne fille sage! Et pourtant, ses expressions, son comportement, la rendent mystérieuse; on a envie de la connaitre, elle et son histoire.

Puis il y a quand même une floppée de personnages plus ou moins importants mais sans encombrer l'histoire, ils apportent tous SANS exception une petite touche à la série. Il y a les méchants qui ont clairement un problème et qui parlent de choses bizarres tout de même! Puis il y a l'équipage du Gekko State qui forme un peu la Happy Family de la série mais dont tous les membres ont une petite histoire (on les aime bien, on s'amuse bien avec eux, on a des émotions et tout et tout)

Graphiquement, c'est beau et fluide, je l'ai déjà dit. Mais c'est aussi assez coloré tout de même: les explosions sont dans des nuances de violet et de jaune, les planches laissent des trainées vertes. Mais les combats, on a du mal a fermer la bouche devant. Ils ne sont pas bien nombreux, mais c'est très artistique, ils tournent dans tous les sens (ils ne peuvent pas battre 50 ennemis a la fois cf. Gundam Wing) aucune scène n'est reprise d'un combat précédent pour étoffer sans innover (cf. Gundam Wing xD) et la planche est utilisée a 100%.

Le ref et le trappa reviennent assez souvent dans le vocabulaire. Le ref est le surf des airs, pour faire simple, il permettra aux robots ainsi qu'aux humains de se déplacer dans les airs. Le trappa c'est un peu comme les vagues de l'océan: y'en a pas, tu surfes pas! Pas bien compliqué :p

L'histoire et puis j'vous laisse tranquille. Au début on sait pas bien où ça va nous mener, le héros est un peu catapulté et il continue de s'ennuyer. Pourtant un univers nouveau s'offre à lui avec plein de gens nouveaux. Renton et Eurêka se complètent tout au long de l'histoire, j'irai même jusqu'a dire pour ne former plus qu'un personnage: ils sont l'âme même de la série. Eh bien l'histoire est sympa, elle s'étale sur 50 épisodes et se développent au fur et a mesure. On finit par comprendre de quoi parlent tous ces gens, le suspens reste pourtant constant et l'animé nous plait jusqu'à la fin.

Un point top bonus! 50 épisodes et pourtant, un seul épisode résumé, 5 minute de flashbacks soit 6 secondes par épisode (pas comme Naruto, One Piece, Bleach ou autres :p), les épisodes pouvant sembler Hors-série servent tout de même au déroulement de l'histoire et on y fait plusieurs fois allusion.

Voilà, une bonne grosse tartine de caractères pour arriver à cette conclusion: Eurêka Seven est l'un des chefs-d'oeuvre des studio Bones, il a vraiment tout pour plaire (même si j'aurai aimé des décors un peu plus riches) et il a réussi (ce qu'aucun autre animé n'a pu, et j'en ai vu un paquet!) à me satisfaire sur TOUS les points. Il ne mérite peut être pas la note maximale, mais il ne mérite surtout pas une si mauvaise note.

Allez, 10/10 :)

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Krokko, inscrit depuis le 13/11/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.048 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.217381 ★