Critique de l'anime Eureka Seven

» par beragon le
19 Juillet 2012
| Voir la fiche de l'anime

Eureka Seven; ou l'animation sur Brice de Nice; quoi un mecha qui fait du surf en l'air c'est aussi crédible qu'un aspirant surfeur sur nice (je crois avoir gagné avec cette introduction le prix du troll et de la plus mauvais blague).

Eureka Seven est un produit de Bones qui nous propose une sage sur une cinquantaine d'épisodes. Du point de vue technique c'est de la belle oeuvre; le chara design et la qualité d'animation de l'ensemble sont très bons avec toutefois à une ou deux reprises un abus facile de plans fixes avec contreplongé et une tendance au recyclage de certaines séquences (fort rare toutefois sur une cinquantaine d'épisodes). Très bonne marque de ce point de vue là.

Au niveau musicale; il y a huit génériques qui couvrent quasi toutes les mouvances musicales, certains ne m'arrachaient pas les oreilles ce qui est déjà un fort bon point.

Niveau scénario, mon appréciation est en demi teinte. L'histoire patît sur le démarrage lent de la narration centrée sur un personnage "sympathique" Renton, mais un peu idiot. Elle ne fait aucun effort pour nous donner les bases de connaissances sur ce monde.

On doit faire beaucoup d'extrapolation et d'hypothèses pour comprendre certaines choses voir appréhender les objectifs des protagonistes. A ce sens; on nous balade trop sans donner les clefs correctes pour appréhender le monde d'Eureka Seven, surtout que la narration est organisée autour de Renton, qui me semble intellectuement confronté... Cela passe encore sur les motivations des uns ou des autres mais en ce qui concerne le contexte de sa/ces sociétés ou le monde en tant que telle. cela nuit a l'ensemble.

L'histoire qui trainent un peu a réellement décoller et le coté morveux de Renton peut tenter à irriter voir inciter à laisser tomber. Toutefois, il y a un petit quelque chose qui nous pousse à poursuivre l'aventure au côté du Gekkostate.

La seule chose convenablement gérée concerne les personnages et leurs découvertes progressives.

Parmis les aspects qui peuvent apater le spectateur; je peux citer la dynamique du groupe; l'évolution des personnages principaux qui connait des cycles plutôt que l'évolution linéaire classique. Renton; Eureka, Hollande et Tolha connaissent des évolutions intéressantes et leurs sentiments sont bien transcrits.

Il y a des passages bien vus et assez rares dans les animes comme la réalisation de Renton des implications liées aux statuts et actions du Gekkostate (ou de la finalité d'une construction mécanique d'une dizaine de mêtre; équipée d'un surf et accessoirement de matériel militaire, enfin il a tout de même mis longtemps à le réaliser cet idiot), comme quoi beaucoup des protagonistes d'anime et de manga sont des pyschopathes.

Le fil de l'histoire se fixe par la suite sur la dynamique du monde qui nous est exposée et des interventions de plusieurs partis (les factions militaires, parti religieux et le Gekkostate) vis à vis de son statut et de son évolution.

Il y avait pas mal de cartes en mains pour en faire une très très bonne histoire; on prend réellement tardivement le train d'une histoire fixée sur les gros rails d'un scénario de type armaggedon. C'est malheureusement plombé par des lenteurs inexcusables dans les dix derniers épisodes et l'inclusions de plusieurs fils narratifs annexes sérieusement capilotractés (l'explication des motivations du frère de Renton par exemple. Cela intervient à un moment où elle était parfaitement dispensable vis à vis de la progression de l'histoire).

Il y a aussi de joli boulettes et des contradictions scénaristiques qui apparaissent vers la fin.

Au final j'en ai un ressenti en demi teinte et j'en suis ressorti un peu décu; peut être en considérant le potentiel et le gachis.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beragon, inscrit depuis le 28/03/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.048 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.218553 ★