Critique de l'anime Gintama (TV 1)

» par Aerin-liaana le
02 Juillet 2012
| Voir la fiche de l'anime

Gintama, une série que je découvre par hasard, je lis vite fait le résumé, je ne suis pas très emballée mais je m'aperçois qu'il n'a que de bonnes critiques. Je me lance donc dans l'aventure sans véritable engouement, pensant même que je n'arriverai jamais au bout de 252 épisodes. Mais quelle détonante surprise m'attendait …

Les premiers épisodes sympas introduisaient des personnages sympas. Rien de bien transcendant même si quelques moments «WTF» me prenant de cours faisaient déjà leur apparition, m'introduisant tout doucement à la suite explosive. Au fil des épisodes, je m'accrochais de plus en plus à cet anime jusqu'à ce qu'un certain seuil soit passé, et que Gintama débute vraiment dans toute sa puissance.

Ma critique sera construite sur les points qui m'ont le plus frappé et que je considère être les piliers qui font de Gintama un très bon anime.

La dualité de Gintama

Toute la richesse de Gintama s'explique par cette dualité incroyablement bien montée. En effet, si cet anime a un potentiel comique énorme qui vous arrachera des crises de fou rire régulièrement presque tout autant qu'un GTO, il ne s'arrête pas là. Quelques arcs sérieux font leur apparition au milieu de nombreux épisodes comiques et ceux-ci sont une véritable claque. Très bien mis en scène, ils dévoilent une complexité et une profondeur inestimés des personnages, ils nous bouleversent, ils nous gratifient de scènes de combat magnifiques, bref ces arcs nous font vibrer par tous les moyens. Et ceci est la principale force de Gintama, il nous fait plus rire que la plupart des shonen, il nous offre des combats aussi épiques que la plupart des shonen, ils nous offre des personnages plus profonds et aussi classes que dans la plupart des shonen, il nous plonge dans autant, voir plus d'émotions que la plupart des shonen. Tout en un, et tout très bien réalisé. Un véritable tour de main que l'auteur a réussi à maîtriser.

Le décalage total et les plus grands WTF de toute l'histoire

Gintama est plus décalé que tout ce que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui, je n'ai jamais vu autant de blagues obscènes et scatophiles, je n'ai jamais vu un combat entre 4 personnages sur des toilettes, je n'ai jamais vu des openings et endings être placés n'importe comment, je n'ai jamais vu autant de parodies et de références dans tous les sens (même Lucky Star serait jaloux), je n'ai jamais vu les personnages critiquer leur studio et le manque d'argent, et je ne sais même pas quoi citer tellement il y a un nombre incroyables de situations et de façons de mettre en scène que vous n'aurez jamais vu dans aucun autre anime, mais surtout je ne veux pas spoiler.

L'humour intarissable

Vous l'aurez compris, l'humour est présent sous toutes les formes possibles, n'importe qui y trouvera son compte. Il y a cependant un problème gênant: souvent, il faut avoir une bonne connaissance du monde de la Japanimation, des jeux vidéos, de la télé japonaise, du cinéma, de l'histoire pour saisir toutes les blagues. En plus de cela, il y a de nombreux jeux de mots en japonais que nous ne pouvons pas toujours comprendre. Ceci nous fait passer à côté de beaucoup de blagues hilarantes, et je pense d'ailleurs que la série n'est pas licenciée en France pour cette raison. Cependant Gintama tapant partout, vous trouverez forcément des références que vous connaîtrez (Star wars, The Ring, Jackie Chan, Will Smith, Bleach, One Piece, DBZ, Napoléon …), mais cette entrave de la culture reste dommage.

L'histoire, euh une histoire? Non mais si

Ne vous faites pas d'illusion, même si certains arcs ont un vrai fil conducteur et suivent une histoire très intéressante, les ¾ de Gintama sont des épisodes discontinus les uns des autres, et on ne reparlera presque pas des arcs précédents. Bien sûr il y a une continuité générale qui se voit notamment à travers l'évolution des relations entre personnages, l'apparition de certains et l'enchaînement des arcs et des intrigues, mais l'histoire n'est pas le pivot de la série comme dans un Bleach où chaque épisode est censé la faire évoluer.

L'humanité de Gintama

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Gintama est empreint d'une humanité qui n'existe que peu dans le monde des anime. Non seulement les personnages vont aux toilettes comme tout le monde, non seulement ils se curent le nez et vomissent, mais en plus personne n'est véritablement méchant ni gentil. D'accord il y a des pourris et des mecs biens, mais c'est loin de se limiter à ce manichéisme présent dans de trop nombreux anime. Chacun a ses défauts et ses qualités. Gintama passe en revue tous les individus de la société, que ce soit les travestis, les yakuza, les prisonniers, les filles et hommes des cabarets, les prostituées, les chefs de gangs etc... On verra les faiblesses, les forces, la générosité, la solidarité de chacun, quels qu'il soit, quels que soient les crimes qu'ils commettent ou ont pu commettre. Gin-san aidera n'importe qui tant qu'il a des vrais problèmes. Personne n'est un monstre, tout le monde a un passé lourd et des raisons qui dictent leurs actes. Chacun, à sa façon, protège ce qu'il a de plus cher. Ainsi on sera souvent ému pour des personnages qui n'auraient été que des méchants pas beaux pas gentils dans d'autres séries. Évidemment, pour avoir une trame principal, il y a des «méchants» comme Takasugi, mais encore une fois ce n'est pas si simple, car celui-ci cache un passé très sombre.

Des personnages déjantés, même totalement barrés, mais classes et poignants quand ils le veulent.

Après avoir écrit les précédents paragraphes, je ne pense pas avoir besoin de m'étaler dessus, ils sont à l'image de Gintama: terriblement attachants, avec une face comique irrésistible propre à chacun qui vous forcera à vous écrouler de rire (aah le duo Katsura-Elisabeth...), et une face sombre et complexe qui sera découverte progressivement au fil des épisodes sérieux. Ils semblent stéréotypés au premier abord, mais au fil de la série, vous vous rendrez compte que pour la plupart, vous ne verrez jamais de personnages semblables ailleurs. Petite préférence pour Sougo qui est l'un des personnages les plus marrants (je n'oublierai jamais la fin de l'épisode 222), mais aussi l'un des plus complexes (l'arc de Mitsuba ou bien de Rokkaku) et qui a aussi vraiment la classe (ah dans le train pendant l'arc du Shinsengumi), mais il ne faut pas oublier Gin-san qui est tout simplement exceptionnel.

L'OST et les graphismes

L'OST s'en tire bien, les pistes collent bien aux scènes, certaines sont vraiment bien composées comme le thème de MADAO, d'autres un peu moins marquantes, mais certaines vous resteront en tête longtemps. Les openings et endings sont plus ou moins bien, mon préféré étant Donten, le 5ème opening. Et puis il ne faut pas oublier «CHOME CHOMEEEEEE!! CHOME CHOMEEEEEE!!», les très stupéfiantes chansons d'Otsuu vous forceront à «facepalm».

Au niveau des graphismes c'est plutôt bien aussi, ce n'est pas exceptionnel mais ce n'est pas moche et la qualité reste constante au cours des episodes (pas comme un Naruto).

Voilà, je fais honte à Gintama en écrivant une critique aussi sérieuse dessus, elle aurait méritée d'être teintée d'humour et d'être décalée, mais je voulais vraiment expliciter les points de cette série qui m'ont marqué.

Bref, moi qui commençais à me lasser des anime après en avoir vu pleins, moi qui en avais marre de toujours retrouver les mêmes scénarios, personnages, clichés, moi qui pensais ne plus jamais pouvoir accrocher à une série aussi longue, j'ai regardé tout Kintama .. euh Gintama en quelques jours et il est aujourd'hui dans mon top 5, je vous le recommande donc de tout coeur.

9/10 objectivement, 11/10 subjectivement, cela nous donne une moyenne de 10/10

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Aerin-liaana, inscrit depuis le 02/07/2012.
Aucune autre critique
AK8.1.13 - Page générée en 0.041 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.159002 ★