Critique de l'anime Nodame Cantabile (TV 1)

» par Nakei1024 le
06 Décembre 2007
| Voir la fiche de l'anime

Ayant visionné il y a quelque temps "La corda d'Oro", qui traitait avec brio du monde de la musique, j'attendais beaucoup de cet anime. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu, et que cette série m'a vraiment plu, même si l'histoire était traitée de manière différente de l'anime susnommé.

Commençons par le scénario, signé Tomoko Ninomiya (également auteur de "Tensai Family Company"), qui reprend ici l'un de ses thèmes préférés, à savoir: un jeune homme surdoué (et particulièrement égocentrique) voit son existence bouleversée par une rencontre avec une multitudes de personnes au comportement assez peu conventionnel. Après une période de résistance, il va peu à peu commencer à changer et à s'ouvrir sur le monde et les autres. Voilà sans doute comment on pourrait résumer l'histoire en quelques mots. Malgré sa simplicité et son classicisme apparent, elle est néanmoins menée de manière extrêmement mature et réaliste, alors que la série citée plus haut laissait une grande place à la magie, aux coups de théâtre, et aux histoire romantiques entre lycéens. On n'est cependant pas à cours de surprises au fur et à mesure que l'histoire avance, et les personnages bien que parfaitement crédibles n'en restent pas moins hilarants de par leurs comportements parfois assez extrêmes. On peut donc dire, après avoir vu ces deux séries, que celles-ci traitent le même sujet de manière différente, mais toujours plaisante, avec dans les deux cas des morceaux de musique classique parfaitement exécutés et insérés dans les différents épisodes.

L'animation est fluide et bien menée, et les séquences de concert sont de toute beauté; mais le plus impressionnant reste sans aucun doute la manière dont les réalisateurs ont réussi à ajouter des gros plans sur les musiciens en train de jouer leur partition (pour un peu, on jurerait que les instruments sortent de l'écran, et plus particulièrement les pianos). Chacun des personnages bénéficie également d'un chara-design agréable (quoique assez inhabituel au premier abord, pour respecter le style de l'auteur), et d'une psychologie particulière, d'autant plus que sur ce point là, on a l'impression que le choix à délibérément été fait de mettre des caractères en opposition avec ce à quoi on s'attendrait normalement. Ainsi on trouvera un chef d'orchestre qui bien que mondialement connu ne perd pas une occasion de boire plus que de raison, et même de harceler toutes les jeunes filles qu'il croise (y compris les musiciennes; cette séquence restera gravée dans ma mémoire); un jeune homme aux allures de bad-boy, mais grand joueur de violon et un violoncelliste qui sous ses airs de binoclard légèrement coincé se révèle être un don-juan capable d'entretenir simultanément plusieurs histoires amoureuses (à condition de ne pas se faire prendre bien entendu). En fait, les seuls qui ont un comportement à peu près en accord avec leur apparence et leur statut sont finalement Shinichi et Nodame, pour cette dernière, on se demande d'ailleurs ce qui a pu lui arriver pour être aussi bordélique, et pour s'exprimer d'avantage par onomatopées que par un langage disons "normal"...Muki!!!

La série n'est cependant pas totalement dénuée de défauts, même si ceux-ci restent assez secondaires: tout d'abord, il faudra sans doute un léger temps d'adaptation pour le style graphique de l'auteur, qui à première vue tient plus de l'esquisse. Ensuite, alors qu'on a droit en début de série à une véritable multiplication des personnages secondaires, au fur et à mesure qu'on approche de la conclusion, ceux-ci semblent être passés à la trappe, pour ne plus faire que quelques apparitions de temps à autre, et l'action ne se concentre plus que sûr deux ou trois couples. Enfin (mais ce dernier point reste un avis personnel), quel dommage de faire disparaitre le personnage de Milch vers le milieu de la série, alors qu'il s'agissait quand même d'un de mes préférés, avec sa désinvolture naturelle et ses tendances de vieux pervers, alors qu'il s'agit tout de même d'un maestro mondialement reconnu.

En conclusion, Nodame Cantabile est un anime extrêmement plaisant, alliant humour et morceaux classiques de grande qualité (ainsi qu'une once de sentiments), que l'on peut comparer à "La Corda d'Oro", même si le ton adopté est différent de ce dernier. Gyabo!!!

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Nakei1024, inscrit depuis le 05/01/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.170951 ★