Fairy Tail - Boobies Tales.

» Critique de l'anime Fairy Tail (TV 1) par GTZ le
21 Août 2014
Fairy Tail (TV 1) - Screenshot #1

Une fois n'est pas coutume.

Critiquons du sérial. Du truc qu'est long, qui se perd, qui prend l'argent et souvent le rend pas.

Parlons de Fairy Tail.
C'est beaucoup plus simple de parler de cette série que de critiquer du Naruto ou du One Piece, où les sentiments premiers, en regards du support papier, faussent le jugement. Surtout que eux ils prennent l'argent et le reprennent encore. En particulier pour les aventures du mec en survêt orange, où, les scrupules n'existent pas. Au contraire, les filous ! Un peu comme l'homme quoi. Vous voyez de qui je parle.

Fairy Tail c'est un peu spécial.

Dans un premier temps, sans rentrer dans une critique du support, cela n'est en fait pas le sujet. Nous allons surtout parler de l'adaptation. Mais ne perdons pas trop de temps. Donc en tant qu'adaptation force est de constater que c'est plutôt propre. Oui, c'est sur, on n'a pas de folie animesque de certains passages des deux animes suscité (ou bien comme dans Bleach). La qualité générale est stable.

Fairy Tail (TV 1) - Screenshot #2Ce fait là est en fait une grande qualité. La barre fut placée à un niveau correct et jamais elle ne fut largement bafouée. Ce qui est pardonnable pour un sérial, surtout de shonen fleuve, dont comme Fairy Tail, les enjeux sont le simple divertissement.

Parlons maintenant un peu de l'emballage. Je parle un peu pour ceux qui connaissent un peu la mouture, l'animal. Fairy Tail, autant être franc, c'est les paillettes. Et y en a pour tout le monde et tous les goûts. Autant pour les hommes que pour les femmes et même pour les moustachus. Bien que questions boobies la balance penche en fait un peu plus pour les premiers. Mais restons honnêtes, y a de quoi manger.

L'anime s'appelle Fairy Tail, donc c'est tout ce petit monde qu'on va suivre. Avec bien entendu deux trois (en fait quatre) grandes figures emblématiques, mais le reste n'est pas totalement sur le côté. Le petit préféré de chacun est là, et il est bien choyé. Y'a pas à dire. Y'en as pour tous les goûts.

Bon, bon, concentrons nous. Fairy Tail c'est une histoire de magicien, et vous savez comme le GTZ aime les délires de magiciens (ah vous ne savez pas, faut que je fasse plus de critique sur le sujet alors). Et là c'est de la magie façon tatane, on se fout dessus sévère jusqu'à que le mec ou la miss (important dans Fairy Tail, tu ne peux pas teste Titania, défaite assuré. Certains en sont mort heureux, d'avoir pu tâter) mange la poussière. Rien à voir avec la magie quoi. Du support je vous dis !

Fairy Tail (TV 1) - Screenshot #3Fairy Tail c'est un peu ça. Parlons un peu du manga, finalement l'anime c'est un peu la même. Moins bien dessiné mais il y a la musique pour compenser.

Petite digression musique.

La musique dans Fairy Tail c'est ce qui fait que Fairy Tail fonctionne. Non, sans déconner. N'excusez pas ma vulgarité, mais sans la musique de Fairy Tail, le bordel n'est pas regardable. Alors que là, ils ont trouvé le Thème. Celui, quand il débarque, ça te prend les tripes, c'est physique. Le son épique quoi, le petit bonus, le petit plus, le truc qui fait que ça pète quand ça part en couille.

Fin de la digression musique.

Donc le manga. Tout n'est que support. L'anime en est le support. Le manga n'est que parallèle de divertissement. L'anime suit. L'auteur (Mashima) ne s'embarrasse pas de grand chose. Il est partie de la magie, il peut bien aller où il veut. Voyage dans le temps, univers parallèles, voir des extraterrestre qu'on ne serait pas surpris. L'anime en profite.

Pour dire que le complément n'est pas dégueu. Ce qui fait le sale de tous les sérials, ce qu'on appelle le filler. Presque un gros mot, une insulte. Le truc qui vient pas de l'auteur, qu'est pas canon ! Salauds ! La petite traîtrise du commercial, le petit truc qui vient voler l'argent. Vous voyez de quoi je parle. Toi-même tu sais.

Bah je ne dirais pas que dans Fairy Tail ils ont fait des miracles, ni même que c'est de la bonne came. Ça serait bafoué mes principes. Mais c'est correct. En cela, c'est un petit plus.

Bon faut conclure, on a assez parlé de pas grand chose. Et finalement, Fairy Tail c'est pas grand chose. Du bon divertissement, pas prise de tête, bien fun, avec le fan-service, celui qui faut, pour les pervers non avoués et les avoués (au féminin ça marche aussi, ils n'ont pas encore poussé le filon au maximum mais je pense que la deuxième mouture n'oubliera pas cet aspect, ce manque à gagner), de la tatane gratuite et même de la justifiée, de l'émotion bien comme y faut, le tout est propre avec le son qui pète.

Mais que demande le peuple, des boobies et du bad-ass style !

Fairy Tail l'a bien compris et prend l'argent.


6.5. Arrondis au supérieur parce que je suis fan, quand je vous parlais de sentiments premiers...

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (3)
Originale (2)

9 membres partagent cet avis
4 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.064 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.159002 ★