Gintama : une série qui a des cailles en or malgré ses fouilles historiques

» Critique de l'anime Gintama (TV 1) par Duna le
05 Avril 2016
Gintama (TV 1) - Screenshot #1

Advertyson :

Toute ressemblance avec des personnages du magazine Drop !® est purement intentionnelle.
Tout lecteur ne connaissant pas la série sera impitoyablement largué, mais bien cordialement invité à visionner celle-ci malgré ses 201 épigones.

_____________________________________

Thriller :

Kin-sama : Oy ! Parce que tu crois que le gag de l’arroseur arrosé ça marche encore ? Même Ciel-et-Terre-sensei se remue plus les méninges que ça ! Va bouffer des bananes, ça donne de l’énergie !

Kagaru-chan : Ki-sama, arrête de nous casser les bonbons et va pêcher des cailles en or avec ta famille d’ours permanentés. On aura de quoi payer les procès que tous les mangakas nous collent sur le dos pendant un mois ou deux, de gokaku.

Nekogami : Miaw ! [Ndlr : Tu parles, ça leur fait une pub du tonnerre, qui s’en priverait pov’ tâche qu’a des pains aux raisins sur les oreilles ? Et tu crois peut-être qu’en mangeant ton riz avec un œuf cru tu deviendras aussi balèze que Kumatetsu-sama ?!]

Gintama (TV 1) - Screenshot #2Megami-kun : C’EST QUOI CETTE FACON PITOYABLE DE COMMENCER UNE CRITIQUE ? ET POURQUOI SUIS-JE TOUJOURS EN TRAIN DE CRIER, MON SEIYUU VA PERDRE SES KINT... SES CORDES VOCALES A CAUSE DES SINGERIES DE L’AUTEUR ! Y’A PAS UN ADMIN POUR CENSURER CETTE M**** ?!?

Pinguin : *brandit une affiche de métro vantant le goût de Children Pinguin®*

Commanditaire Zura : Ce n’est pas une publicité, c’est une critique !

Mayo 13 : ATTAQUE RAYON-MAYO !

Sado : Tous les fans vont te conspuer pour la médiocrité de ce pastiche, et t’auras plus qu’à venir pleurer dans les yukatas des admins. Compte sur moi pour remuer le katana dans tes boyaux.

Otsûdtûsa : ♫ ça sert à quoi l'cochonnet, si t'as pas les b*ûûûûûles ? ♫

Mayo 13 : DATTEMAYO !

_____________________________________________________________________________

Laïus Versus Motus :

Duna-dono : Alors voilà. Gintama, c’est un bazar intégral qui ne fera pas rire tout le monde. Une parodie perpétuelle, comme un chien qui se mord la q****. J’ai été découragée par le grand nombre d’épigones de la saison 1. Niveau stats d’animes vus c’est vraiment pas rentable. Et puis, une tambouille d’histoire et de science-fiction arrosée d’humour grivois… J’en avais une indigestion d’avance. Finalement, je me suis bâfré tous les épigones sans qu’ils ne ressortent par la porte d’entrée, et en plus j’en redemande, comme un madao qui n’aurait pas eu sa dose de N*qua whisky®.

Gintama (TV 1) - Screenshot #3Gintama, c’est un caca de luxe pour les fines mouches. C’est une bouteille de sake porteuse d’un message de S.O.S. dans un océan de mei kuei lu. C’est fort comme de l’humour concentré de Franquin. *bim ! bam ! boum !* C’est passé plus vite que tu ne l’aurais voulu.

Gintama, c’est de la comédie qui te barbouille parfois un peu et qui te fait apprécier d’autant plus ses arcs les plus classiques et sérieux, tels que Umibozu, Benizakura, Fuyo, Yagyu, Okita Mitsuba, La Crise Du Shinsengumi, ou encore L’Arc Enflammé De Yoshiwara & celui de L’Araignée Rouge. Oui, (presque) tous, tellement ton cerveau conditionné d’otaku sera en manque. Et pourtant, ça t’empêchera pas de te marrer comme un cachalot devant La Mère, Le Ryokan Hanté, Le Jeu De La Mort du Shinsengumi, La Quête de Tama ou Le Sondage De Popularité. *Ceci était un best-of personnel non-dissimulé*. Mention Assez Fendard pour les deux derniers épisodes (alias Les Pères Noël Sont Des Raclures).

Le –hic !- c’est que y’a takusan de personnages et qu’-hic !- la plupart d’entre eux paraîtra négl-hic !- gée, un peu comme cette crit-hic !-

*BEUWAAAAAA !*

Bon. Sinon pour le scénario, c’est simple, y’en a pas, mais on s’en passe très rapidement !
La musique ? Les thèmes récurrents sont sympas ; j’aime tout particulièrement Tetsu wo Tataki Nagaratemee no Tamashii wo Tatakiagero (alias le-petit-air-mélancolique-au-piano), et les thèmes du Baka-Oji, de Madao et de Kamui. Y’a pas mal d’openings-endings, et je reste surtout sur Pray et Giniro no Sora pour ce qui est des OP, et Mr Raindrop, Shura, Speed of Flow et Wonderful Days dans la catégorie des ED. Il suffit juste de bien séparer l’entrée et le dessert de la J-soupe d’Otsûtdtûsa, et vos oreilles seront à l’abri de tout Musical Genocide.

_____________________________________________________________________________

Bonus Virus Obtus :

Je remercie chaleureusement insomnies-tachi pour m’avoir épaulée comme personne au cours du mois dernier.
Je remercie également ED-elfe pour toute la mana qu’il a insufflée à mon compagnon d’armes portable T*shibal®-chan.

_____________________________________________________________________________

Jungle Outta Nowhere :

Ôde à la vie
Ôde à la parodie
Ôde à la presbytie
(Alain BASHÉ)

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (6)
Originale (6)

6 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Duna, inscrit depuis le 29/07/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.062 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.175802 ★