Critique de l'anime Gintama (TV 1)

» par yarashii le
11 Décembre 2011
| Voir la fiche de l'anime

Ma première critique pour l'anime N°1 dans mon cœur !!!

Une histoire d'Amour qui dure depuis bientôt 4 ans et qui j’espère n'est pas prête de s’arrêter. Gintama est bien le seul anime qui peut s'apprécier malgré ses défauts et qui fait passer par toutes les « sensations ».

Je me rappelle de la première impression que m'a faitele synopsis. J’étais à la recherche de quelque chose de drôle et le fait de lire que le héros est une espèce de rebelle, se promenant dans un pseudo Edo,avec unkatana en bois à la ceinture pour « contourner» une interdiction décrétéepar des extraterrestres,celam'a pas mal refroidi. J'avais peur de tomber surun animeavec un personnage du genre: « gamin braillard en pleine crise d'adolescence ». Mais non, le ton est plutôt mature et les multiples lectures peuvent plaire de 7 à 77 ans.

Les premiers épisodes de Gintama se construisent de façon maladroite et peuvent rebuter au premier abord. Laissez donc une chance, laissez un peu de temps et vous serez heureux de constater que vous n'avez pas laissé filer la perle rare de l'animation.

La passion rend aveugle et sourd mais il faut quand même détailler les défauts qui malheureusement ne manquent pas.

Premier défaut : Classé shonen.

Je ne vais pas blablater mon avis là-dessus, maisje classe ce faiten défaut pour tout ceux qui ont cette idée que « devenir adulte », c'est « cracher » sur ce qu'ils ont été et aimé par le passé.

Même pour ceux qui comme moi sont « légèrement » allergiquesau monologue du héros de shonen, vous devriez quand même tenter Gintama. Alors bien entendu, il y a les séquences blabla, parfois lourdes, mais tout ceci est savoureusement renversé par des dialogues détournés qui valent vraiment le coup.

Deuxième défaut : Le favoritisme/ Comique de répétition

L'auteur du manga est un fan du shinsengumi et ça se voit...On a tout un panel de personnages tous aussi attachants les uns que les autres, et qui reviennent assez souvent, pour mon plus grand plaisir. Mais peut-être que ce ne sera pas le cas pour d’autres personnes.

Je ne sais pas si pour cette adaptation, c'est un choixfait sousl'impulsion, ou bien un choix « travailler » pour « flatter » les fans, il n’empêche que c'est préjudiciable pour ceux qui aiment la variante.

Il faut aussi aimer le tsukkomi/ Boke à outrance(La plupart des blagues reposent sur desquiproquos, desjeux de motset autres gagsverbaux.). Si onn’est pasadepte de ce genre de comique, l'anime perd toute sa saveur et l'on trouvera l'humour très lourd. Votre sourire ne fera jamais ou très peu son apparition.

Troisième défaut : le No limit

Pour beaucoup, c'est un signe de qualité, mais nous n'avons pas tous les même besoins.

En fait, vu qu'il n'y a pas de personnages que l'on pourraitqualifier de « normal » cela permet d'accepter ce « monde » quelque soi la direction que l'auteur l'a imaginé.

Il faut aussisavoiraccepter que le côté parodique et comique ne fassent pas forcement mouche à tout les coups, car il faut avoir des connaissancessurce qui est culte et célèbre sur l'archipel nippone. Tellement de références sur plusieurs générations que même les japonais ne doivent pas tout assimiler.

Gintama joue sur tousles tableaux avec un humour pipi-caca,voir «sexuel» qui peut rebuter les « bien pensant » mais c'est ce qui fait que la recette Gintama fonctionne.

Il y a bien des moments plus que limitespour les jeunes enfants mais la censure et la mise en scènesontlà et sont utiliséesde façon à satisfaire et faire rire le plus grand nombre.

Là où l'on voit que le staff de l'anime prend son pied, c'est au moment des fillers. Ils travaillent dans le même sens que l'auteur du manga et comme lui profite du support pour charrier les producteurs et autres personnalités célèbres. Les fillers sont tellement bien conçusqu'ils ne se repèrent pas. L'adaptation et les délires de Sorachi sont très bien respectéset tout comme dans le manga, on nous fait part de cette « frustration » de ne pas pouvoir faire comme il le souhaiterait.

Les sujets abordés nous apprennent aussi le fonctionnement du studio. Le manque d'argent, les sujets sensibles à traiter qui chamboulentla case horaire de diffusions, le travail des doubleurs etc...Tout est bon pour combler les vides entre deux arcs mais aussi pour éviter de rattraper le manga qui est toujours en cours de publication.

Quatrième défaut : Absence de Fil conducteur

Le manque de fil conducteur estun défautqui n'en est pas totalement un.

Certains épisodes n'ont rien de palpitants, sont juste là pour faire rire ou au pire sourire. Mais rien n’empêche cette ombre ou plutôt ces blancsscénaristiquesde planer dans nos esprits. On se languit, on aimeraitavoir notre dose, ces arcsde3 à 9+ épisodes qui te laissent dans une euphorie et ce pendant plusieurs heures.

Cet anime se consomme et fait l'effet d'une drogue mais sans les inconvénients.La qualité de la série esttellequ'à chaque arc et à presque chaque épisode on se demande comment les auteurs vont pouvoir faire mieux. A mon souvenir, ils n'ont pas adapté le manga dans l'ordre de parution et ce pour peut-être provoquer cet effet de qualité croissante.

Le pouvoir de cet anime, c'est que les éclats de rire poussés font très vite oublier les tares du scénario. Tout est distillé de façon à « forcer » les gens à tout regarder, à donner juste ce qu'il faut pour ne jamais se lasser.

L'OST se fond parfaitement à chaque séquence, quelques soit son style, maiselle n’estpas adaptéeà une écoute régulière en dehors de l'anime. Ce qui n'est pas le cas des Opening et Ending qui sont les meilleurs et les plus coïncidentsavec l'univers de Gintama, de tousles animesfleuvesque j'ai pu voir.

Gintama est à partager avec son entourage sans aucune hésitation.Grâce àcette anime, j'ai prisconsciencequ'un claquagedescordesvocalesétait possible. Je lui dois beaucoup de joie au milieu de moments déprimants. Je lui dois aussi et surtout tout le temps qu'il m'a fallu pour faire ma première critique « constructive ».

Rire, pleurer, anticiper, s'étonner, s'émouvoir,voilàtout un panel de sentiments qui fait de Gintama un anime unique, l'anime qui, s'il ne devait en rester qu'un, pour ma part serait celui là.

Que Gintama devienne le nouveau Sazae-san !!!!

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

yarashii, inscrit depuis le 28/01/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.175802 ★