Critique de l'anime L'Odyssée de Kino

» par Deluxe Fan le
28 Septembre 2010
| Voir la fiche de l'anime

Kino no Tabi : "Le monde n'est pas beau, et c'est ce qui fait son charme" (épisode 1)

Après avoir consommé de manière intensive et exclusive de la Japanime et du manga durant ces dernières années, j’ai eu un moment de saturation, de doute. Je me suis demandé si je n’étais pas arrivé au bout de ce que ce media pouvait m’apporter ; s’il ne fallait pas que je m’aère l’esprit avec autre chose. Homme de peu de foi que j’étais ! Il existe un nombre incalculable de séries géniales qui attendent que je les regarde ! C’est ce que Kino no Tabi m’a fait réaliser, lorsque je suis tombé par hasard sur un épisode à la télé cet été.

Si on devait faire une liste de mes goûts, de ce que j’apprécie quand je regarde une série, Kino no Tabi y répondrait à hauteur de 90%. Kino no Tabi EST tout ce que j’aime, n’en déplaise à McDonald’s.

Je ne vais pas vous résumer la série, ce serait de tout de façon impossible même si le synopsis de la fiche est une belle tentative. Kino no Tabi ne raconte pas une mais plus de treize histoires différentes et indépendantes. Ce système est selon moi le meilleur qui puisse être, on le retrouve dans pas mal d’animes et pas des moindres. Je vais vous expliquer pourquoi.

- Avec ce système, l’intérêt de la série n’est pas phagocyté par une intrigue noueuse qui prend le risque de faire plonger l’ensemble si elle se termine en queue de poisson.

- Par l’absence d’histoire principale, les auteurs peuvent explorer un univers et une ambiance bien plus facilement qu’avec une trame sur laquelle il faudrait se focaliser.

- En proposant des histoires sans rapport les unes avec les autres, les auteurs peuvent laisser libre court à leur créativité pour surprendre le spectateur à chaque épisode.

- Liberté est laissée au spectateur qui peut choisir de regarder les épisodes dans l’ordre qui lui plaît (c’est ce que j’ai fait, ça marche impec) sans altérer en rien l’intérêt de la série.

Ainsi Kino no Tabi réunit tous ces éléments. Exit l’intrigue, les personnages, les graphismes, l’action, l’anime nous raconte des histoires à la manière d’un conte philosophique style Zadig ou Micromégas, pour une dose d’émotion garantie à chaque épisode, et une ambiance unique. Par l’intermédiaire du personnage androgyne (universel ?) de Kino et de sa moto qui parle, on suit un bout (un bout seulement) d’un voyage éternel qui nous emmène de pays en pays, de rencontres en rencontres, de cultures en cultures. Kino est un personnage aussi consensuel et plat que Tintin ; la série porte son nom, mais son personnage en elle-même n’a pas grand intérêt une fois que l’on connaît son histoire personnelle à l’épisode 4 (histoire particulièrement tragique d’ailleurs). Elle traverse le monde dans le but de voyager, tout simplement. On ne sait jamais vraiment ce à quoi elle pense, son opinion sur les absurdités qu’elle voit parfois. Ce qui la rend mystérieuse, mais aussi humble et sympathique. Elle est là pour apprendre, et on apprend avec elle.

Kino no Tabi est un animé remarquable, incroyablement intelligent. Adaptation d’une série de nouvelles qui continue bien après ce que la série nous montre (et qui a je crois eu un joli succès au Japon), on sent tout de suite l’influence littéraire, dans cette finesse d’écriture, ces dialogues calibrés au millimètre, où les non-dits valent autant que les paroles. Certaines phrases sont si bien écrites qu’elles risquent de rester dans votre mémoire pour bien longtemps. Rarement un anime aura su me transmettre en un seul épisode des émotions aussi variées que la joie, la tristesse, le dégoût… Et surtout le sentiment d’avoir affaire à un anime extraordinairement malin, avec quelques pointes de génie pur. Je citerais l’épisode 3 (le pays des prophéties), l’épisode 5 (le pays du travail), l’épisode 9 (le pays des livres), l’épisode 11 (le pays de l’ego) ou l’épisode 12 (le pays de la guerre). Je ne dis rien de plus, vous devez les regarder par vous-même.

Comme je l’ai dit, les graphismes et la réalisation s’inclinent (enfin) devant la pertinence des histoires contées et leur retentissement dans notre vision moderne de la nature de l’Homme, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Ces éléments s’adaptent néanmoins parfaitement pour créer l’ambiance indescriptible et magnifique dans laquelle baigne l’Odyssée de Kino. La partie sonore est remarquable, faisant ressortir un style mystique unique. Le chara-design et les décors ne sont pas le plus à mon goût mais encore une fois cela ne représente rien. Fait rare, la VF est de qualité, et elle convient même mieux à cet animé dont l’univers graphique emprunte des décors européens.

Kino no Tabi est un animé qui sort du lot, qui saura réconcilier n’importe quel blazé avec le média, et qui est un formidable exemple de ce que peut faire un dessin animé quand il s’empare de thèmes adultes et les traite avec décence et finesse. Une pure claque. A voir d’urgence.

Les plus

- Superbement bien écrit

- Thèmes graves, traités avec une finesse rare

- Touche aussi bien le cœur que l'intellect

- Une ambiance mystique unique

Les moins

- Trop court

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (1)
Originale (1)

5 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.200043 ★