Critique de l'anime Eureka Seven

» par RadicalEd le
10 Mai 2012
| Voir la fiche de l'anime

Le dépoussiérage de la licence Eureka SeveN par la nouvelle mouture Eureka Seven Ao, est l'occasion de pondre une critique sur cette série sympathique.

cette série avait pour ambition de renouveler le genre mécha et y arrive honorablement, apportant son lot de nouveautés et présentant un univers original. Elle souffre cependant d'un rythme trop lent dans la première partie qui doit expliquer pourquoi elle n'a pas eu plus de succès en son temps.

De mon point de vue, Eureka Seven est une série qui s'améliore au fur et à mesure des épisodes, le début pouvant paraître assez vite rebutant, il faut passer le cap de la moitié pour plonger dedans. En effet, comme la série a été rallongée pour passer de 26 épisodes à 50, quelques épisodes ont un intérêt très limité (voire inexistant) et l'histoire prend vraiment trop de temps à démarrer. Par exemple, on apprendra la raison du combat de l'équipage du Gekko de façon lapidaire à l'épisode 29, ce qui est bien trop tardif.
Les nombreux épisodes du début sont quand même intelligemment utilisés pour développer les personnages et dépeindre l'univers. Cette série paraît légère de prime abord (ex. les robots explosent en un nuage rose bonbon) puis dévoile son côté sombre avec l'apparition de plus en plus fréquente de sang. Accompagnant ce mouvement, la personnalité des personnages principaux évolue énormément durant la série rendant certains personnages, comme Renton ou Holland, intéressants alors qu'ils sont initialement énervants.

Pour faire un rapide tour du côté technique :

  • le chara-design est particulier, on aimera ou pas.
  • le mecha-design est réussi pour les vaisseaux et les LFO, mais les robots de l'armée portent sur eux le fait que ce seront des boîtes de conserve qui vont se faire massacrer.
  • l'animation est correcte et s'améliore pendant la série, les derniers combats étant impressionnants
  • les décors manquent un peu de variété et le choix des couleurs est fade: ça retranscrit bien un monde en crise écologique mais c'est un peu décevant.
  • la musique s'améliore également pendant la série, des thèmes épiques ou dramatiques assez marquant prenant le pas sur certaines musiques assez horribles du début.

Pour faire un petit bilan de mon ressenti sur cette série, je dirais que les points forts restent son univers SF original qui surprend par bien des côtés, ainsi que les différents couples qui sont développés (Renton/Eureka, Holland/Talho, Anemone/Dominic) et qui permettent de voir l'histoire sous différents angles. Le gros point faible de la série est le temps qu'elle met à démarrer, je l'avais d'ailleurs abandonné lors de sa diffusion japonaise à cause de ça.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

RadicalEd, inscrit depuis le 26/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.218553 ★