Critique de l'anime Fate Stay Night

» par Afloplouf le
13 Août 2008
| Voir la fiche de l'anime

Fate/Stay night/Project (résumé à FSN par la suite) est certainement la série de l'été 200X qui aura fait voler le plus de poussière de nos claviers sur tous les forums pour permettre à tous ceux qui, comme moi, n'avaient pas joué au jeu original de comprendre un peu mieux l'intrigue. Un premier indice qui devrait nous inquiéter sur l'adaptation de Studio DEEN.

Premier constat : FSN est moche ! L'argument qui revient souvent pour vanter les mérites graphiques de la série et commun à tous est l'utilisation des lumières. Mais elle est somme toute un peu pauvre, dépassée dans nombre d'autres séries. Que l'argument premier soit d'une telle médiocrité dénote une faiblesse technique évidente. Le chara-design, imprécis, est une preuve à lui tout seul que laisser trainer des crayons de couleurs en classe de maternelle ne suffit pas. L'animation n'est pas immonde mais elle manque clairement de dynamisme ou même d'un semblant ambition. Le tout ressemble plus à des combats au tour par tour qui, si cela peut se justifier en jeu vidéo, manque singulièrement de pêche rendu en anime. A croire que les studios Deen et Bee Train jouent dans une drôle de compétition.

On est obligé de regarder à deux fois pour se persuader que c'est bien Kawai Kenji qui a écrit la bande-son. A croire que la médiocrité ambiante avait contaminé l'un des 3K. Seuls les génériques essayent de sauver le navire de ce naufrage musical mais des mélodies classiques et un visuel pauvre hypothéquaient trop leurs chances.

Mais le défaut essentiel de cette série vient bien de son scénario bas de gamme. Je veux bien croire que le jeu a plus d'avantages mais la série n'y rend pas vraiment un hommage. Passons sur le bazardage de la mythologie alors qu'il y avait tant à exploiter sur ce thème, c'est bien les personnages qui déçoivent. Et surtout l'ami Shirou. Shirou mérite des éloges, il a su chipper à Shinji sa première place de boulet absolu de la japanimation. N'oublions pas Saber qui passe d'une classe folle à une ado timide, stéréotype qu'on retrouve dans n'importe lequel shojo : l'exemple même de la tsundere. Et Shinrou ne s'arrête pas en si bon chemin : il corrompt toutes les filles de son entourage. Ce type a un charisme non nul mais carrément négatif : les boulets deviennent un trou noir passé un certain stade. Mais l'aspect le plus ridicule reste bien l'intégration des aspects eroge. La plupart des animes font ça dans la subtilité, là le masquage crève le yeux jusqu'à une interprétation freudienne cryptographique plutôt que, je ne sais pas, un baiser ?

Alors, FSN mérite-t-il son zéro ou pas ? Oui et non, après tout, sans faire exprès, Deen a réussi au moins un épisode et demi, je pense entre autres à la confrontation entre Berseker et Archer, même si l'adaptation est tellement mauvaise qu'une bonne partie perd de l'intérêt à moins de connaître le jeu ou d'en être informé. On a dépassé le stade du clin d'oeil. Et je n'aurai peut-être pas autant envie de descendre en flamme la série si je n'en n'avais pas entendu autant de bien.

Verdict :2/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (1)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198384 ★