Critique de l'anime Durarara!! (TV 1)

» par Afloplouf le
15 Août 2010
| Voir la fiche de l'anime

On avait hâte de savoir ce que donnerait les créateurs de Baccano sur cette nouvelle adaptation d'une série de romans de Narité. Quelques années après leur coup de semonce sur l'arrivée d'un marché a priori embouteillé et des productions qui ont confirmé les qualités du studio, quels progrès a accompli Brains Base ? Ils sont nombreux mais on reste malgré tout un peu sur notre faim.

Les améliorations les plus manifestes sont sur le plan de la réalisation technique, les décors ont gagné en espace et en couleur et même si les décors urbains nocturnes ne sont pas nécessairement à même de le montrer pleinement, un grand soin a été apporté sur la direction artistique. Même les coupes budgétaires évidentes (les figurants à peine esquissés en noir et blanc mais bien présents dans la foule) sont habilement déguisés en un choix artistique.

Le souci vient bien de l'histoire. La recette de Baccano s'épuise sur un format long. On ne peut s'appuyer seulement sur des personnages, aussi atypiques et réussis soient-ils comme c'est le cas ici. Ils auraient fallu :

- soit un casting plus restreint mais qu'on s'attarde plus en détails sur chacun des personnages,

- soit un fil rouge exploité plus tôt et plus longuement.

La narration est par trop hachée dans Durarara. On a le sentiment d'une construction en plusieurs petits arcs pseudo-indépendants qui débouchent de surcroit sur un climax un peu faible à cause d'un rythme trop lent. De plus l'impression d'un scénariste qui n'arrive pas à malmener ses personnages est trop persistante et bride la surprise du spectateur même si certains rebondissement inattendus compense ce ventre mou de l'histoire. Enfin il y a de vrais erreurs de casting avec des personnages qui apparaissent et disparaissent on ne sait comment (le papa de Shinra).

Mais ne croyez pas que cette déception masque les qualités évidentes de la série. L'atmosphère de cette ville, ses batailles de gangs et les phénomènes surnaturels qu'elle accueille est originale et intrigante. La pléthore de personnages assure que chacun trouvera ses préférés : que ce soit la sombre mais si féminine Celty, ce dingue de Shizuo ou le mature Kadota et son couple d'otaques barrés d'amis. Si les arcs sont disparates entre eux, on sent la trame qui se construit et la duplicité des points de vue sur une même scène est intéressante. De plus, chacun des arcs eux-mêmes sont assez bien construits en dehors d'un rythme qui pêche un peu par moments., à moins que ce soit l'absence de thèmes vraiment marquants dans la bande son qui freine l'ensemble.

Brains Base confirme donc sa place. Ce n'est plus le petit studio qui manque mais celui qui s'est imposé auprès des grands sans forcément racoler dans les genres à la mode ni faire sans tambouille dans les vieux pots. J'attends cependant encore plus, on devient exigeant. Peut-être au détour d'un projet original pour vraiment marquer leur empreinte ?

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Afloplouf, inscrit depuis le 14/05/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.198654 ★