C'est parce que je t'aime que je te tue. Et que je te tue parce que je t'aime.

» Critique de l'anime Baccano! par Pixy le
08 Décembre 2013
Baccano! - Screenshot #1

Baccano! est loin de laisser indifférent. Dès le premier épisode on se pose une question : C'est quoi ce bordel ? Tout va très vite, l'opening nous présente pas moins de 17 personnages que l'on ne connaît pas encore, sur un air de jazz entrainant, et on jongle principalement entre trois années. 1930/31 et 32. On n'oubliera certainement pas l'année 1711 qui marquera le début de toute cette histoire.

Comment résumer la chose ? Alchimie, jazz, mafia, fanatiques et années 30. Alors que l'on retrouve à peu près les mêmes thèmes que dans Fullmetal Alchemist, j'entends par là alchimie et désir d'immortalité, Baccano! l'aborde d'une toute autre manière. Plus obscure, plus sanglante, plus loufoque et plus bordélique au départ. Sincèrement, la mise en scène des premiers épisodes fait vraiment fouillis et on ne peut s'empêcher de se sentir perdu mais la trame suit son cours de manière ingénieuse à chacun des épisodes. A l'image du Flying Pussyfoot, ce train transcontinental, on a l'impression d'un voyage sans fin et à toute allure. On danse littéralement à un rythme effréné entre les années, entre les personnages.

Les graphismes, l'animation et le contexte sont merveilleux. C'est vraiment fluide. J'ai un énorme coup de coeur pour l'effet d'inversement quand les gens reviennent à la vie. L'atmosphère des années 30 retranscrite au travers des personnages est somptueuse, les querelles de mafieux sont géniales. Elles sont toujours empreintes d'un certain humour qui fera son petit effet. Rien n'est fait dans la demi-mesure. Les OST sont superbes, une ambiance jazzie qui colle parfaitement à l'anime, aux situations.

Baccano! - Screenshot #2Pour ce qui est des personnages et de l'histoire, j'en reste sans voix. Alors oui, on nous balance un nombre impressionnant de personnages pour un anime de seulement 16 épisodes. Certains sont membres d'une famille mafieuse, d'autres sont de simples voleurs ou encore des personnes normales. De tout univers et de tout horizon, il a fallu que tout ces protagonistes se rencontrent au cours d'un voyage, d'une histoire qui tourne autour de l'immortalité. Ils se retrouvent tous liés à un moment ou à un autre. Soit par cette histoire d'immortels, soit simplement par hasard au tournant d'une rue. J'ai beaucoup aimé cet amas enchevêtrés qui se dénoue et s'éclaircit au fil des épisodes. Assurément, comme dit plus haut, ça donne un rythme de fou à la série. Jusqu'au bout, on ne s’essouffle pas et au contraire, on en demanderait davantage tellement c'est bon.

Pour revenir plus précisément sur les personnages, on a le droit à toutes les personnalités. Vu le choix qui s'offre à nous, ils pouvaient se permettrent une telle panoplie d'énergumènes. On retrouve des psychopathes, des pleurnicheurs, des simplets, des idiots et j'en passe, ce qui donne un cocktail d'humour et d'action détonnant. On ne peut même pas dire qu'il y a un personnage principal, ils le sont tous à leur manière. Chaque apparition d'Isaac et Miria est synonyme de rire. Ils ont la faculté d'apporter un vent de fraîcheur et de légèreté dans une situation difficile ou tendue. Leur naïveté et leur insouciance les rend vraiment attachants et à aucun moment je ne me suis lassée de les voir apparaître.

Baccano! - Screenshot #3« Si les choses prennent une mauvaise tournure, j'utiliserai mes cent pistolets. »
BANG BANG
« Vous n'en avez même pas un seul ! »
« En effet, cependant, un tireur du passé disait ceci : il y a un pistolet dans le coeur de chacun. »
BANG

Après évidemment, j'ai une petite préférence pour Firo, Vino ou encore Luck. Trois hommes au caractère diamétralement opposé, néanmoins ils font preuve d'une force étonnante. Le premier est jeune, gentil et très doué au corps à corps. Le deuxième dispose d'une agilité remarquable, un assassin hors pair, avec une classe innommable. Enfin le dernier, est un homme mûr et très calme. Bref, je n'en dirai pas davantage sur les personnages car ce serait dommage d'enlever tout effet de surprise. Leur découverte se savoure avec plaisir.

En bref, cet anime est une vraie claque. Humour, action, jazz et sanquette forment les ingrédients d'une série époustouflante. Tout se passe à 100 à l'heure et l'on découvre un nombre impressionnant de personnages charismatiques, à une époque peu vu dans les animes, les années 30. A ne pas omettre de regarder les 3 OAV qui sont simplement 3 épisodes de plus et clôturent parfaitement la série. Assurément une série à voir ou à revoir.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (15)
Amusante (1)
Originale (2)

17 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Pixy, inscrit depuis le 22/09/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.189650 ★