Critique de l'anime Gantz

» par Unicorn le
11 Janvier 2012
| Voir la fiche de l'anime

La première impression qui m’est venue quand j’ai terminé cet anime (première saison) c’est que Gantz n’est pas un simple anime dans la moyenne, mais plutôt une moyenne entre du très bon et du mauvais.

L’histoire m’a plu dès le départ. Le concept du huis clos est pour moi bien exploité : il pose l’ambiance glauque dès le départ, et confronte directement les personnages à une violence extrême, tant sur le plan psychologique que physique. La situation est incompréhensible, autant pour les personnages que pour le spectateur, et entretient le suspense puisqu’il est impossible de prédire la suite. S’ajoute à un contexte assez sérieux et à l’ambiance malsaine un humour bien noir et décalé comme je l’aime.

Gantz dispose d’un trio de personnages principaux très différents :

- Le héros, Kei Kurono, est un lycéen cynique et égoïste, un gros pervers fortement attiré par la gens féminine (représentée ici par la pulpeuse Kishimoto) et un lâche.

Mais j’aime ce personnage. Il est l’antihéros par excellence, et reste pour moi l’un des personnages les plus réalistes de la japanimation du point de vue psychologique : c’est un type normal, il exprime peu ses sentiments en public (mais on connaîtra quand même le fond de ses pensées), faisant juste bonne figure par rapport à la société, sans plus. Très égocentrique, même ses rapports avec les autres sont dictés par ce qu’ils peuvent lui apporter. Tous ces traits lui confèrent le charisme d’une huitre, et pourtant le transforment en un personnage passionnant, car ses perspectives d’évolution sont immenses, dans tous les sens imaginables.

- Kato Masaru, l’ami d’enfance et exact opposé de Kurono : athlétique et avec une tête de yakusa (faisant du coup nettement moins bonne impression en société), c’est quelqu’un de doux et attentionné, il fera son possible pour protéger tout le monde, obéissant à des valeurs classiques telles que « aide ton prochain » ou « protège les faibles ». Personnage certes pas très original, mais assez néanmoins sympathique.

- Kei Kishimoto, la fille du groupe, est là pour apporter la petite touche de nudité féminine inutile à la série. Très forte poitrine (maladie héréditaire ?), Q.I. assez bas, réactions primaires, c’est un personnage lourd à supporter et ne présentant pas assez de profondeur à mon sens. Kishimoto est pour moi un point faible pour la série car elle ne colle pas vraiment à l’ambiance de Gantz. De plus les scènes censées la mettre en valeur sont plus ennuyeuses qu’autre chose, et relativement répétitives.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance et le scénario, ainsi que deux personnages principaux sur trois, et pourtant je n’irai pas voir la saison 2, quitte à acheter les tomes du manga. Pourquoi ? Parce que j’ai trouvé cet anime super moche. Le chara design me sort littéralement par les yeux, les environnements sont simplistes et très peu variés, même les monstres sont relativement mal faits (hum l’homme-poireau …).

La bande sonore colle bien à l’anime et accompagne les scènes avec justesse, sans être transcendante non plus. J’ai adoré l’opening, je le trouve bien adapté à la série et sympa à écouter. Par contre l’ending ne cadre pas du tout avec l’ambiance, et aurait mieux convenu à mon sens pour une série sentimentale. Enfin, encore une fois, les goûts et les couleurs …

Il n’y à pas vraiment de comparaison possible avec une autre série, rien ne ressemble à Gantz, que ce soit sur le fond ou la forme, en bien ou en mal, pour moi c’est une série tout simplement à part.

Gantz, c’est passionnant, et malgré quelques défauts de taille à commencer par l’aspect visuel, la série m’a donné envie, une fois les 13 épisodes avidement visionnés, de rester dans cet univers fascinant et violent, et donc de plonger dans le manga éponyme. Quand un anime fait cet effet-là, je pense qu’on peut le considérer comme une réussite.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Unicorn, inscrit depuis le 30/12/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.180489 ★