Une histoire profonde et poétique avec des enfants magiciens? Oui, c'est possible!

» Critique de l'anime Shin Sekai Yori par le-crepusculaire le
07 Octobre 2014
Shin Sekai Yori - Screenshot #1

Si je laissais parler le gros troll/gamin/impulsif qui sommeille en moi, je dirais que Shinsekai yori c'est Harry Potter dans la foret Japonaise, puis la critique finirais ici... Ah, je vois déjà quelque siège se vider, quelque page web se fermer et des fanboy partir en dépression, rien qu'avec ma première phrase. Oui, parce que si je ne place pas au moins un réplique cinglante dans une de mes critiques on va croire que je suis malade, donc autant placer une petite punchline de début, qui restera en tête.

Maintenant qu'on s'est mis dans le bain et qu'on a fini de rire, les curieux/euses seront forcement allés voir la note juste en bas. Pour les autres autant vous le dire directement, je n'apprécie pas cet anime, j'en suis complètement tombé amoureux. Rares sont les coffrets DVDs que je souhaite obtenir et rares sont ceux que je possède déjà, mais croyez moi le jour ou je posséderais l'intégrale à la maison, il n'y aura pas que l'acheteur compulsif qui sommeille en moi qui sera content, non... Il trônera fièrement, avec les autres, afin que je puise me le regarder régulièrement tout en le partageant au tour de moi. En attendant, je vais vous en parler plus en détail, en laissant s'exprimer le fanboy qui sommeille en moi.
(Oui ça en fait du monde, mon intérieur est une auberge à personnalité multiple...)

Shin Sekai Yori - Screenshot #2Laissez-moi vous décrire un peu les premiers instants et vous expliquer en quoi c'est génial.
On est au Japon, dans une métropole, pleine à craquer, en plein embouteillage. Un jeun homme est montré lors de petites séquences très flous, représentant son quotidien, l'école, le métro, la rue... Puis BOOM, Elfen Lied!
Oui, car dans ces mêmes petites séquences, décrites juste avant, bercés d'une douce mélodie, ce même jeune homme à l'air de faire éclater des têtes. Dès les premières secondes, ça annonce le ton, dans une scène 10 fois moins longue et bien plus raffiné qu'Elfen Lied lui même. Puis alors qu'on s'attend à une suite de violence gratuite, on est transporté dans un autre monde. Qui est beau, tellement beau en apparence mais qui cachent tellement d’horreurs sous son enveloppe de simplicité... On évolue donc, dans ce monde étrange, ou des enfants son formés et entraîner dans des écoles, toutes jolies et mignonnes, à la télékinésie. Le spectateur lambda oubliera même, pendant quelques instants, les quelques secondes d'horreurs au début du premier épisode, puis ces quelques mystères, rapidement glissés dans le scénario, auront le don de faire rappeler qu'il y a quelque chose qui cloche.

Shin Sekai Yori - Screenshot #3Comme si nos personnages, vivant leur vie pleine d'innocence en vénérant la nature et en respectant de nombreux règles étrangement stricts, évoluaient dans un monde pire que le Truman Show. (le film avec Jim Carrey)
On se retrouve, dans ces cinq premiers épisodes, qui tentent de nous décrire cet univers riche, mais avec un réel malaise, risquant de suffoquer jusqu'à ce que les personnages principaux viennent eux aussi à en avoir assez, en se laissant braver un interdit sacré... Ils iront donc jusqu'à dépasser les frontières de leur petit cocon de monde et... Je meurs d'envie de vous conter la suite, néanmoins, le plaisir de la découverte est assez immense et il ira même jusqu'à bouleverser le développement de l'intrigue!

Je vous direz juste que cet anime nous offre une vision drôlement originale du traditionnel Post-apocalytique, puis bien qu'il est introduit le fait que les protagonistes ont des pouvoirs, cette histoire ne sera pas un enchaînement de combats, loin de là!
Là ou on sentais un petite côté "Thriller" dès les premiers épisodes, ici on garde ce petit côté en nous faisant redécouvrir un monde bien plus triste qu'il n'y parait... Luttant pour leur survie, nos petits amis irons de surprises en surprises, tous comme le spectateur. Enfin, pour ma part, j'étais scotché à l'écran à chacun des épisodes, dès la sortie de chacun d'eux, j'étais pendant 75% du temps surpris par tous se que je voyais. Ce qui est intéressant, parce qu'en parallèle de ça, je dirais que cette oeuvre a un côté contemplatif, de par ces images et animations magnifiques.

Shin Sekai Yori - Screenshot #4Un drôle de changement de patte graphique ira vous titiller à un moment de l'anime, puis deux ou trois baisses de rythmes sont à déplorer. Mais si je devais définir se qu'est Shinsekai Yori en quelques mots, je dirais que c'est un anime bien plus intelligent qu'il n'y parait, proposant des angles de réflexions drôlement originaux. (notamment un sur "l'utopie", qui me torture l'esprit encore aujourd'hui)
Et comble du bonheur, c'est simple comme tout, après avoir fait quelques testes sur mes souries de laboratoires (mes ami(e)s à qui j'ai conseillé l'anime) je constate avec bonheurs qu'ils en sont venus à réagir positivement au traitement. V'la qu'ils se mettent à débattre, puis que j'me sent bouleverser par un "dessin animé japonais" et que je me permet même de te verser une larmichette ou deux... Cet anime a bien plus à proposer que vous ne pouvez l'imaginez, croyez-moi je rêve de pouvoir vous en dire plus, mais se serais criminel de ma part.

Bercer par cette poésie d'animation qu'est Shinsekai Yori et sous ces faux airs d'histoire niaise, on est quand même face à un petit défaut que je trouve tellement dommage, les personnages. Ils n'ont pas de personnalité propre, ou alors elle n'est que très timidement montré, en nous servant les figures classiques du timide, du casse-cou, ect... Mais au delà de ce triste défaut, qui m'a empêcher de m'attacher à ces derniers, j'ai quand même regretté la mort/disparition de certain, surement à grâce à la narration impeccable et aux enjeux que développent l'anime.

Bref, vous l'aurez compris, cet anime je le trouve génialissime, le genre d'oeuvre qu'il faut essayer à tous prix car elle ne laissera personne indifférent. Je pense que ceux qui sont un peu moins réceptifs, auront du mal à accrocher aux 5 premiers épisodes, mais quand toute la noirceur caché sous ce voile de niaiserie éclate, j'espère que vous aurez prévus des habits de rechange. C'est beau, poétique et ça se paye de luxe de nous livrer une vision de notre monde, au travers diverses réflexions plus que pertinentes...
Tentez au moins l'expérience Shinsekai Yori, je ne la garantie pas "satisfait ou remboursé", mais je pense qu'elle sera au moins faire son effet.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (10)
Amusante (6)
Originale (1)

11 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

le-crepusculaire, inscrit depuis le 15/08/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.218553 ★