Eureka Seven

Eureka Seven

Renton est un adolescent vivant dans un trou perdu, Belforest, sous l'œil sévère de son grand-père mécanicien. Grand amateur de Lift, qui consiste à surfer dans les airs, Renton admire un dissident particulièrement populaire, Holland, qui maîtrise à la perfection les arcanes de cet art, et passe son temps à tourner en dérision les forces gouvernementales qui tentent de l'arrêter pour ses actes considérés comme terroristes.
Un soir, l'un des LFO (Light Finding Operation) appartenant au groupe de Holland se crashe sur la maison de Renton, avec à son bord la jolie Eureka, jeune fille qui aura tôt fait de faire tourner la tête de l'adolescent. Celui-ci va décider de quitter Belforest et d'entrer dans le groupe de Holland, pour découvrir un mystérieux lien entre ce dernier et son père, disparu il y a longtemps déjà dans des circonstances quelque peu obscures...
L'aventure peut commencer...

Synopsis soumis par watanuki

Kaori Nazuka (Eureka), Yuko Sanpei (Renton), Keiji Fujiwara (Holland), Michiko Neya (Talho), Akio Nakamura (Matthieu), Fumie Mizusawa (Gidget), Kazuyuki Shimura (Jobs), Mamoru Miyano (Moondoggie)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Eureka Seven
  • Editeur: Beez

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

  • Eureka Seven - Screenshot #1
  • Eureka Seven - Screenshot #2
  • Eureka Seven - Screenshot #3
  • Eureka Seven - Screenshot #4
  • Eureka Seven - Screenshot #5
  • Eureka Seven - Screenshot #6
  • Eureka Seven - Screenshot #7
  • Eureka Seven - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par beragon le 19-07-2012

6

Eureka Seven; ou l'animation sur Brice de Nice; quoi un mecha qui fait du surf en l'air c'est aussi crédible qu'un aspirant surfeur sur nice (je crois avoir gagné avec cette introduction le prix du troll et de la plus mauvais blague). Eureka Seven est un produit de Bones qui nous propose une sage sur une cinquantaine d'épisodes. Du point de vue technique c'est de la belle oeuvre; le chara design et la qualité d'animation de l'ensemble sont très bons avec toutefois à une ou deux reprises un abus facile de plans fixes avec contreplongé et une tendance au recyclage de certaines séquences (fort rare toutefois sur une cinquantaine d'épisodes). Très bonne marque de ce point de vue là. Au [...] Lire la critique

#Par RadicalEd le 10-05-2012

7

Le dépoussiérage de la licence Eureka SeveN par la nouvelle mouture Eureka Seven Ao, est l'occasion de pondre une critique sur cette série sympathique. cette série avait pour ambition de renouveler le genre mécha et y arrive honorablement, apportant son lot de nouveautés et présentant un univers original. Elle souffre cependant d'un rythme trop lent dans la première partie qui doit expliquer pourquoi elle n'a pas eu plus de succès en son temps. De mon point de vue, Eureka Seven est une série qui s'améliore au fur et à mesure des épisodes, le début pouvant paraître assez vite rebutant, il faut passer le cap de la moitié pour plonger dedans. En effet, comme la série a été rallongée [...] Lire la critique

#Par daisuke01 le 29-04-2012

3

Commençons en expliquant la déception que m'inspire cet animé. Tout d'abord, pour vous montrez l'intérêt de chaque épisode, il faut savoir que j'ai visionné les treize premiers épisodes en 20 jours car les longueurs scénaristiques laissent à désirer. Dès le premier épisode, je sentais que lâcher Eureka seven viendrait plus vite que prévu. La tournure des évènements au début était trop plate pour que je m'y intéresse. Cependant j'aime les histoires d'amours et celle entre les deux personnages principaux tenait suffisamment la route pour que je puisse continuer même si Eureka a une personnalité très peu développée. Toute l'équipe de bord est chiante à entendre parler. En plus de ça le [...] Lire la critique

#Par Cokea le 24-04-2012

9

"Je ne suis pas un adepte du mecha", je galère toujours a terminer Evangelion, et je n'ai jamais toucher a un Gundam de ma vie, c'est avec cette réalité indéniable que je me suis plongé dans cette série. Eureka Seven démarre donc chez moi avec la corde au cou, debout sur une chaise, en face d'un précipice, et avec une ferme intention de sauter. Rapidement, c'est a dire au bout des 3 premiers épisodes, E7 s'est retrouvé assis sur un canapé a siroter un sirop, sur la plage avec un Harem autour de lui, "la terre promise" en mieux quoi. Comment a t-il fait pour s'attirer autant de faveurs ? Il m'a soudoyer, avec des valeurs propre comme pas permis, et je dois avouer que j'y est pris du [...] Lire la critique

#Par Afloplouf le 03-03-2012

9

A l'occasion de la "suite", Astral Ocean, qui va sortir ce printemps 2012, j'ai décidé de revoir la série de 2005 à l'occasion de l'achat des DVD. Eureka Seven est une série qui a eu droit à une sortie presque discrète ou en tout cas mitigée. La série aurait été prévue pour durer 26 épisodes. La durée doublée, il est vrai qu'elle s'étiole par endroit aussi bien techniquement que l'intérêt de l'histoire. Pour autant, cet accueil presque indifférent sonne cruellement avec la copie rendue. Eureka Seven reste l'une des séries de boîtes de conserve parmi les plus originales depuis Evangelion. Après que la série de Anno est prétendument tuée le genre, Bones et Dai SATO ont réussi l'ambition folle [...] Lire la critique

#Par Bonta kun le 26-06-2011

3

Production originale phare de Bones, plébiscitée par la critique, j'attendais beaucoup de Eureka Seven qui allait peut-être me réconcilier avec le genre shonen d'aventure . Malheureusement, plus j'en attends d'un anime, plus il s'avère décevant. Pour E7, cette règle s'est parfaitement appliquée. D'abord après le visionnage des 2 premiers épisodes, un premier problème s'est posé : l'univers. Celui-ci n'est absolument pas présenté et du vocabulaire particulier à cet univers est sans arrêt utilisé. On ne sait donc absolument pas si on est dans un monde futuriste ou alternatif et on ne comprend rien aux dialogues. Je me suis dit qu'ils allaient être expliqués au fur et à mesure comme dans [...] Lire la critique

#Par Soren le 28-12-2010

10

Attention, il paraît que cette critique pourrait contenir de vrais morceaux de troll et de fanboy. Lunettes, masque et gants sont obligatoires. Marre que l'on vous rebatte les oreilles avec les dernières itérations télévisées à moitié loupées de Gundam? Fatigués du hype assourdissant autour de Code Geass? Agacés par la danse des moephiles autour de Macross Failure, euh pardon, Frontier? Lassés des ersatz sans saveur d'Evangelion? Si vous vous avisez de parler d'anime de mecha, on va sûrement vous bombarder avec les titres précités. Ne vous faites pas avoir, ceux qui vous en parlent ne vous veulent pas forcément du bien. Moi par contre, je sais ce qui est bon pour vous. Ce qu'il vous [...] Lire la critique

#Par Heain7 le 17-07-2009

10

Si je devais utiliser une seule expression pour décrire Eureka Seven, ce serait probablement celle-ci :«Un compte de fée des temps modernes». Parce que, si l’on s’y attarde d’un peu plus près, on y voit un univers de conte de fée. On y trouve entre autres le prince charmant, la douce et jolie princesse, le chevalier protecteur, mais aussi le seigneur maléfique n’ayant pour seul but que d’emporter le monde dans sa folie. Ça semble un peu bourru comme description, mais c’est ce que j’ai réalisé quand j’ai achevé de revisionner la série. Il va s’en dire que je ne m’arrêterai pas ici car ce ne serait pas rendre hommage à ce chef-d’oeuvre. En fait, pour reprendre le cours de mes idées, je [...] Lire la critique

#Par animeTouriste le 19-05-2009

9

J'ai commencé à développer une phobie des anime ou le héros se bat pour protéger quelqu'un et il puise sa force dans l'amour. Et Eureka Seven en est le meilleur exemple. Si je l'ai regardé avec plaisir d'un bout à l'autre c'est parce que, en dépit d'une philosophie un peu trop usée dans l'univers shônen toutes les autres traits qui le caractérisent sont excellents. Chara-design de facture classique mais originel et surprenant. Animation de haute qualité. Bande son réussie. Scénario d'une maturité et complexité qui charment et nous incitent à penser, très bon travail de fiction qui se développe tout le long des 50 épisodes. Pour une fois, la clé de l'énigme de l'univers d'Eureka qu'on [...] Lire la critique

#Par butcherx8 le 13-05-2009

9

SYNOPSIS : Renton, jeune adolescent de 14 ans, mène une vie pour le moins monotone dans son patelin où il ne se passe jamais rien. Fils du légendaire Adrock Thurston qui perdit la vie lors du cataclysme appelé "Summer Of Love", il vit seul avec son grand père mécanicien qui veut que celui-ci suive ses traces. Cependant, Renton ne rêve que de reffing (sorte de surf aérien) et de devenir aussi fort que son idole Holland, célèbre leader du Gekko-State qui réunit une poignée de pilotes de méchas LFO qui sont des reffeurs d'élites. Un jour, alors que Renton vit probablement la journée la plus ennuyeuse de sa vie, un LFO atterit en catastrophe près de chez lui. A son bord, une jeune fille [...] Lire la critique

#Par Krokko le 13-11-2008

10

Tout d'abord, il faut que je dise que c'est mon animé préféré, des studio Bones (mon studio préféré!) qui ont fait des séries telles que RahXephon, Wolf's Rain ou en ce moment même Soul Eater. Donc mon avis n'est pas tout à fait objectif. Eurêka Seven c'est quoi? C'est pas une histoire super originale tout de même: un jeune héros qui s'ennuie dans son village natal, une sorte de groupe dont on ne sait pas grand chose mine de rien mais dont le gamin est fan, le tout parsemé de méchas. Bah ouais c'est ca mais faut pas se limiter à cette courte description! Deux éléments m'ont frappés dès le début: c'est beau, lisse et l'animation est super fluide, on dirait un film! Mais surtout l'élément [...] Lire la critique

#Par Sirius le 30-10-2008

4

Eureka 7 présente un univers futuriste dans lequel le lift, un sport de glisse fait fureur, de telle sorte que les archétypes de guerre sont équipés de planches géantes permettent de voler dans les airs. Dans ce monde existe une menace mystérieuse : le scab coral, une entité extra-terrestre. Je n’irai pas plus loin dans la présentation de cette série car j’ai déjà la nausée : des robots qui volent sur des planches, des extra-terrestres ? Des notions de science-fiction que l’on nous fait avaler en un rien de temps et qui sont répétées tout au long de la série sans que l’on y comprenne grand-chose. Et pour couronner le tout on a l’immense honneur de suivre l’histoire du jeune Renton, fils [...] Lire la critique

#Par beber le 01-09-2008

9

Ah je l’attendais celui là. Je l’attendais depuis longtemps d’ailleurs. Quoi donc ? La série de Bones qui me rappellerait l’univers de Full Metal Alchemist. Car reconnaissons le, la direction prise par Bones depuis sa série phare se sont révélés moins fameux. Quoique l’on puisse en discuter, mais qu’il s’agisse de Wolf’s Rain, Rahxephon, Kurau Phantom Memory, voir même plus récemment un Darker Than Black, aucune série ne semblaient pouvoir réussir à atteindre la popularité quasi indiscutable de son ainée. Bien entendu, il ne s’agit que d’un avis personnel et d’une analyse très peu objective (parce que je dois être un des seuls à émettre des réserves sur Rahxephon). Comparer donc Eureka 7 [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.057 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.141473 ★