Baccano!

Baccano!

New York 1930, Barnes découvre la formule de l’élixir d'immortalité mais est exécuté par Szilard Quates. Cependant, deux bouteilles contenant le précieux liquide ont été dérobées. De nombreuses personnes vont être liées à cette affaire : Firo et Maiza, membres d’une famille mafieuse ; Isaac et Miria, un couple de voleurs ; les frères Gandor et Dallas Genoard.
1931, on retrouve Isaac et Miria à bord du Flying Pussyfoot, un train transcontinental reliant Chicago et New York. Des bandes sans foi ni loi entrent en rivalité pour semer le chaos dans le train. De nombreux immortels sont présents, sans compter le célèbre Rail Tracer, un fantôme mystérieux réputé pour ses carnages sanglants.
1932, le vice président d’un bureau de renseignements et son assistante Carole cherchent à comprendre les événements qui se sont déroulés à bord du Flying Pussyfoot.

Synopsis soumis par Sirius

Chiwa Saito (Carol), Daisuke Sakaguchi (Jacuzzi Spot), Hiroyuki Yoshino (Filo Procenzo), Keiji Fujiwara (Ladd Russo), Kinryuu Arimoto (Szilard Quetz), Masaya Onosaka (Isaac Dian), Mitsuru Miyamoto (Maizer Avarro), Norio Wakamoto (Gustave St. Germain), Sanae Kobayashi (Ennis), Sayaka Aoki (Milia Harvent), Yu Kobayashi (Nice Holystone), Akemi Kanda (Czeslaw Meyer)

1.
Fukushachou wa jishin ga shuyaku de aru kanousei ni tsuite kataranai
副社長は自身が主役である可能性について語らない
The Assistant Editor Refuses to Discuss the Possibility that he is the Main Character (en)
Première diffusion: 26/07/2007
2.
Roufujin no fuan yoso ni tairiku oudan tetsudou wa shuppatsu suru
老婦人の不安をよそに大陸横断鉄道は出発する
In Spite of the Old Woman's Anxieties the Trans-Continental Train Departs (en)
Première diffusion: 02/08/2007
3.
Randi to peccho wa pa-ti no junbi de isogashii
ランディとペッチョはパーティの準備で忙しい
Randy and Pezzo are Busy Getting Ready for the Party (en)
Première diffusion: 09/08/2007
4.
Raddo russo wa ooini katari ooini sachiriku o tanoshimu
ラッド・ルッソは大いに語り大いに殺戮を楽しむ
Ladd Russo Enjoys Talking a Lot and Killing a Lot (en)
Première diffusion: 16/08/2007
5.
Jaguji- Supurotto wa naite obiete ban'yuu o furuu
ジャグジー・スプロットは泣いて怯えて蛮勇を奮う
Jacuzzi Splot Cries, Cowers, and Shows His Mettle (en)
Première diffusion: 23/08/2007
6.
Reirutorure-sa- wa shanai o an'yaku shi gyakusatsu o kurikaesu
レイルトレーサーは車内を暗躍し虐殺をくりかえす
The Rail Tracer Maneuvers Through the Train Slaughtering Many (en)
Première diffusion: 13/09/2007
7.
Subete wa Adowena Awisu gou no senjou kara hajimaru
すべてはアドウェナ・アウィス号の船上からはじま
Everything Began on Board the Advena Avis (en)
Première diffusion: 20/09/2007
8.
Aizakku to Miria wa ware shirazu shuui ni koufuku o makichirasu
アイザックとミリアは我知らず周囲に幸福をまきちらす
Isaac and Miria Spread Happiness Without Realizing It (en)
Première diffusion: 27/09/2007
9.
Kurea Sutanfi-ruto wa chuujitsu ni shokumu o suikousuru
クレア・スタンフィールドは忠実に職務を遂行する
Clare Stanfield Faithfully Executes His Professional Duties (en)
Première diffusion: 04/10/2007
10.
Chesuwafu Meieru wa Fushimono no Kage ni Obie Sakuryaku o Meguraseru
チェスワフ・メイエルは不死者の影に怯え策略をめぐらせる
Czeslaw Meyer is Forced to Rework his Tremble-Before-the-Specter-of-Immortals Strategy (en)
Première diffusion: 11/10/2007
11.
Sha-ne Raforetto wa futari no kaijin o mae ni chinmoku suru
シャーネ・ラフォレットは二人の怪人を前に沈黙する
Chane LaForet is Silent Before the Two Mysterious People (en)
Première diffusion: 18/10/2007
12.
Fi-ro to gando-ru sankyoudai wa kyoudan ni taoreru
フィーロとガンドール三兄弟は凶弾に倒れる
Firo and the Gandor Brothers are Shot Down (en)
Première diffusion: 25/10/2007
13.
Fushisha mo sou denai mono hitoshimi ni jinsei o ouka suru
不死者もそうでない者もひとしなみに人生を謳歌する
Both the Life of an Immortal and a Mortal are Equally Glorified (en)
Première diffusion: 01/11/2007
14.
Gurahamu supekutaa no ai to heiwa
「グラハム・スペクターの愛と平和」
Graham Spector's Love and Peace (en)
Première diffusion: 27/02/2008
15.
Koukyuu juutakugai ni tadori tsui ta furyou shounen tachihasoredemoitsumoto kawa ranai
「高級住宅街に辿り着いた不良少年たちはそれでもいつもと変わらない」
The Juvenile Delinquents Who Arrived at the Upscale Residential District are Still the Same as Always (en)
Première diffusion: 23/04/2008
16.
Monogatari ni owari gaattehanaranaikotowo kyaroru ha satotta
「物語に終わりがあってはならないことを キャロルは悟った」
Carol Realised There Was no End to This Story (en)
Première diffusion: 28/05/2008

La série originale compte 13 épisodes auxquels se sont ajoutés 3 épisodes sous la forme de bonus dans les DVD.

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

  • Baccano! - Screenshot #1
  • Baccano! - Screenshot #2
  • Baccano! - Screenshot #3
  • Baccano! - Screenshot #4
  • Baccano! - Screenshot #5
  • Baccano! - Screenshot #6
  • Baccano! - Screenshot #7
  • Baccano! - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par LordFay le 09-03-2015

6
Baccano, le meilleur anime sur les USA des années 30 contenant des immortels et Wakamoto

12. PS. Désolé, je n'ai pas pu m'en empêcher. Je veux que vous compreniez qu'une critique n'est pas quelque chose qui s'envisage linéairement, mais qu'on la construit par petits morceaux, par agrégation de petits constats et de réflexions infimes désordonnées, qui ne se retrouvent structurées par un plan nébuleux qu'au dernier instant – celui de l'écriture. 7. Et puis je me suis lassé. Lassé de constater qu'arrivé à la mi-série, j'avais toujours du mal à comprendre qui était allié avec qui, quelle était au juste la mission donnée à tel gorille, qui est encore en vie et qui est mort il y a plus d'un an, pourquoi l'un veut tuer l'autre et ainsi de suite. Maintenant que je l'ai terminée, je [...] Lire la critique

#Par GTZ le 24-08-2014

9
Baccano c'est bien et pis c'est tout.

Baccano c'est bien et pis c'est tout. Là j'ai fini. Quoi faut que j'explique ? Pourquoi je devrai expliquer ? C'est bien et pis c'est tout. C'est Baccano. Pas besoin de mots, ça écrase tout. Ca met la pression Baccano ! Bon Baccano c'est bien et pis c'est tout. Là ça devrait suffire non ? Je l'ai beaucoup répété déjà. Ca devrait être dans le crane maintenant. ... Il en faut plus à ce que je vois. Bon Baccano ça se passe dans un train. Et pis c'est bien et pis c'est tout. Ca suffit toujours pas en fait. Dans Baccano y a des gens et y a le Rail Tracer. La ça devrait suffire, parce que rien que le Rail Tracer, ça impose le "c'est bien et pis c'est tout". Bon ça ne [...] Lire la critique

#Par Piegefull le 22-08-2014

10
"Baccano" ou le bazar organisé.

Si on devait traduire "Baccano" cela donnerai "vacarme" ou "brouhaha" (un peu comme Pulp Fiction), cet animé qui peut paraître déroutant ou même repoussant au premier épisode et bien je vous supplie à genoux de pousser un peu plus loin car je sais que vous ne le regretteriez pas. Après le premier épisode vous vous demanderez ce que vous faites en ce moment, car le bazar commence à s'étaler sans fin et on vous passe des morceaux d'histoire sans queue n'y tête. Comme tout être humain vous allez réfléchir pour sortir une théorie sur l'histoire, hé bien il ne faut pas, tout se recollera comme par magie vers la fin, ne vous donnez pas de mal de tête pour rien. Juste profiter de l'instant [...] Lire la critique

#Par Anon le 28-05-2014

10
Baccano ! L'immortalité, c'est bon pour le corps, pas pour l'esprit.

Après avoir vu l'excellent Durarara !! J'ai finalement cédé à Baccano ! qui m'attirait moins de par son étiquette "gore". Cependant, quand on a eu le droit à une bonne oeuvre, on espère généralement que l'auteur en a fait d'autres aussi bonnes et on ne peut s'empêcher de les tester. 13 épisodes (16 si on compte les oavs) et une bonne vingtaine de personnages si ce n'est plus, chronologiquement très compliqué, une tendance sanglante qui vire facilement au gore, un degré de folie assez impressionant et un scénario poussé, Baccano ! n'est pas un anime qu'on aborde facilemement. Il fait tout, cependant, pour aider le spectateur : un opening, morceau de jazz guilleret et juste superbe au [...] Lire la critique

#Par Pixy le 08-12-2013

9
C'est parce que je t'aime que je te tue. Et que je te tue parce que je t'aime.

Baccano! est loin de laisser indifférent. Dès le premier épisode on se pose une question : C'est quoi ce bordel ? Tout va très vite, l'opening nous présente pas moins de 17 personnages que l'on ne connaît pas encore, sur un air de jazz entrainant, et on jongle principalement entre trois années. 1930/31 et 32. On n'oubliera certainement pas l'année 1711 qui marquera le début de toute cette histoire. Comment résumer la chose ? Alchimie, jazz, mafia, fanatiques et années 30. Alors que l'on retrouve à peu près les mêmes thèmes que dans Fullmetal Alchemist, j'entends par là alchimie et désir d'immortalité, Baccano! l'aborde d'une toute autre manière. Plus obscure, plus sanglante, plus [...] Lire la critique

#Par Floflo92 le 14-12-2012

10

Quand on commence une critique, théoriquement, on doit faire en sorte que le lecteurs ne sache pas trop ce que l'on a pensé dans l'introduction, mais la je vais déroger à la règle! Cet anime est ÉNORME !!! Des comme il n'y en a que tout les 2-3 ans! La seule restriction est l'âge, non pas pour la violence ou autres mais pour le degré élevé de compréhension nécessaire. Je dirais que si vous avez plus de 13 ans, que vous cherchez un anime, que vous soyez fan ou pas de ce genre, Baccano! Vous satisfera entièrement! Quelle histoire! Non mais où le scénariste a été cherché un truc aussi compliqué, mais aussi bien foutu! Rapidemment, il est impossible de vous faire un résumé car cela serait [...] Lire la critique

#Par kookeenno le 10-07-2012

8

Baccano ! Ça c'est un animé comme on en voudrait tous les jours ! Vous l'avez compris cette œuvre m'a plu, donc commençons à analyser ce qui est bien et ce qui ne l'est pas pour que vous compreniez ma note : -Pour ce qui est de la réalisation c'est superbe ! En effet on en prend plein la vue, le dessin est réaliste mais les personnages et les décors ont quand même un petit style qui leur donne un air "au delà de la réalité" ce qui colle à merveille avec le background ( cf : le synopsis proposé sur ce site même), donc en ce qui concerne le graphisme c'est tout bon ( mais pas parfait non plus hein !). - Passons à la bande son, celle-ci permet une très bonne immersion, cependant les [...] Lire la critique

#Par Silver Wolve le 06-04-2011

10

Alors franchement dans le genre loufoque on ne fait pas mieux j'ai l'impression ^^. Le scénario est vraiment excellent ! Toute l'histoire est bien ficelée et bien racontée, on apprend divers éléments importants via les flashbacks (qui font plus pensé à des scénarios indépendants les uns des autres) et on apprend à bien connaître nos personnages qui sont plus fous les uns que les autres (Isaac et Miria sont vraiment ceux qui m'ont le plus marqué, surtout le passage en 2001 ^^). Qui aurait imaginé voir un univers de mafieux aussi tordu? Moi en tout cas au départ je ne m'y attendais pas du tout et j'ai agréablement été surpris ! Vraiment cet anime en offre pour tout les goûts ! On [...] Lire la critique

#Par Papimoule le 12-08-2010

9

Dans le style on aurait du mal à faire mieux. Cet anime n'est pas parfait mais a des points forts tellement séduisant qu'il ne peut que plaire au final. Il possède une palette graphique de haute volé. Que ce soit le charac-design, l'environnement... Il utilise avec brio des scènes obscures alors qu'une bonne partie des couleurs sont chatoyantes. L'animation est très fluide. Enfin un régal pour les yeux. La bande son quant à elle se fait plus discrète mais est tout de même de qualité. L'opening par exemple est tout à fait sympathique musicalement et graphiquement. Sa mise en scène représente bien la série d'ailleurs, avec des images totalement mélangées, de nombreux personnages [...] Lire la critique

#Par ganistra le 11-07-2010

10

Un chef-d'oeuvre, voilà ce qui pourrait qualifier cet anime, depuis que je l'ai vu je crois n'avoir vu aucun autre anime rivalisant avec celui ci. Il n'y a que du bon, on a un scénario génial dont pas une seule minute n'est à perdre, on ne s'ennuie jamais et tout va très vite, on suit un rythme effrené du début à la fin. En effet, il ne faut pas perdre de temps puisqu'on a une bonne quinzaine de personnages tous extremement travaillés, avec un scénario terriblement bien ficelé et tout ça condensé en 13 épisodes de pur bonheur. Baccano comporte trois scénarii qui s'entre-coupent ayant des liens les uns avec les autres. Le meilleur (est aussi celui qui prend la plus grande partie) est [...] Lire la critique

#Par jadex3happiness le 22-04-2010

9

Que dire de cette anime... Il faut dire que le résumé de l'histoire m'avait un peu rebutée et ça explique pourquoi Baccano traînait dans mon disque dur depuis plus de 4 ans (attends tu lis « l'alchimiste machin truc découvre le secret de l'immortalité gna gna gna » - tu cries au scandale parce que t'as déjà vu ce pitch 3000 fois et que tu viens de te passer Fullmetal alchemist). Quand j'ai visionné le premier épisode, la première pensée qui m'a traversée l'esprit était "mais qu'est-ce que c'est ?? le monteur avait bu avant de faire son boulot ou quoi... ?". J'aurai très bien pu jeter l'éponge après ce premier visionnage si Baccano n'était pas doté d'un charadesign (il faut l'avouer) [...] Lire la critique

#Par beber le 21-04-2010

9

Les séries chorales ne sont pas légions dans le petit monde de la jap animation. Alors quel peut être le résultat d’une expérimentation de ce domaine de la part de nos amis nippons ? Tout d’abord un constat s’impose à nous comme une évidence : sitôt le premier épisode visualisé, on sait que cette série sera particulière. Ne serait-ce de part la multitude des informations dévoilées sous nos yeux – reconnaissons le, l’on comprend littéralement rien à cet épisode - ainsi que la masse de protagonistes, acteurs de celui-ci. Et la présence d’immortels, de mafieux et de voleurs frappadingues au sein de ces personnages dans cet univers mafieux de l’entre deux guerres n’est pas sans nous [...] Lire la critique

#Par Nekrathaal le 25-02-2009

10

Je vais rapidement évoquer les quelques points négatifs de cet anime . - Effectivement la mise en scène époustouflante nous amène à penser qu'il y'a une intrigue derrière toute cette trame entrelacée , mais au final pas d'intrigue juste une aventure ébouriffante ou les personnages s'entrechoquent dans tous les sens un peu comme magnolia pour prendre une référence cinématographique . - On peut aussi regretter que la personnalité des personnages ne soit pas un peu plus fluctuante . Mais c'est vraiment un détail . - Le scénario peut par moment vous échapper et la chronologie vous perdre un peu , mais ça rend le plaisir quasiment intact quand vous le revisionnerez grâce au nombre de petits [...] Lire la critique

#Par Vit Zayder le 26-01-2009

6

Bon je ne cherche pas à faire que des critiques désagréables. On critique les animes qui nous ont marqué. Je me suis attaqué à Baccano! parce que Anime-Kun en disait un bien fou. Allons-y. Le chara design est top. Les décors sont très propres. Bref Graphiquement on en prend plein les mirettes. L'animation dans les scènes d'action tient la route. Le côté réaliste participe à l'atmosphère. Bref rien à redire loin de là. Les personnages sont tous très réussis du point de vue de leur personnalité même si certains font cliché à mon sens. La musique est vraiment pas mal. J'en dis pas plus j'ai pas non plus été marqué. Le scénario : c'est original. Pas le scénario en lui-même. Ni [...] Lire la critique

#Par orieur le 21-08-2008

10

Baccano est l'une des meilleures séries qu'il m'ait été donné de voir bien que la série soit courte. Il faut s'accrocher quelques épisodes car l'histoire au début est décousue. Quelques protagonistes essaient justement de comprendre et de reconstituer ce qui a bien pu se passer dans ce train. D'ailleurs, le synopsis proposé sur ce site contient d'énormes spoiler. Un gros atout de cette série est le nombre impressionnant de personnages très intéressants, et pour une série aussi courte c'est assez étonnant. Heureusement que le générique les présente tous, car il faut quand même quelques épisodes pour intégrer qui est qui. Enfin l'ambiance années folles, l'humour de deux personnages de [...] Lire la critique

#Par orna le 13-08-2008

9

Ah cette bande son ! Ah ces personnages ! Ces passés présents futurs qui s'entrelacent ! J'ai revu cet animé il n'y a pas longtemps : c'est dingue le nombre de chose qu'on peut situer une fois que l'on a le fin mot de l'histoire ! Le "je vais rester un peu plus longtemps" de Eve Guenuard lorsqu'elle est sur le port dans l'un des premiers épisodes est l'exemple le plus frappant de ce que l'on manque en ne voyant cet anime qu'une fois. Tous les personnages sont tarés à leur façon, au point que l'on se dit que les plus sensés de tous sont Miria et Isaac, tellement tous les autres sont déjantés. (bon [...] Lire la critique

#Par Scalix le 28-06-2008

9

Inutile de revenir sur ce qui a été dit, Baccano! est l’une des rares séries faisant une quasi unanimité au sein de la communauté d’AK, voir au sein de la grosse majorité des communautés otakus, tous pays confondus. Etant donné que je rejoins, pour l’essentiel, mes confrères rédacteurs de critiques, je vais tenter de vous offrir un texte court, synthèse de toutes les choses dont j’aurais aimé parler en détails ici ; et je vous assure qu’elles sont nombreuses. Pour être sincère, au départ Baccano! m’a plus désemparé qu’emballé. Et ceci pour une raison toute simple : le premier épisode est tout simplement incompréhensible pour qui n’a pas déjà vu au moins une fois les six épisodes qui le [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 14-02-2008

9

Allelujah ! L’animation japonaise n’est pas encore morte. Ou du moins, elle tente tant bien que mal de prouver qu’elle peut encore nous réserver d’excellentes surprises, et l’une d’elle s’appelle Baccano!. Baccano!, une série japonaise qui se veut originale par bien des aspects. Premier point qui saute tout de suite aux yeux : le générique. Sur une musique jazzy qui rappelle Cowboy Beebop, le générique nous présente les différents personnages importants de la série, à la manière d’un générique américain (comprenez que le nom des personnages apparaît durant le générique). Ce dernier conquis tout de suite le spectateur car sortant clairement du moule de l’opening Jpop rythmé comme un clip [...] Lire la critique

#Par Starrynight le 10-02-2008

9

Baccano! est un boucan du diable à travers les lieux et les époques, un déluge d’originalité et d’inventivité, un oasis de fraîcheur dans une production japonaise qui semble devenir de plus en plus commerciale et plate. Tout commence par une scène se situant chronologiquement après la suite du récit qui serait donc un immense flash-back. Cet anime commence en fait par sa propre remise en question avec une jolie mise en abîme à la clef : quelle histoire vais-je raconter ou plutôt quelles histoires ? De quel protagoniste vais-je faire le personnage central ? La réponse est une absence de réponses : Baccano! a fait le choix de raconter plusieurs histoires entremêlées sans qu’une soit [...] Lire la critique

#Par Svia le 04-02-2008

10

Attention : le visionnage de cet anime nuit gravement à la qualité de tous les autres... Ah ben oui, il faudra vous y faire, après les 13 épisodes de Baccano, votre sens critique sera affuté comme jamais. Voici ce que pourrait être votre réaction face au prochain anime que vous verrez après Baccano : L'histoire : "Comment ? Mais c'est nul, les ficelles sont énormes, c'est complètement cliché. On comprend tout, ça donne pas envie de voir le reste.." La musique : "Pff.. Toujours les 3 mêmes accords au piano, ça va on a compris. Y a pas de violon dans les scènes [...] Lire la critique

#Par miero le 28-01-2008

9

EXCELLENTISSISME!!!! Cette série est vraiment un coup de coeur (je l'ai dévorée en une après-midi). Tout dans cet anime est parfaitement intégré et cela donne un ensemble des plus réjouissant. Pour commencer, je précise que cette série n'est pas pour le grand public, en effet elle s'avère extrêmement gore, malgré le ton plutôt léger qui est utilisé. Entrons dans le vif du sujet, premierement : les persos Très nombreux, une quinzaine, (surtout pour une série ausisi courte) mais pas négligé pour autant, en effet tous les personnages peuplant cet anime [...] Lire la critique

#Par Sirius le 25-01-2008

9

Baccano est une série plutôt insolite. Quel en est le personnage principal ? En fait, on est surpris par la présence des nombreux protagonistes participant à des évènements parallèles qui finiront par se recouper. La grande force de la série vient de sa narration : on aborde les évènements de manière tout à fait aléatoire en jonglant entre 3 années : 1930 (les prémisses), 1931 (l’épisode central du train) et 1932 (l’enquête.) On change d’année, de lieu et de faits environ 5 fois par épisode pour raconter chaque élément de l’intrigue de manière furtive et décousue, reprenant parfois les mêmes évènements avec un point de vue différent. Ce parti-pris s'avère tout simplement jouissif car on [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.104 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.120551 ★