Critique de l'anime Shin Sekai Yori

» par anzuhearts le
01 Juin 2013
| Voir la fiche de l'anime

A la fois enivrant et déroutant, Shin Sekai Yori vous transporte dans un nouveau monde bucolique où une société recluse essaye d’oublier les erreurs du passé.

La série nous raconte le parcours d’un groupe d’enfants dans un monde post-apocalyptique où les humains sont désormais doués de pouvoirs psychokinétiques. Nos cinq héros Saki, Shun, Satoru, Maria et Mamoru ont 12 ans et commencent à apprendre à utiliser leur pouvoir, qu'on nomme "le Cantus"au sein de leur petit village. Mais très vite, les cinq amis vont découvrir des secrets qu’ils n’auraient pas dû connaître sur le passé de l'espèce humaine.

Shinsekai Yori est une œuvre complexe par son intrigue et poétique, par son graphisme et ses décors ruraux somptueux, les couchers de soleil, les ciels étoilés donnant sur une dimension enchantée. On se croirait dans un Ghilbi ( digne d'un village issu du film "Nausicaä de la vallée du vent") ou dans un tableau peint à l'aquarelle. Les pouvoirs psy des humains donnent un côté surnaturel au décor mais demeure très secondaire et c’est bien le caractère psychologique, et même biologique, qui priment dans cet animé.

L’ambiance de la série s'ajoute à une tension horrifique tout au long de son déroulement, rajoutant un côté malsain à ce monde aux apparences utopiques.

Le scénario est la principale qualité de la série: très solide, très cohérent. De très longs développements nous exposent un environnement vaste mais scellé par un fil conducteur très bien cerné dont le vrai sens ne sera révélé qu’en toute dernière conclusion.

Le chara-design des personnages est vraiment réussi tout au long même si certains épisodes ont quelques ratés de ce point de vue là.

J'ai particulièrement aimé la mise en scène du premier ending ! Le jeux des ombres chinoises aux couleurs unies sans qu'on perçoit le visage des personnages, sous un ciel de feux d'artifices était tout simplement un vrai tableau vivant !

On reproche la longueur de certains épisodes mais cette exposition longue et parfois pesante paie et nous surprends par des multiples révélations. Notamment dans le dernier arc, toute la noirceur accumulée nous explose à la figure dans un concert atroce de scènes de combats et de violence entre le monde des extraneratus et les hommes. Le spectacle ne reste plus qu’à être subi devant nos yeux ébahis et c'est à nous qu'il revient de décider quelles réflexions en tirer de cette œuvre.

En effet, l'intrigue n'est qu'un pré-texte à des réflexions beaucoup plus poussées. Il est certain que dès le début, quelque chose ne tourne pas rond dans ce village. Pourquoi est-il interdit de sortir du district ? Qui sont ces extraneratus, ces créatures hommes rats que tout le monde évite ? Pourquoi les démons-chats font disparaître certains enfants et effacer le souvenirs de leurs passages dans la mémoire de leurs proches ? Par le biais de ces évènements, Shin Sekai nous fait poser des questions philosophiques sur les sociétés utopiques et les relations entre les hommes ; et également sur l'équilibre des pouvoirs.

J'ai vraiment été submerger par cet animé. Je l'es savouré tout au long et je ne peux que le recommander.

Mais il n'est pas à mettre entre toutes les mains car son ambiance très particulière ne peut pas plaire à tout le monde. Il faut prendre le temps de visionner cette série car chaque épisode apporte des éléments sur l'intrigue et sa part de réflexion.

Les personnages principaux ont été très bien travaillés de même ceux qui sont en second plan. Saki est une héroïne attachante ! J'avais peur au début de me retrouver face à un personnage assez mou, en total admiration face à Shun l'élève modèle et beau garçon de la bande. Il n'en est rien et par la suite on aura droit à un personnage féminin très intéressant à suivre et l'un des plus imposants de la série. J'ai beaucoup apprécié Maria la seconde fille du groupe. Derrière ses airs de belle jeune fille posée se cache une personnalité des plus mystérieuses, et je regrette qu'on ne l'es pas plus exploitée sauf dans les derniers épisodes de l'arc 3 où elle jouera un rôle déterminant par la suite. Ça fait du bien de voir des héroïnes qui sont mises ainsi en valeur et qui prennent enfin de l'épaisseur !

J'ai apprécié aussi deux garçons du groupe Satoru et Shun. Pour moi, aucun ne surpasse l'autre car chacun jouera son rôle jusqu'au bout. Ils sont terriblement sympathiques et encore une fois on ne tombe pas dans les clichés des personnalités ! Et ça fait beaucoup de bien de voir l'ensemble des personnages prennent cette direction.

Après c'est certain que je me suis peu attachée à Mamoru le membre le plus discret du groupe, surprotégé par ses camarades, et restant dans une attitude passive face aux évènements. Mais on comprend plus tard qu'il jouera aussi son rôle dans toute cette intrigue complexe.

Les deux personnages secondaires les plus intrigants sont les Yakomaru et Kiroumaru, les extranerattus. Notre jugement sur ces personnages change sans cesse tellement qu'ils surprennent, et qu'ils nous font frémir d'angoisse.

En clair,j'ai été rarement surprise comme ça par des personnages d'animé. Aucun ne m'a laissée indifférente.

La richesse de l'intrigue permet le mélange des genres et une évolution temporelle des personnages avec son lot d'évènements tragiques pour certains de nos héros et la recherche de leurs saluts. L'animé est dans la juste mesure ; les évènements tragiques ne sont pas traînés en longueur, on invite le spectateur à se poser des questions, on ne tombe pas non plus dans des scènes d'extrême violence... non le dosage est parfait !

Je mets donc la note de 10 à cet animé car il m'aura surpris jusqu'au bout. Il m'aura entrainé dans une histoire fantastique qui se savoure sans modération.

Ce n'est pas pour rien qu'il fait parti maintenant de mes animés favoris !

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

anzuhearts, inscrit depuis le 30/05/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.039 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.217261 ★