Critique de l'anime Ouran Host Club

» par enigma314 le
26 Mars 2011
| Voir la fiche de l'anime

Pour savoir ce qu’est un “café de prolétaire”, demandez aux 6 charmants jeunes hommes de cette série. Pour le plus grand plaisir d’un fantasme communément féminin, ils seront très riches. Et beaux? Nous verrons bien...là n’est pas encore la question. Encore une fois sous une couche épaisse d’humour, le côté vénale des femmes se révèle. A force d’analyser les shojos, l’importance donnée à ce que le ou les princes charmants soient riches mérite réflexion. Après tout, tomber amoureuse d’un étudiant sans le sous, ouvrier, serveur, ou employé de bureau ne doit pas trop faire rêver. La réalité doit être trop dure à assumer…

Bon allez, j’arrête mes stupides pensées pour louer les qualités de cette excellente comédie romantique. Ce sera même plus : je la recommande hautement si vous avez besoin de vous changez les idées après avoir vu un animé déprimant. Fou rire garanti dès le premier épisode.

L’OP et l’ED sont plutôt à oublier, le chara design est correct, ni plus ni moins.

Cette série harem nous fait grâce d’une héroïne niaise, en contrepartie, son aspect et son être sont trop sérieux. La touche fantaisie viendra de ses compagnons. Parodie délirante sur les clichés des shojos, nous aurons droit à:

Tamaki : le leader de la bande pas aussi stupide qu’il en a l’air. Le charme français a dépassé nos frontières vu que ce personnage est en partie originaire de notre cher pays, cocorico! Il faut absolument écouter ses discours à la latin lover qui fait fondre les japonaises et qui nous font mourir de rire. Cependant, Messieurs, prenez en de la graine ^^

Kyoya : la tête pensante du groupe avec son côté diabolique lui donnant tout un charme. C’est l'archétype du personnage froid, distant, insensible mais incroyablement intelligent. Pourquoi? Ah ha, voir l’animé pour le savoir

Hikaru et Kaoru : les jumeaux qui feront délirer les fans de yaoi. Hélas, le même gag se répètera toujours, cette constante que les japonais ont du mal à se défaire...

Mitsukuni : représentation d'un personnage doux à l’extérieur par son côté enfantin et dur à l’intérieur par son expertise à l’art du combat. Un contraste voulu pour bien marquer la double personnalité mais, qui à mon sens, souffre d’un trop plein de kawai

Takashi : fantasme typique du beau brun ténébreux peu bavard au corps bien musclé. Idéal pour un attrait purement physique.

Ce sont donc 26 épisodes où ces bishonen de service joueront de leurs atouts pour dérider un personnage stoïque de prime abord. A part l’épisode 13, véritable plagiat d’Alice aux pays des merveilles, les gags s'enchainent sans s’arrêter. Cependant, la fin de cet épisode est crucial pour entendre le comportement de Haruhi.

Contrairement aux autres animés où l’excès d'auto-parodie mine l’histoire, Ouran Host Club se démarque par la sensibilité qui se dégage de chaque personnage. Chacun aura droit à son moment de gloire qu’on découvrira petit à petit. La plus marquante sera celle des jumeaux. L’animé ne retranscrit que partiellement la force des émotions. Sans conteste, il vaut mieux se tourner vers le manga qui lui est largement supérieur à ce niveau.

Autre point fort, c’est un des rares shojos qui réussit à ne pas énerver le spectateur sur la lenteur de la relation amoureuse. Elle est bien là bien que noyée sous des tonnes de sketches. A vrai dire, on s'en fiche un peu. L'animé se conclura de manière bien frustrante comme il faut, histoire de se précipiter sur le manga pour connaitre la suite.

Ouran Host Club réussit là où bon nombre d’animés échouent, c’est-à-dire un mélange équilibré entre bonne histoire et auto-parodie sans excès. Tous les clichés du genre y passent : les couleurs pastels, les roses entourant le cadre de l'écran à l'infini, l’homosexualité féminine en passant par les énormes yeux qui brillent etc…

Je vous recommande les épisodes avec le yakuza et la raison de l'affrontement entre Mitsukuni et Takashi.

Bons fous rires !

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

enigma314, inscrit depuis le 27/06/2009.
AK8.1.13 - Page générée en 0.052 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.180771 ★