Critique de l'anime Bakemonogatari

» par Numenorian le
05 Mai 2011
| Voir la fiche de l'anime

Il est 20:27. Je viens à peine de finir ma longue critique. Je clique sur poster… Désolé une erreur c’est produite :,-(

Argh !!

Vite, je fais précédent, maudissant ma stupidité de n’avoir rien sauvegardé, priant les dieux du temps perdu de n’avoir pas jeté leur regard sur moi…

Mais le monde est cruel et ma superbe production a été effacée. La lassitude m’envahit, et je pense éteindre l’ordinateur.

Dois-je recommencer ?

Oui, car Bakemonogatari en vaut la peine ! Vite, j’ouvre Word et tache de ne pas commettre la même erreur !

Ma première impression sur l’anime fut sa redoutable modernité. Palette graphique innovante, graphisme artistiques, dessin audacieux, c’est déjà dangereux ! Le producteur devait être de sacré bonne humeur quand il a laissé passer cela. Et oui, cela restreint le public. Mais quel bonheur pour ceux qui sauront l’apprécier !

Le scénario ensuite. Le style est absolument unique, il n’y a quasiment que … des dialogues. Les personnages parlent, parlent et parlent encore. Le récit n’avance parfois que par un long dialogue qui constitue à lui seul la moitié de l’épisode. Lassant, direz-vous ? Et bien, absolument pas ! Ici se révèle tout le génie de l’auteur, dans ces dialogues animés et savoureux, subtils et amusants. Chaque personnage à son style, ses tics et sa manière de s’exprimer. Cela donne à la série un caractère original et artistique irremplaçable.

Mention spéciale pour les personnages qui sont bien travaillés même si l’on tombe parfois dans le cliché. Senjougahara est magnifiquement insupportable, Oshino est très bien construit, Araragi est terne mais ses accès de colère comblent son manque de caractère. On s’attache vite à cette palette de personnages, délicieusement sympathique.

Pour l’histoire, le choix de la découpe sur plusieurs épisodes est appréciable. Cela permet un scénario qui tient la route sans lasser. Cependant, le manque de temps des développeurs est visible, et des incohérences font parfois surface. On a l’impression que certaines scènes sont bâclées vers la fin, et il nous reste comme un goût d’inachevé, gage de qualité pour certains, mais qui est indigne de la série. Le genre (fantastique réaliste) s’adapte parfaitement au style, et est une agréable surprise pour le spectateur néophyte.

En conclusion, Bakemonogatari aurait mérité d’être une grande série, s’il n’y avait eu la contrainte du roman. Tout est là, l’histoire, les personnages, le style. Mais cette petite pépite n’a eu que trop peu d’épisodes pour se révéler. Gageons que le préquelle et la séquelle sauront rattraper cela !

Si vous n’avez pas encore vu la série je ne vous dirais qu’une chose : elle est horrible, moche, abominable et tout ce qu’il faut. A trop recommander on est toujours déçu. Par contre, regardez-là et forgez-vous une opinion, en partant du plus mauvais pessimisme. La surprise sera grande !

PS : 7 pour la forme +1 pour l’originalité +1 pour l’audace

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Numenorian, inscrit depuis le 05/05/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.048 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.189729 ★