Critique de l'anime Tsukihime

» par LordFay le
22 Juillet 2011
| Voir la fiche de l'anime

Douze épisodes pour une énième série de vampires : Shingetsutan Tsukihime a des airs de production timide, du genre que l'on oublie rapidement. Derrière cette façade se cache cependant une excellente surprise. Tsukihime est une réussite, pour la majeure partie, et ce n'était pas gagné.

A la base, il s'agit d'un visual novel (roman interactif) de Type-moon. Autant dire donc que le moindre personnage – qu'il soit intéressant ou pas – cache un sacré paquet de secrets, de complots, éventuellement même de pouvoirs insoupçonnés. Au scénario principal il faut donc ajouter une multitude de subplots, et des relations parfois horriblement complexes entre les différents protagonistes... Adapter ça en une douzaine d'épisodes n'a rien d'évident : après tout, pour l'adaptation manga, il a fallu 10 tomes. Et c'est précisément là que l'anime tire son épingle du jeu, par sa remarquable ligne de conduite.

Tsukihime raconte une histoire sans se disperser, tout simplement. Aucune scène n'est inutile, aucune ne fait cruellement défaut ; l'alternance vie scolaire / action, c'est à dire jour/nuit, est rendue avec un excellent rythme – ni ennui ni lassitude ne devraient s'inviter pendant le visionnage. La relation bien particulière entre Arcueid et Shiki est moins développée, mais elle sonne tout aussi juste que dans le manga et le VN. L'un et l'autre sont d'ailleurs très convaincants : Shiki est fidèle à lui-même, calme mais pas idiot ; et Arcueid, tantôt naïve, tantôt sombre, est magnifique.

Des qualités qui vont plus loin que ça : Tsukihime l'anime développe une ambiance étonnante, plus marquée que celle du support papier. On y trouve moins d'humour, un chara-design plus mature et des personnages plus réservés, sans en devenir froids pour autant ; le résultat est un sentiment de mélancolie étrangement profond, une impression à la fois anxieuse et sereine. Il faut à ce propos faire mention de l'excellente bande originale ; en tête, la piste "Justice", qui porte à elle seule tout le suspens, la fatalité mêlée d'espoir, la tristesse incertaine qui définissent Tsukihime. Je vous conseille aussi de jeter un oeil à "Wounds" ou "Prayer", pour leur douce tristesse.

Voilà donc à quoi il faut s'attendre. Un univers peu développé mais maîtrisé, des personnages attachants, une atmosphère de plus en plus prenante au fur et à mesure que l'on enchaine les épisodes. Un scénario ni simpliste ni trop complexe. En un mot, loin d'être une production oubliable, Shingetsutan Tsukihime est une série qui ne laisse pas indifférent. Une réussite que je ne peux que recommander chaudement.

There is a Tsukihime anime.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

LordFay, inscrit depuis le 09/09/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.188018 ★