Natsume Yuujinchou: Merveille de poésie en perspective

» Critique de l'anime Natsume Yûjin-Chô par Anon le
17 Novembre 2013
Natsume Yûjin-Chô - Screenshot #1

Natsume Yuujinchou est juste une perle de l'animation japonaise. Que dire de ce concentré parfait de poésie, de surnaturel, de slice of life et d'émotions?
Car non, il ne s'agit pas d'un shonen baston avec un adolescent qui invoque des esprits. Loin de là.
Le synopsis est déjà donné, alors passons à l'analyse.
Takeshi Natsume, le héros. Vous haissez les protagonistes bishô, trop gentils et qui voient le bien partout. Natsume, c'en est un de cela, et pourtant vous allez l'adorer. Malgré son physique frêle, il est bien plus fort qu'il n'y parait et les yokais font souvent l'expérience de ses coups de poing douloureux. Moralement, il n'est pas dépourvu de caractère car il donne le change à ses amis ayakashis et surtout Nyanko-Sensei, mais l'on discerne très vite les faiblesses du personnage, rejeté par les humains qui le jugent trop étrange. Curieusement, cela ne pousse Natsume qu'à être toujours plus gentil pour éviter de gêner, ce qui poussera le spectateur à avoir respect et affection pour ce garçon si complexe et attachant.
Nyanko-Sensei, ahahahahah. Chat de la fortune picolo et mal élevé, jeune fille caractérielle ou puissant et sage renard, cet esprit fait la paire avec Natsume et on doit bien admettre que cette paire marche très bien. Il apporte l'humour et la légèreté nécessaire à la série, mais s’avérera surtout un compagnon indispensable pour Natsume.
Les secondaires ne le sont pas tant que ça, bien qu'il soit assez difficile de le comprendre dans cette première saison; leur rôle est développé sur toute la longueur de la série, c'est pour cela que je ne m'y attarderai pas.
La façon dont sont exprimées les émotions est un plus monumental. Dites au revoir à l'exubérance japonaise, ici tout est implicite et ne tient qu'a un sourire complice ou un bref regard. Natsume nous éclaircira son point de vue en fin d'épisodes, mais toujours avec un calme et une retenue qui toucheront profondément le spectateur.
Une intrigue par épisode, voilà qui établi la routine d'un slice of life surnaturel, tranquille mais à des lieues d'être ennuyeux. Evidemment le schéma est très répétitif (unique défaut).
L'animation n'est pas exceptionnelle, mais ce n'est pas ce qu'il y a d'action. Le principal est fait, soit les noms des yokais qui volent dans l'air quand Natsume les rend à leurs propriétaires. C'est simple et c'est beau. Les couleurs pastel mais non ternes ajoutent au paisible de la série, le chara n'est pas extrêmement détaillé mais il est beau, en clair c'est très plaisant à regarder.
Le summum de cet anime: la musique. Une OST sublime, un opening et un ending qui résument la série à eux seuls: superbes, calmes mais pas trop, ils font partie de ceux que l'on ne passera jamais. C'est avec cette musique que toute la poésie de Natsume Yuujinchou ressort.
Il n'y a pas à hésiter, pas à s'interroger. "Le livre des amis de Natsume" il faut le voir, c'est tout.
C'est 9.5.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (0)
Originale (0)

6 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.061 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.149584 ★