Critique de l'anime Eureka Seven

» par Cokea le
24 Avril 2012
| Voir la fiche de l'anime

"Je ne suis pas un adepte du mecha", je galère toujours a terminer Evangelion, et je n'ai jamais toucher a un Gundam de ma vie, c'est avec cette réalité indéniable que je me suis plongé dans cette série.

Eureka Seven démarre donc chez moi avec la corde au cou, debout sur une chaise, en face d'un précipice, et avec une ferme intention de sauter.

Rapidement, c'est a dire au bout des 3 premiers épisodes, E7 s'est retrouvé assis sur un canapé a siroter un sirop, sur la plage avec un Harem autour de lui, "la terre promise" en mieux quoi.

Comment a t-il fait pour s'attirer autant de faveurs ? Il m'a soudoyer, avec des valeurs propre comme pas permis, et je dois avouer que j'y est pris du plaisir.

Son histoire repose au départ sur Renton, notre héros, qui va avoir le coup de foudre et qui de ce fait, sera entraîné dans une vie pleine d'aventures.

Renton est particulièrement intéressant car il n'est pas typique des héros habituels. Il évolue rapidement, de façon bien faite, on se rend compte que sa personnalité change avec le temps et qu'il est "Humain", et on s'y attache. De ce fait, on prend plaisir a suivre son aventure sans aucun problème.

Et Eureka, son parfait contraire, mystérieuse, renfermé, spéciale, qui a l'air dénué de tout sentiments. Celle-ci va aussi évoluer, de la même façon que Renton, et alors, il est naturel qu'on s'y attache.

Ceux-ci formeront la paires principales de l'histoire, mais cela n’empêchera pas les autres personnages d'avoir leurs évolutions, leurs heures de gloire.

Car suivre seulement Renton n'aurait pas été assez intéressant pour E7, on suivra donc tout un équipage dans leur aventure : Le Gekko-Go !

Et c'est la l'atout suprême de Eureka Seven, son univers est particulièrement grands grâce a son riche panel de personnages importants. On sent rapidement que beaucoup de personnages auront un rôle a jouer, car son monde est particulièrement vaste et bien organisé. On aura droit a de l'amour, de la comédie, du drame, de la tranche de vie, de l'action, de l'aventure et des batailles.

Aucun de ces genres n'est négligeable dans l'histoire car chaque chose permet l’évolution d'une situation, d'un personnage, ou alors l'apparition d'une révélation. Chacun de ces genres n'a rien a envier a un autre dans E7, tout simplement car ils sont tous gérés de façon admirable, ce qui est vraiment une chose rare dans l'animation. L'amour par exemple est terriblement présent, mais n'est jamais chiant, ou lourd, ou "cucul", non il est a chaque fois honnête et beau, et c'est un plaisir a regarder.

Parlons du visuel et l'auditif maintenant. C'est du haut niveau, les mouvements sont fluides, les combats de mecha sont bien gérés. Ceux-ci sont d'ailleurs plutôt sympathique, ils sont bien passés chez moi et c'est une chose difficile (je n'aime pas les mecha).

Le chara-design est particulier, mais bien fait, et les décors sont splendides a quelques exceptions près, où on sent un laisser aller parfois.

Une chose qui m'a impressionné, est la variété des Osts, on a dans tout les genres et du coup, il y'en a beaucoup qui m'ont plu, tout comme certains déplu, en revanche, impossible que l'OST de E7 vous laisse indifférents.

Si il doit y avoir un défaut a Eureka Seven, c'est que même si l'histoire est très bien amené et bien construite. Il y a un moment où pendant 3 épisodes (dans la trentaine-quarantaine d'épisodes), on ne suit plus très bien ce qui se passe et ce que font nos protagonistes, on sait pourtant ce qu'ils doivent faire mais on se perd un peu.

Cela ne dure que 2-3 épisodes, puis ça reprend parfaitement mais, c'est toujours un peu énervant de perdre le fil.

C'est un peu le contrecoup d'avoir un univers aussi large, et un scénario se suivant aussi parfaitement pendant toute la durée de la série.

Certaines choses peuvent nous échappé en un seul visionnage, un deuxième est nécessaire pour tout comprendre parfaitement.

Enfin, il faut bien avouer que j'ai adoré Eureka Seven, je compte bien l’enchaîné avec Eureka Seven : Astral Océan qui sort en ce moment, franchement ça sera avec un grand plaisir et pourtant : "Les méchas c'est pas mon truc !".

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Cokea, inscrit depuis le 22/12/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189739 ★