Le fantasme du tueur né

» Critique de l'anime Phantom - Requiem for the Phantom par sarthasiris le
02 Août 2016

Ahhh la mafia, qui peut résister à son charme malsain? Ça faisait un moment que je me gardais Phantom au chaud sur mon pc, me doutant que j'allais passer un bon moment.

La première chose qui m'a interpellé c'est que dans phantom on adore se pointer avec des flingues, tous les personnages passent une bonne moitié de la série à se tenir en joue. Il ne se passe pas un seul épisode sans qu'un individu se fasse pointer par un flingue. C'est limite du fétichisme à ce niveau-là. Mais ça ne s’arrête pas là, attention! Des fois un autre mec vient pointer d'autres personnes qui se pointent déjà avec des flingues mutuellement, et encore un autre mec vient derrière le mec qui pointait les autres gens, pour le pointer à son tour. Vous avez compris le principe, non? C'est de la tension! Rho laissez tomber, vous comprenez rien.

Le concept central de requiem est basé sur l'idée du parfait assassin, et cela se traduit autant par un apprentissage physique que mental, en effet nos héros ont subi un lavage de cerveau, ils sont incapables de savoir ce qu'ils sont et pour quelle raison ils sont vivant. Inferno en a fait des machines. A tuer.
Sans repère et attache avec ce monde, perdus entre la culpabilité de leur crimes et la pression qu'exerce leur maître en les forçant à commettre toujours plus de meurtres, c'est comme s'ils erraient dans une spirale de violence dont la seule issue semble être la mort. Ce sentiment transparaît au travers de leur visages inexpressifs.

Niveau scènes d'action, ça esquive des balles en sautant de partout, ça se sert d'un drap comme gilet par balle, ça se téléporte dans le dos des ennemis. Bref, "arrête de regarder des animes si tu veux du réalisme" me diriez-vous, et vous auriez parfaitement raison. J'ai ressenti aucune intensité durant les combats. J'avais l'impression que les personnages secondaires étaient des faire-valoir qui se faisaient buter par paquet de 10 uniquement pour illustrer la puissance des phantoms.

Arrivé au dernier tiers de l'histoire on fait un bond dans le futur de deux ans, un personnage passe de la gamine innocente à une sorte de femme fatale/bombe sexuelle qui a doublé de taille et quadruplée son tour de poitrine, pour la crédibilité on repassera. Le plus dérangeant c'est que l'intrigue de cette dernière partie repose sur un mal entendu. Une manipulation complètement tarabiscotée a monté deux protagonistes les uns contre les autres. Grâce à des pirouettes scénaristiques assez grossières on essaye de nous démontrer que le héros n'a pas eu l'occasion d'en placer une pour expliquer l'origine dudit conflit. Il aurait suffit qu'il explique tout, et ce bordel sans queue ni tête n'aurait pas eu lieu...

Le tout a des relents de grosse série de kéké. On a le droit à un héros qui se pavane avec une chemise rose à col relevé, (bien ouverte pour qu'on voit son torse), sans oublier les lunettes de soleil qui vont bien. Côté ost, au menu de la grosse techno des familles mélangée avec des gémissements de plaisir féminin.., Les personnages roulent à fond avec des voitures et des motos de course. Ils ont des chaines en or, des gros flingues etc, etc. Bref c'est du lourd. A peine plus superficiel que les ch'tis à Miami j'vous jure.

En conclusion l'anime ne m'a pas laissé une si mauvaise impression, mais je m'attendais quand même à mieux. On voit venir pas mal de twists à des kilomètres, même s'il faut relever qu'un certain effort a été apporté aux retournements de situation majeurs de l'histoire, (surtout la fin). Le fil rouge est tout de même assez gros. La principale force de Phantom requiem réside selon moi dans la souffrance que partagent les protagonistes, il m'était impossible de ne pas ressentir d’empathie pour eux tant ils avaient l'air désespérés. Tout le long on espère qu'ils vont s'en sortir et échapper à leur tragique destin et ça c'est beau.

ps: j'aurais bien mis un 7, mais l'épisode 11 et 19 ne sont que des rebuilds d'anciens épisodes, 40 min de déjà vu faut pas pousser.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (4)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
13 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

sarthasiris, inscrit depuis le 20/08/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.04 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★